Suis-moi, Sophia de Fleur Hitchcock

Suis-moi Sophia de Fleur Hitchcock
Suis-moi Sophia de Fleur Hitchcock

Avis sur Suis-moi, Sophia de Fleur Hitchcock

Ce roman est, je le pense, destiné aux très jeunes adolescents, voire des enfants en primaire qui ont déjà lu les aventures d’Harry Potter. Oui, ils existent, j’en ai eu l’exemple à la maison. Je lis, moi-même, des livres pour les plus jeunes mais avec celui-ci, j’ai quelques réticences en tant que lectrice adulte. L’histoire est, pour moi, très vite, sujette à réflexions. En effet, Sophia raconte-t-elle vraiment toute la vérité ? Comment les deux filles se retrouvent-elles aussi vite dans le bureau du beau-père de Sophia ?J’ai cru qu’elles étaient déjà arrivées à Londres. C’est ce que j’avais compris au début de leurs aventures.

Outre leur fugue, ce roman est un très beau roman d’amitié, d’héroïnes mais aussi il montre que la maison où les enfants vivent n’est pas si mal que ça, malgré des parents qui sont différents des autres parents. On peut être original dans sa façon de vivre, d’appréhender le monde, ce qui est important c’est l’amour donné aux enfants. Ils s’en rendent bien vite compte. De plus, les parents ne sont pas obtus. Il suffit de dialogue pour qu’ils comprennent, eux aussi, que la vie, qu’ils montrent peut aller à l’encontre de ce qui régit les codes chez les jeunes, ne pas être différent des autres sous peine de subir ironie et quolibets. Il y a également les relations frère et soeur. Ils se chamaillent, c’est vrai. Ils semblent n’avoir rien en commun. Mais quand il s’agit de s’aider, s’entraider, tout le monde y trouve son compte. Et si, un enfant n’avoue pas réellement à son frère ou à sa soeur qu’il l’aime, il se rend très vite compte, lorsqu’il est loin de chez lui, que c’est le cas. Bien sûr, il existe un sentiment de culpabilité par rapport aux disputes…

Il est possible de comprendre un tant soit peu Sophia dont la mère, artiste mondialement reconnue, lui manque. De plus, même si elle raconte des histoires, certaines pourraient s’avérer véridiques. L’histoire nous le démontrera. Comme Lottie, elle est seule, elle n’a pas d’amie. Cette jeune adolescente, pleine de rêves, de lectures, semble lui être la personne adéquate pour cette aventure. Est-ce que Lottie arrivera à comprendre, à pardonner ?

Je remercie les Editions Flammarion Jeunesse pour cette découverte.

Résumé Suis-moi, Sophia de Fleur Hitchcock

Charlotte, dite Lottie, vit avec ses parents et son frère Ned dans une maison qu’elle juge bizarre. Ils doivent partir tous les deux, avec leur enseignante, pendant une semaine, dans un endroit où ils feront du sport et où il n’y a aucun confort.

Mais voilà, ils seront accompagnés par Sophia, dont le beau-père, trop occupé, cherche un endroit pour qu’elle soit accueillie.

Suis-moi, Sophia de Fleur Hitchcock

date de sortie : 24 août 2016

Editeur : Flammarion Jeunesse

Isbn : 978-2-0813-6286-4

Nombre de pages : 286

Ainsi fleurit le mal de Julia Heaberlin

tous les livres sur Babelio.com

Avis sur Ainsi fleurit le mal de Julia Heaberlin

Un véritable dilemme se pose, je ne sais pas du tout comment tourner cette chronique. Ce roman me laisse sur ma faim. Ce n’est pas vraiment un coup de coeur mais j’ai eu du mal à le lâcher. Le lecteur se doute un peu de certains éléments. Mais l’auteur réussit un véritable tour de force avec ces deux parties qui se mêlent. Ce qui s’est passé en 1995 et ce qui se passe actuellement. Je n’ai pas réellement trouvé de dimension psychologique énorme même si Tessie/Tessa est encore vraiment mal depuis son enlèvement et ce procès. Toute la lumière doit être faite et elle seule détient la solution. Pour moi, l’auteur aurait vraiment gagné à créer une atmosphère plus sombre, même si elle donne de nombreux renseignements sur l’ADN, sa recherche, la psychologie, la peine de mort et le Texas et son système judiciaire. Je ne dis, en aucun cas, que ce n’est pas assez documenté. Toutes ses sources sont très bien amenées, développées mais il me manque cette dimension très psychologique du caractère des personnages. Cela aurait pu me permettre de prendre fait et cause pour l’un d’entre eux.

