NOM DE CODE : MÉMÉ RUTH, vous avez aimé…

Allez lire la série de Rosie Maldonne

Alice Quinn

cet article est pour vous, les blogueurs, les blogueuses qui avez lu  NOM DE CODE : MÉMÉ RUTH.


Vous avez aimé le roman, vous avez découvert ou retrouvé Rosie, et vous avez eu du plaisir à passer un moment à partager ses frasques, et avec vous, Rosie a trouvé de nouveaux ami-e-s…
Pour vous remercier, ici vos adresses, vos blogs, vos liens…
Vos mots sauront convaincre mieux que moi ceux qui ne se sont pas encore plongés dans l’univers de Rosie, et dans sa dernière aventure, où elle découvre le secret de la grand-mère…

Ça fait tellement chaud au coeur quand on est auteur, de lire une chronique (positive, hein? je suis quand même pas encore maso 😉 ) sur son roman. Je suis admirative de ce talent à dire ce qu’on a aimé, de cette motivation à partager ses coups de coeur, à faire connaître un auteur qu’on a…

View original post 2 267 mots de plus

Marche à l’étoile d’Hélène Montardre

Marche à l'ombre d'Hélène Montardre
Marche à l’ombre d’Hélène Montardre

Avis Marche à l’étoile d’Hélène Montardre

Ce roman n’est pas un coup de coeur, mais presque. Le sujet de l’esclavage m’a toujours intéressé. La quête d’identité, savoir qui on est, également. L’auteur réalise avec brio un roman tout en sensibilité, plein d’émotions. Encore un roman destiné aux adolescents qui apprendront beaucoup de choses mais que les adultes liront également avec passion. Cela a été mon cas. Le lecteur est partie prenante de ces deux histoires, de ces hommes, Billy et Jasper. Le dernier est le descendant de Billy mais ce n’est pas si simple. Il le sent dès le départ, dès qu’il découvre ce cahier mais pendant un long moment, il ne saura pas si c’est vrai ou faux. De toutes façons, il veut y croire.

L’auteur nous raconte l’histoire de ce jeune esclave, Billy, qui fuit par peur d’être accusé du vol d’une boucle d’oreille. Son périple va lui faire traverser tous les Etats-Unis avec comme objectif, être libre. Si je connaissais la vie dans les plantations des esclaves pour avoir lu de nombreux romans, je n’étais pas au courant de ce réseau qui a été mis en place pour que les esclaves soient aidés dans leur quête de liberté. Aide qui peut se retourner contre ces personnes toutefois. Mais ils sont acharnés, ils ne se connaissent pas ce qui évite, s’il y a torture, de donner des noms. C’est une formidable leçon d’histoire qui rappelle celle de la Résistance lors de la Seconde Guerre Mondiale. Peut-être en est-elle issue. Je ne peux pas l’affirmer. Dans cette quête de liberté, Billy, qui ne sait ni lire, ni écrire, devra faire confiance à son instinct, à son étoile. Il rencontrera de nombreuses personnes qui vont l’aider. La vie ne sera pas facile puisqu’il apprendra au fur et à mesure à faire confiance à son corps, à observer cette nature immense, qui peut être hostile également. Il devra faire preuve d’astuces et cacher toujours sa caractéristique, une mèche rousse. Billy est un jeune homme tenace qui devient de plus en plus affuté, malgré la peur et les conditions. L’auteur a un véritable art de conter, de décrire des paysages magnifiques, des hommes et femmes sensibles à la cause des esclaves. Mais aussi ceux qui traquent inlassablement. Cette partie est vraiment historique et ne concerne pas que les Etats-Unis. Le lecteur apprend que l’esclave n’a pas de nom, sauf celui qui lui a été donné à son arrivée. Nous assistons à une véritable chasse à l’homme. Qui sera le plus fort ?

Quant à Jasper, quand il découvre ce cahier, ce sera une véritable quête d’identité. Savoir qui il est réellement, d’où il vient. Ses recherches ne vont pas toujours être fructueuses certes. Je considère cette quête comme un devoir de Mémoire pour ne pas oublier et surtout connaître l’origine de cette boucle d’oreille laissée dans la plantation. Car le but a toujours été de la récupérer. Pour Jasper, cela devient obsédant. Comme son arrière arrière arrière grand-père, il fera preuve de ténacité. Les éléments se mettent en place au fur et à mesure pour trouver ses racines et son véritable nom. L’histoire est tout de même belle et démontre que l’amour a pu exister entre un blanc et une noire. Mais l’époque ne l’a pas voulu. Les positions familiales sont très importantes surtout lorsque cette famille a de l’argent. Elle ne prend pas en compte l’humain quel qu’il soit. J’ai été choquée, également, comme Jasper qu’il n’existe pas de musées avec les noms de tous ces esclaves, au contraire de celui du musée sur Ellis Island consacré aux immigrés.