Le roman est très bien construit. Nous avons deux parties qui se chevauchent, la préparation de Tessie au premier procès et la préparation de Tessa pour tenter de faire libérer celui qui est prison, qui doit subir la peine capitale dans peu de temps. En effet, Tessie et Tessa ne sont qu’une même personne. Tessie a été enlevée avec d’autres jeunes filles. Elle a subi un véritable traumatisme. Mais il n’y a pas que celui-là pour cette jeune fille. Les psys qu’elle a vu, dont le dernier, tentent de lui faire recouvrir la vue et la mémoire. Mais Tessie a un fort caractère et elle ne se laisse pas faire. Quant à Tessa, depuis tout ce temps, elle tente d’avoir moins peur, elle tente de vivre, surtout qu’elle a une fille adolescente. Mais depuis de nombreuses années, les marguerites font régulièrement leur apparition. Le temps presse, en tous les cas. Si Tessa a décidé depuis quelque temps de faire rouvrir le procès, elle ne dit pas tout aux enquêteurs. Pour elle, c’est également une recherche d’indices qu’elle a pu laisser un peu partout. Heureusement que la science avec ses nombreux domaines permet d’avancer pour résoudre des meurtres, pour donner un nom aux victimes.

Le lecteur apprend toute son histoire avec Lydia, sa meilleure amie. Lydia qui a disparu un beau jour après le procès sans laisser de traces. Entre une histoire d’amitié d’enfance, de jalousie et cette enquête pour que la vérité éclate enfin.

Ceci est le premier roman de l’auteur. Elle gagne à être connue et j’espère que le prochain permettra une critique plus positive. L’histoire entre Bill et Tessa était prévisible mais que deviennent-ils à la fin ?

Nous avons une explication de l’éditeur concernant le titre et afin que le lecteur ne se perde pas tout ce qu’il faut savoir sur les marguerite et les Marguerite.

Lu dans le cadre de Masse Critique de Babelio.

Résumé sur Ainsi fleurit le mal de Julia Heaberlin

Tessie a passé 32 heures sans se souvenir de ce qui s’est passé lors de son enlèvement et elle souhaite ne jamais se souvenir. Mais elle est devenue le sujet de nombreux articles de journaux.

Tessa est une jeune femme qui a une fille adolescente. Le procès de celui qui a été condamné pourrait être rouvert car Tessa a accepté d’aider.

Ainsi fleurit le mal de Julia Heaberlin

date de sortie : 4 septembre 2016

Editeur : Presses de la Cité

Isbn : 978-2-258-13530-7

Nombre de pages : 559

Thoughtless Indécise de S.C. Stephens

Thoughtless Indécise de S.C. Stephens
Thoughtless Indécise de S.C. Stephens

Avis Thoughtless Indécise de S.C. Stephens

L’histoire, pour moi, de ce roman, commence avec le gain du tome 4 de la série Thoughtless. Vu que j’en ai ras le bol de commencer des séries en route, lorsque je les achète et qu’au départ je ne le sais pas, j’ai donc acheté les trois premiers romans. Je me suis donc plongé dans Indécise pour ne pas trop me prendre la tête sur un livre. Le dernier point se révèle mais j’aurais voulu que ce roman m’apporte quelque chose et me fasse passer un bon moment. Cela n’a pas été le cas. Je me suis ennuyée, je n’y ai trouvé aucune consistance. Je pense que cette série est destinée à un public féminin jeune. Et encore ! J’en ai lu des romans de ce type et cela ne s’est pas du tout passé de cette façon.

Bref, Indécise ne m’a pas du tout ravi. Je pense que ma critique sera assez courte à ce sujet. Je ne sais pas si l’auteur est sponsorisé par Ikks mais voir la marque plusieurs fois par chapitre, franchement, c’est à dégoûter de cette marque de vêtements. De plus, la traduction est très mal faite. J’ai constaté de nombreuses fautes d’orthographe, de grammaire, de mots oubliés et j’en passe. La relecture aurait dû être plus poussée.

Les clichés ont la vie dure. Tabler un roman sur un triangle amoureux, passe encore. Mais quand cela prend en compte une future star du rock, à tomber par terre, je dis stop. Mais aussi, lors d’une soirée où tous les deux boivent plus que de raison, ils passent à l’acte. Le personnage de Kellan, le chanteur, est fouillé, je dois bien l’avouer. Il apparait comme un séducteur qui a toutes les filles à ses pieds, encore un cliché, mais son histoire personnelle est tout de même intéressante. C’est le seul personnage qui remporte mon adhésion car, en définitive, il est le seul à prendre ses responsabilités et dire la vérité à son meilleur ami, Denny.

Quant à Kiera, je n’ai éprouvé aucune sympathie pour cette jeune fille. Elle est très amoureuse de Denny. Kellan lui fait très vite de l’effet. Est-ce qu’elle en profite ? Je ne sais pas trop mais elle cherche très vite un contact proche et se sent mal lorsque la situation dégénère souvent entre eux. Elle n’arrive pas à prendre de décisions. La peur de ce qui l’attend. Elle a peu confiance en elle, cela se ressent. Mais la sécurité procurée par Denny semble lui convenir jusqu’à un certain point. Elle ne prendra aucune décision par elle-même. Elle laissera les garçons se débrouiller pour cela. Elle n’a pas provoqué cette situation de tomber amoureuse de Kellan mais elle a laissé envenimer cette situation. Denny, au fur et à mesure, a des soupçons suite au changement de sa petite amie. Il ne pense qu’à son travail car il souhaite avoir une bonne situation. Il aime Kiera et n’hésite pas à tout laisser tomber pour elle.

Ensuite, nous avons les trois autres membres du groupe et les amis des uns et des autres. J’imagine que les prochains tomes ne seront pas de tout repos mais j’espère qu’ils auront plus de consistance.

Résumé Thoughtless Indécise de S.C. Stephens

Kiera suit son petit ami Denny à Seattle. Ils vont être logés chez un ami de Denny, une star du rock locale.

Denny trouve très vite un stage, mais il doit partir deux mois et laisser Kiera, qui a trouvé un job avant de continuer ses études, avec Kellan.

Entre Kiera et Kellan, la situation est assez explosive et très tendue sexuellement. Ils sont attirés l’un par l’autre. Jusqu’au soir fatidique où ils boivent.

Thoughtless Indécise de S.C. Stephens

date de sortie : 15 avril 2015

Editeur : J’ai Lu

Isbn : 978-2-290-10144-5

Nombre de pages : 639

Bal in my Pal #23-2016

La rentrée littéraire est en place.

Ainsi fleurit le mal de Julia Heaberlin
Ainsi fleurit le mal de Julia Heaberlin

Un roman sur Sade

Les 7 vies du marquis de Sade de Jacques Ravenne
Les 7 vies du marquis de Sade de Jacques Ravenne

Et enfin, reçu mais en très bon état le treizième tome de La Confrérie de la Dague Noire.

Confrérie de la Dague Noire JR Ward
Confrérie de la Dague Noire JR Ward

Et des lectures pour adolescents, un de mes genres préférés

Un coupable presque parfait Robin Stevenson
Un coupable presque parfait Robin Stevenson
Suis-moi Sophia de Fleur Hitchcock
Suis-moi Sophia de Fleur Hitchcock

 

Le Livre des âmes de Glenn Cooper

Le Livre des âmes de Glenn Cooper
Le Livre des âmes de Glenn Cooper

Avis de Le Livre des âmes de Glenn Cooper

Ravie de retrouver cet auteur et ce second tome des aventures de Will Piper. Au début, toutefois, j’ai été surprise car j’avais eu l’impression de ne pas avoir quitté le premier et même de le relire. Mais ce sentiment a été vite balayé car j’ai plongé dans ce roman qui nous fait voyager historiquement mais aussi actuellement.