Vous l’aurez compris, ces deux histoires sont tout simplement magnifiques. Le style est clair, riche, bien documenté. C’est une véritable leçon d’histoire, d’amour et tout se marie parfaitement Aucune lenteur, les mots défilent et chacun a son importance.

Je remercie Netgalley et les Editeurs Rageot pour cette lecture.

Résumé Marche à l’étoile d’Hélène Montardre

1854, Géorgie, la femme qui a élevé Billy lui raconte l’histoire de la mère de celui-ci avant de mourir et lui remet un bijou.

Billy est convoqué par son propriétaire. Même s’il ne doit pas bouger, il n’hésite pas à faire le tour de la grande maison. Il perd son bijou.

De peur d’être accusé de vol, il s’enfuit.

Marche à l’étoile d’Hélène Montardre

Date de sortie : 13 septembre 2017

Nb pages : 381

Editeur : Rageot

ISBN : 978-2-7002-5624-6

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

La Sublime Communauté Les Affamés d’Emmanuelle Han

Avis La Sublime Communauté Les Affamés d’Emmanuelle Han

J’ai été sélectionnée par Babelio et donc par Actes Sud Junior, que je remercie, pour recevoir ce premier tome de La Sublime Communauté d’Emmanuelle Han. Une sélection en avant-première puisque le roman ne parait qu’au mois d’octobre 2017. Un blog est d’ailleurs consacré au roman. Je suis assez friande de romans destinés aux jeunes, adolescents. Celui-ci ne fait pas exception à la règle. Mais les parents peuvent se consacrer à La Sublime Communauté. Le roman est dense par son histoire, à couper le souffle par ses descriptions et bien construit.

Le fait qu’Emmanuelle Han ait beaucoup voyagé lui permet de nous offrir des paysages spectaculaires pour ces trois pays où se tient l’histoire de ces trois enfants, l’Amérique du sud, l’Inde et le désert africain. Cela donne une dimension énorme à l’histoire. Le paysage est beau, tel que nous pouvons le connaître. Mais les éléments peuvent se déchaîner. La nature est ainsi faite mais dans ce roman, c’est à cause de ce qui arrive, de ces passages dans un autre monde

Le monde dans lequel nous vivons est en train de vivre ses derniers instants. Ils sont des milliers, voire des millions à vouloir atteindre ces Portes, promesses d’une meilleure vie. Ce sont Les Affamés. Entre les militaires, les Guetteurs, cette personne au-dessus d’eux, on se demande ce qui va réellement leur arriver. Le lecteur sait que le chaos est en train d’arriver dans le monde présent mais dans l’autre, est-ce que ce sera vraiment mieux ?

L’auteur consacre un chapitre pour chaque enfant, Tupa, Ekian et Ashoka. Leur histoire se déroule donc et au fur et à mesure, on en apprend plus sur eux, on suit leur progression. Cela permet, avec chacun de ces chapitres de ne pas se perdre. Ils avaient 8 mois lorsqu’ils ont été enlevés. Ils ont un destin et ils doivent être contrôlés. Mais arrive-t-on vraiment à contrôler un être humain, aussi petit qu’il soit, surtout lorsqu’une prophétie doit se réaliser et qu’ils rencontrent sur leur chemin des personnes qui vont soit les aider, soit les freiner ? Même si ces enfants arrivent à être débrouillards, celui qui m’a le plus attiré est Ashoka. Je ne sais pas réellement pourquoi. J’ai trouvé qu’il souffrait plus que les deux autres. Ces trois enfants, on le pressent, se rencontreront et auront, vraisemblablement, un destin commun. Ils uniront leurs forces. Les trois ont beaucoup de colère en eux. Ils ont dû faire face à des mensonges et ils sont à la recherche de leur véritable identité, de leur passé. Entre présent et avenir, monde présent et surnaturel, des racines, différentes communautés, des traditions, le lecteur perçoit et s’ouvre à un monde riche. Ce monde est, en définitive, le nôtre avec ses nombreuses différences, sources de richesses et de partages.