Le Livre des Ames est donc la suite puisque cela concerne toujours la Zone 51 et ces fameux livres qui notent les dates de mort et décès dans toutes les langues. Surtout qu’un livre est vendu aux enchères et il semble que cela soit le dernier puisque la date est 2027.

Will Piper est donc chargé par Spence d’aller à Londres pour cette vente. Mais il refuse et accepte de récupérer le livre chez lui.  Des découvertes ont lieu. Cela oblige Will à aller en Grande-Bretagne chez le vendeur de ce fameux livre. Il y reste quelque temps et avance bien dans l’enquête confiée. Mais Will sait qu’il est surveillé. Lors de son retour, il apprend l’impensable.

Will doit apprendre à jongler entre sa vie de retraité du FBI, sa vie de jeune marié avec Nancy et père d’un enfant en bas âge. Il essaie de ne plus boire mais cela est difficile. Ses démons refont vite surface. Avec cette enquête, il y a des soucis avec Nancy. Mais Will ne veut pas faire de concessions. Nancy a peur qu’il ne mette sa vie en danger mais elle sera prête à l’aider. Will se sent investi d’une mission car il est coriace, entêté et n’abandonne pas. L’auteur nous dévoile que les morts vont jalonner le livre. Sa famille compte plus que tout, notamment ses deux enfants. Will est, en définitive, très famille. Il doit garder le secret sur ce qu’il a trouvé. Et si sa survie dépendait des révélations qu’il a à faire.

D’enquêtes en rebondissements multiples, l’intérêt ne faiblit absolument pas. L’auteur plonge dans le monde actuel mais retourne dans le passé, là où tout a commencé et où tout semble finir. De plus, il se plonge dans l’histoire de la famille Cantwell pendant de nombreuses années avec des personnages connus comme Shakespeare, Nostradamus mais aussi Calvin. Même si l’histoire est romancée, c’est très intéressant de connaître ces personnages qui connaîtront la célébrité. Glenn Cooper nous rappelle certains éléments importants du livre précédent. Indispensables pour le suivi de l’histoire. Le lecteur, enfin moi, passe un très bon moment avec ce roman. Les pages ont défilé sans problème et surtout sans ennui.

Résumé Le Livre des âmes de Glenn Cooper

Toby Parfitt travaille pour une maison de ventes aux enchères. Il est spécialisé dans les livres rares. Il reçoit des livres dont un qui traite des morts et des naissances et daté de 1527. Il n’a aucune idée de ce que cela peut être.

Will Piper est retraité du FBI. Il est marié à Nancy et a un petit garçon. Il tente de ne plus boire. Il est suivi par un curieux 4×4 qui l’aborde. Les deux hommes à l’intérieur lui proposent une étrange mission. Mener à bien une mission à Londres, soit acheter un livre. Ils font tous les deux partie du Club 2027. Un a travaillé pour la zone 51 et sait qu’il va mourir d’ici une semaine.

Le Livre des âmes de Glenn Cooper

date de sortie : 17 février 2011

Editeur : Cherche Midi

Isbn : 978-2-7491-1672-3

Nombre de pages : 394

Chiens de sang de Karine Giébel

Chiens de sang de Karine Giébel
Chiens de sang de Karine Giébel

Avis de Chiens de sang de Karine Giébel

Avec Karine Giébel, le lecteur n’a guère de surprises concernant le final. Il sait dès le début le sort réservés aux personnages principaux. Dans ce roman, c’est le cas. Et même si à chaque roman, une partie de ce final change, je vais laisser passer un peu de temps pour me replonger dans un roman de l’auteur. Cela m’a empêché d’apprécier ce livre à sa juste valeur. Pourtant, nous avons de nombreux ingrédients. Toutefois, le lecteur doit faire attention à tout ce qui est écrit, chaque élément à son importante. Pour Diane, je me suis fait quand même avoir.