Avec ce premier tome, Emmanuelle Han pose les fondations de ce qui va suivre puisqu’il y a un tome 2. Des fondations très riches. J’espère avoir la possibilité, d’une façon ou d’une autre, de lire la suite des aventures de ces enfants.

Résumé La Sublime Communauté Les Affamés d’Emmanuelle Han

Tupa fait du trafic. Il doit faire attention aux Guetteurs dans ce triangles qu’est le Brésil, le Paraguay et l’Argentine.

Ekian entreprend un très long voyage. Elle doit faire attention à ce qu’on ne lui vole pas ses affaires.

Ashoka porte la Flamme. Il est blanc et vit avec le Roi des Intouchables.

La Sublime Communauté Les Affamés d’Emmanuelle Han

Date de sortie : 4 octobre 2017

Nb pages : 374

Editeur : Actes Sud Junior

ISBN : 978-2-330-08667-1

EnregistrerEnregistrer

The Blackstone Affair Tome 3 Ne t’enfuis pas de Raine Miller

The Blackstone Affair Ne t'enfuis pas Tome 3 de Raine Miller
The Blackstone Affair Ne t’enfuis pas Tome 3 de Raine Miller

Avis The Blackstone Affair Tome 3 Ne t’enfuis pas de Raine Miller

Je suis absolument ravie d’avoir lu ces deux tomes de The Blackstone Affair à la suite et donc pour ainsi dire finir la saga. Je m’interrogeais par rapport au tome 1 non lu. Cela ne me pose pas de problème car des rappels sont faits dans ces deux tomes et notamment le dernier. Ce tome 3 est vraiment la suite du tome 2 sans aucune coupe.

Outre ces scènes de sexe, cette alchimie physique entre les deux héros, Brynne et Ethan, il n’y a pas que ça dans The Blackstone Affair. C’est la vie d’un couple qui se connait depuis peu mais qui sont déjà sur la même longueur d’ondes. Ils se complètent à merveille, se soutiennent. Bien sûr, il y a de la jalousie de part et d’autre, des zones d’ombre mais on ne peut pas tout connaître de quelqu’un au premier regard. Ils ont bâti leur relation sur la confiance. Et cette confiance ne doit pas faire défaut sinon ce sera la rupture.

Ces zones d’ombre sont difficiles à évacuer, à partager car on n’a pas envie que l’autre souffre, surtout lorsque l’on ne sait comment on va réagir, au plus d’une crise. Je l’avais déjà évoqué précédemment, Raine Miller aborde tout de même des sujets actuels et notamment le stress post-traumatique, expérimenté par les soldats au retour d’une guerre ou lors d’un évènement traumatisant comme un viol. Oui, les deux héros vont consulter, ce sera plus long pour Ethan qui doit trouver la bonne personne mais aussi la thérapie qui lui convient. TCC et autres doivent être présentées aux patients. Je confirme qu’il est indispensable de trouver le bon thérapeute pour se faire soigner. Cela ne fait pas de mal et surtout cela aide. Quand on sait que 75% de la population française a des troubles psychiques mais ne se fait pas suivre, on peut se poser des question.

Ethan et Brynne sont très forts mentalement, malgré les coups du sort. Il y en a quelques uns dans ce roman. Ils arrivent à remonter la pente mais cela ne se fait pas facilement. Un passage a été très émouvant pour moi lorsque je l’ai lu. Ce roman est d’une grande tendresse et elle se reflète dans toutes leurs relations familiales et amicales. Brynne doit apprendre à se sentir belle, apprendre à s’aimer. Et cela vaut pour les deux. La confiance en soi est donc très importante. De plus, Raine Miller commence et clôture son roman avec une partie de l’histoire de la maison où ils ont élu domicile et celle qui l’a habitée.

Je remercie Les Presses de la Cité et NetGalley pour cette sélection.

Avis The Blackstone Affair Tome 3 Ne t’enfuis pas de Raine Miller

7 mai 1837, une jeune femme doit épouser un homme qui l’aime, qui l’adore, qui est prêt à tout faire pour elle. Mais elle se sent coupable..

Stonewell Court devient donc la demeure d’Ethan et Brynne, tout près de la soeur de celui-ci.

The Blackstone Affair Tome 3 Ne t’enfuis pas de Raine Miller

Date de sortie : 6 juillet 2017

Nb pages : 448

Editeur : Presses de la Cité

ISBN : 978-2-258-14590-0

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan

La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan
La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan

Avis La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan

Après deux autobiographies, j’avais besoin de me plonger dans un roman, dans une histoire imaginée par un auteur, mais avec des éléments véridiques car bien étudiés. Bingo ! C’est le cas avec La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan. Un auteur qui m’emmène en Cornouailles a déjà pratiquement tout bon. Les descriptions de cette lande, de cet océan Atlantique, de ces changements de temps sont vraiment à couper le souffle et donne un ton au roman. D’ailleurs, ce paysage, bien étudié, connu, donne toute sa profondeur à l’histoire de cette ferme, où six générations ont vécu. En 2014, ce sont trois générations. La grand-mère Maggie, sa fille Judith et les enfants de celle-ci, une fille et un garçon.

Sarah Vaughan commence son roman de nos jours. Une dame âgée apprend que ses jours sont comptés. Le cancer la ronge. Elle veut accomplir ce qui la hante depuis 70 ans, surtout pour partir en paix. Son nom n’est pas donné mais au fur et à mesure de l’histoire, le lecteur, enfin moi, comprend qui est cette femme.

L’auteur nous déroule son histoire depuis la deuxième guerre mondiale jusqu’à nos jours. Les chapitres alternent donc. Les parents de Maggie ont accueilli des enfants qui ne pouvaient pas rester à Londres. Ce sera Will et sa soeur Alice, qui vont grandir avec Maggie. Will et Maggie sont très proches, trop proches pour la mère de celle-ci. Ils tombent amoureux. Mais leur avenir sera sombre. Alice a cinq ans de moins que Maggie et ce qu’elle voit la perturbe. De plus, face à cette femme forte qu’est la mère de Maggie, elle ne peut pas se taire. Maggie est maintenant une femme de 88 ans, qui attend depuis 70 ans, qu’un homme pousse la porte de chez elle.

Lucie vit à Londres. Elle a appris l’infidélité de son mari et elle a failli faire mourir un enfant. Elle est donc en arrêt de travail. Son refuge ? La ferme familiale. Là, elle apprendra que la ferme est énormément endettée, que son oncle veut la vendre. Entre secrets de famille qui seront révélés, faire le point sur sa vie, Lucie devra prendre des décisions pour aider son frère et sa famille et sauver la ferme et ceux qui y vivent.

L’auteur nous détaille très bien les conditions de vie dans les fermes dans les années 40, où tout le monde pouvait vivre. Mais il y a également cet opprobre qui pouvait régner. La réputation d’une famille était très importante. Ensuite, nous avons les conditions de vie de ces fermiers qui se sont dégradées, à cause des maladies et au fur et à mesure trop de dettes. En plus, le temps peut anéantir une récolte. Cela peut provoquer de nombreux drames. Il ne faut pas oublier cette seconde guerre mondiale. Les campagnes étaient peut-être plus protégées que Londres, mais la mort peut frapper partout. Découverte de tous ces avions.

Trois générations de femmes, fortes, qui ont toutes les trois vécu une très belle histoire d’amour. Les sentiments sont très forts, pas du tout mièvres. Il est souvent difficile de pardonner à quelqu’un, de comprendre quand on a souffert. Mais le message d’espoir est là. En famille, en se confiant, on peut surmonter bien d’obstacles.

Je remercie NetGalley et Préludes pour cette sélection.

Résumé La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan

Cette ferme de 300 ans est très isolée face à la mer, l’océan et elle garde ses secrets.

A Londres, une femme âgée de 83 ans, atteinte d’un cancer, décide de revenir sur les lieux de son enfance car elle veut faire la paix, arranger les choses.

La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan

Date de sortie : 5 avril 2017

Nb pages : 448

Editeur : Préludes

ISBN : 9782253107866

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

The Blackstone Affair Tome 2 Ne juge pas de Raine Miller

The Blackstone Affair Tome 2 Ne juge pas de Raine Miller
The Blackstone Affair Tome 2 Ne juge pas de Raine Miller

Avis The Blackstone Affair Tome 2 Ne juge pas de Raine Miller

Est-ce que ne pas avoir lu le tome 1 pose un problème pour la série The Blackstone Affair ? Je ne le pense pas mais je me trompe peut-être. Lorsque j’ai demandé cette sélection, je pensais commencer avec le premier tome. Ce n’est pas le cas. Je fais donc connaissance avec Brynne et Ethan. Leur relation a pris un tournant au bout de quelques mois de connaissance. Brynne est en danger et Ethan veut, à tout prix, la protéger. Outre leur relation physique très intense, l’un et l’autre sont profondément amoureux.