Je ne peux pas dire que l’auteur manque d’imagination, surtout dans le domaine de l’insoutenable. Une imagination couplée à une étude profonde de la société, à toutes ses dérives et à une analyse très poussée de ceux qui ont rencontré des problèmes dans leur vie ou la situation des migrants. Chez Karine Giébel, les dates et surtout les heures sont très importantes, notamment dans Chiens de sang car le lecteur suit au fil des pages les traques de Diane et de Rémy dans deux endroits différents mais qui pourraient pratiquement se ressembler. La première est en Lozère dans des forêts majestueuses, aux parcours difficiles avec des montées et des descentes. Rémy et ses quatre amis d’infortune sont, eux, dans un immense domaine fermé par de hauts murs, entre arbres et plans d’eau qui peuvent prendre leur importance. L’eau peut effacer les traces. Les arbres permettent de se cacher et d’écouter.

Ce qui peut différer entre Rémy et Diane et qu’à un moment donné, l’un capitule. Pourtant ils sont l’un et l’autre blessés. Mais Rémy a décidé que celui qui reste avec lui doit vivre, s’en sortir car il est le seul valide. Pourtant tous font preuve d’une immense force de caractère même s’ils ont été malmenés par la vie, même si les souvenirs sont plus que durs à supporter. Pendant de nombreuses heures, ils n’abandonnent pas même s’ils connaissent l’issue. L’adrénaline permet de vaincre la peur, la douleur. Elle donne un coup de fouet et elle constitue un dernier baroud d’honneur pour puiser dans ses dernières forces pour démontrer que ceux qui pistent ne s’en sortiront pas comme ça. Entre la peur, le mal, les souvenirs du passé, ils vivent et souffrent.

J’ai été un peu perdue avec les quatre chasseurs, les noms et leurs histoires. Comme dans toute traque, il y a un chef et ceux qui suivent. Le premier a pratiquement toujours le dessus sur les autres, même s’ils tentent de se rebeller. L’auteur nous décrit bien et a eu le temps de nous narrer l’histoire de chacun et les personnages sont nombreux. A chaque meurtre, c’est tout un défilé de phrases dure qui interrogent pour arriver au but ultime qui est de tuer.

Outre ces traques, Chiens de sang est un véritable roman de société. L’auteur aborde la politique du chiffre des services de police, les histoires familiales des migrants et de cette société de consommation qui en fait rêver plus d’un.

Résumé Chiens de sang Karine Giébel

Tout commence le 3 octobre. Diane est photographe et est partie dans les Cévennes pour travailler.

Rémy est SDF. Il n’a plus rien. Il voit un homme riche se faire agresser et lui porte secours. Cet homme lui propose un travail de jardinier dans son domaine.

Chiens de sang de Karine Giébel

date de sortie : 9 septembre 2010

Editeur : Pocket

Isbn : 978-2-266-20798-0

Nombre de pages : 283

Apocalypse de Giacometti et Ravenne

Apocalypse de Giacometti et Ravenne
Apocalypse de Giacometti et Ravenne

Avis sur Apocalypse de Giacometti et Ravenne

Depuis que j’ai commencé à lire les aventures du célèbre Antoine Marcas, c’est la première fois que je ne suis pas transportée par le roman et les aventures du commissaire. Il fallait bien un début à tout. Je l’ai trouvé moins entraînant que les précédents. J’aime bien quand la partie historique de l’histoire est suivie, qu’elle soit un roman dans le roman. Ici, nous traversons plusieurs périodes toutes en lien avec Judas et Marie Madeleine et un secret détenu par les Rois de France jusqu’à la mort de Louis XVI qui le transmet. J’ai dû aussi être influencée par des lectures précédentes sur l’abbé Saumière et Rennes le Château, même si je sais que toutes ne sont pas forcément la vérité. De plus, ici, le lecteur sait que c’est romancé. Cette critique ne met nullement en cause la qualité de la plume d’Eric Giacometti et Jacques Ravenne. L’histoire n’est pas assez mouvementée à mon goût.

Pour la partie historique, elle commence à Jérusalem avec Ponce Pilate à Jérusalem. Nous avons ensuite Jésus qui meurt sur la croix et qui charge Marie Madeleine d’une mission. Ensuite, ce sera Rouen et Jeanne d’Arc, la mort de Louis XVI et ce secret autour de Rennes Le Château et son prêtre. Nous passons également à Napoléon.

L’oeuvre de Poussin, les Bergers d’Arcadie est au centre de toutes les préoccupations. Les 17 janvier sont une date importante. Il revêt le sceau de l’Apocalypse.

Giacometti et Ravenne se chargent de nous raconter les dangers de ceux qui se prennent pour le Messie. Certains ne feraient pas de mal à une mouche mais d’autres, quelles que soient les religions, se sentent chargés d’une mission, bien souvent sanglante. D’ailleurs, pour cela, nous voyageons, de l’Inde, au Soudan, en passant par New York et Jérusalem et d’autres villes. En ligne de mire, ce genre de sectes qui veut régner sur le monde. Ici, elle se nomme les Judas Brothers dont le but est de retrouver ce fameux dessin, quitte à tuer.

Passons à Antoine Marcas qui a été nommé commissaire. Il est toujours aussi impatient et abuse de son autorité quand ça lui chante même s’il s’en mord les doigts. Cela a été difficile pour lui de se relever suite à la mort d’Aurélia. Mais ses frères et son fils l’ont aidé. Les relations avec ce dernier sont au beau fixe. Le lecteur sent tout l’amour qui existe entre deux. Mais Marcas sent qu’il vieillit et se sent moins séduisant. Un comble pour lui. L’aventure, d’ailleurs, le mettra en présence d’une ancienne compagne. Le but d’Antoine est de rendre ce fameux dessin de Poussin à une vieille dame qui a été spoliée par les Allemands. Mais cela ne se passe pas comme prévu. Il sera entraîné de nombreuses aventures et péripéties. Par rapport aux autres romans, sa vie est moins mise en danger. Les symboles sont très importants. Ici, faire attention à ce corbeau qui semble suivre Antoine partout.

Joli clin d’oeil à la Ligue Imaginaire et à son gang de Bagnolet Chattam-Thilliez.

Allez, je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin. Même si mon temps de lecture sera moins long, je vais m’acheter l’opus suivant puisque le dernier m’attend bien sagement.

Résumé Apocalypse de Giacometti et Ravenne

A Bombay, en Inde, une rave party est organisée. Sept personnes ont été invitées. Elles sont toutes nées un 17 janvier et sont sous haute surveillance. Une jeune fille est reconnue et retenue prisonnière.

A Paris, un Canadien et un autre homme se sont donnés rendez-vous. Mais le Canadien, lors de son passage aux toilettes, est arrêté et remplacé par un autre homme pour cet échange.

Apocalypse de Giacometti et Ravenne

date de sortie : 10 juin 2010

Editeur : Pocket

Isbn : 978-2-266-23152-7

Nombre de pages : 469

Viscères de Mo Hayder

Viscères Mo Hayder
Viscères Mo Hayder

Avis Viscères de Mo Hayder

J’étais ravie de retrouver ce roman de Mo Hayder mais au final, cela ne s’avère pas aussi prenant que je l’escomptais. Il est clair que la dimension psychologique est très importante, qu’elle est bien amenée, que le lecteur assiste à des dénouements. Ils étaient somme toute prévisibles et même sans trop m’interroger, je n’ai guère été surprise par la tournure des évènements. Le style est toutefois bien là puisque j’ai voulu continuer à lire ces pages pour connaître la suite. Ce n’est qu’après le dernier mot lu que la partie concernant Caffery est, pour moi, la plus intéressante. Elle concerne la disparition de son frère alors qu’ils étaient jeunes enfants. Il a toujours voulu savoir ce qui était arrivé à son frère. La vérité lui apportera-t-elle plus de bien que de mal ? Je ne le pense pas. Caffery se sentira encore plus responsable. Mais c’est le propre de tous ces personnages de romans, bons flics, qui ont un passé douloureux qui rejaillit sur le présent.

Caffery aura sur sa route une petite chienne Ourse et Le Marcheur, un homme qui a décidé de tout quitter car sa fille a été victime d’un pédophile. Malgré tout ce que peuvent dire les gens, Caffery sait ce qu’est la douleur de ne pas savoir. Au moment des faits de Viscères, il est en proie à l’insomnie, aux migraines. Il est en butte avec l’autorité représentée par son chef. La quarantaine, séduisant, les femmes, dont une de ses collègues, essaient de l’approcher. Mais il pense à une seule. Et il ne veut pas la mêler à ses déboires, ses enquêtes. Il a tellement vu le mal, la cruauté et il connait tellement bien les gens qu’il ne se laisse pas berner.

Passons à la famille Anchor-Ferrers. Oliver est très riche, il a subi une transplantation. Il est donc fatigué. Mathilda sa femme et sa fille, Lucia, sont avec lui dans leur propriété après avoir quitté. Dès leur arrivée, ils trouvent des viscères. Cela leur rappelle le drame d’il y a quinze ans. Le téléphone est coupé et l’arrivée de deux hommes va susciter un espoir. Mais à leur retour, le cauchemar commence. Ils sont prisonniers. Oliver, affaibli, ne va pas se battre. Toutefois, il va laisser des traces de ce qui s’est passé. Quant à Mathilda, enfermée dans une autre pièce, elle a décidé, par tous les moyens, de renverser la situation. Mais ils sont, tous les deux, torturés psychologiquement. Oliver arrivera à savoir ce que veulent les deux hommes. Quant à Lucia, elle sait que ses parents ne l’aiment pas. Ce qui s’est passé, il y a quinze ans, l’a profondément bouleversé psychologiquement. Mais elle sait où sont les caméras et elle va jouer le jeu. L’auteur nous démontre bien les perversités de l’âme humaine.

Honig et Molina sont ces deux hommes qui ont pris en otage la famille. Ils ont une mission. Au fur et à mesure des heures qui passent, Honig se rend compte que son acolyte n’a pas préparé la mission comme il se doit. De plus, Honig ne supporte pas les odeurs, la saleté. Il souhaite arrêter après tout ça et retourner aux Etats-Unis tranquillement avec sa femme. La situation se renverse et ce sont eux qui commencent à avoir peur au point qu’Honig décide de partir lorsqu’il a le fin mot de la part de Molina.

Mo Hayder enchaîne les chapitres, très courts, pour donner du rythme. D’un côté, nous avons ce qui se passe avec la famille et de l’autre Caffery qui a décidé de se mettre en retrait jusqu’à ce que la petite chienne soit sur sa route. Je n’ai pas trouvé que la dimension psychologique, le côte noir augmentaient au fur et à mesure de l’histoire. Je n’ai pas eu cette sensation de peur pour les personnages, d’étouffement. Dans chaque chapitre, nous retrouvons le titre de celui-ci.

Résumé Viscères de Mo Hayder

Amy avait disparu depuis de nombreuses heures. Dans les bois, elle a rencontré un petit chien accompagné d’un homme.

Les Anchor-Ferrers sont arrivés dans leur résidence secondaire. Mathilda, sitôt arrivée, décide d’aller s’occuper du jardin. Elle trouve l’insoutenable et demande à son mari de venir sans leur fille.

Quant à Caffery, il s’était occupé de la disparition d’une jeune fille et il assiste à l’hommage rendu par sa mère.

Viscères de Mo Hayder

date de sortie : 19 juin 2016

Editeur : Pocket

Isbn : 978-2-266-26469-3

Nombre de pages : 507

100 recettes de PRALINE Pascal Caffet

Pascal Caffet offre de belles créations chocolatées, mais aussi pralinées.

Livre 100 recettes de PRALINE Pascal Caffet
Livre 100 recettes de PRALINE Pascal Caffet

Pourquoi ne pas découvrir de nouvelles recettes Praline, pour tous les amateurs de chocolat et de praliné, grâce à Pascal Caffet et ses 100 recettes.

Ce livre sera disponible à l’automne 2016. Ce qui permettra déjà de tester des recettes pour Noël.