Lorsque l’on lit cette sorte de trilogie, le lecteur peut penser qu’il va trouver un mâle dominateur. Sauf qu’ici, ce n’est pas le cas. Brynne et Ethan ont souffert et le lecteur l’apprend au fur et à mesure. Mais les pistes sont données au compte goutte, ce qui ajoute du piment à l’histoire, même si cela pourrait être plus développé. Quelques rebondissements, assez difficiles à vivre, pour l’un et l’autre, font de The Blackstone Affair une série pas toujours basée sur le sexe. Je ne m’étendrai donc pas sur ça afin de ne pas donner trop d’indices aux futurs lecteurs. Mais en s’interrogeant, l’auteur aborde des sujets très importants, comme le retour de la guerre, le viol, la torture, la manipulation.

Les relations humaines sont très importantes, notamment les liens familiaux. Ethan est très proche de sa famille, père, soeur, cousin. Brynne est très proche de son père et beaucoup moins de sa mère, personnage que l’on n’a pas trop envie de rencontrer. Ethan est un homme dominateur mais seulement au lit et encore, tout est fait avec l’accord de sa partenaire. Toutefois, il a peur que sa violence, due à ses cauchemars, ne refasse surface et ainsi faire du mal à Brynne. Il sait que leur relation est basée sur la confiance mais cette partie obscure de sa vie est très difficile à raconter. Il a eu aussi la douleur de perdre sa mère alors qu’il était très jeune. Brynne, quant à elle, n’arrive pas à exprimer ses sentiments. Elle manque de confiance en elle mais c’est une jeune femme très forte. Ethan l’apaise, il la protège. Elle veut tout connaître de lui même cette partie obscure. Car elle sait qu’elle pourra sûrement l’aider ou lui permettre de se faire aider. Brynne sait aussi ce qu’elle veut et elle a de la suite dans les idées. Elle ne se laisse pas faire.

Ah oui, les scènes de sexe sont bien présentes, souvent crues, comme les termes employés. Mais j’ai lu beaucoup plus hard et cela ne m’a pas profondément dérangé. The Blackstone Affair n’est pas de la grande littérature, certes, mais il permet de passer un bon moment de lecteur car le roman se tient.

Je remercie Les Presses de la Cité et NetGalley pour cette sélection.

Résumé The Blackstone Affair Tome 2 Ne juge pas de Raine Miller

Juillet 2012, Brynne est à Londres. Cela fait sept ans qu’il ne l’a pas vue. Des photos lui ont permis de la retrouver.

Mais Brynne est accompagnée de Blackstone, son petit ami depuis 2 mois. Il ne la lâche pas.

The Blackstone Affair Tome 2 Ne juge pas de Raine Miller

Date de sortie : 1er juin 2017

Nb pages : 496

Editeur : Presses de la Cité

ISBN : 978-2-258-14589-4

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Bilan de lectures en juillet 2017

Mon bilan de lectures au mois de juillet 2017. 

J’ai l’impression de m’être trainée ce mois-ci dans mes lectures, sans véritables coups de coeur, sauf ma petite Rosie. Je finis juillet et commence août avec un magnifique roman. J’ai lu deux autobiographies mais peut-être que ce n’était pas trop le moment. Contente, par contre, d’avoir retrouvé Fares et il me tarde de lire le tome 3. Mon nombre de livres lus ce mois de juillet est de 5. En août, avec trois semaines de vacances, j’espère avoir un bon score.

Je vous les rappelle :

  • Seper Hero de Marine Barnérias
  • Journal de la métamorphose Tome 1 L’adolescence de Marine Rose
  • De l’autre côté de la nuit de Sarah Hilary
  • Nom de code Mémé Ruth, Rosie Maldonne 4 d’Alice Quinn
  • I hate u love me de Tessa Wolf
    
    
  • 
    

Seper Hero de Marine Barnérias

Seper Hero Marine Barnérias
Seper Hero Marine Barnérias

Avis Seper Hero de Marine Barnérias

J’ai lu cet ouvrage en deux fois. En effet, nous n’avons qu’une seule liseuse et, à un moment donné, j’ai dû la laisser quelques jours. Donc, cela a été une coupure. Je ne peux pas dire que je n’ai pas adhéré aux mots écrits et à l’histoire racontée par Marine. Ce n’est pas cela mais ils ne sont peut-être pas tombés au mauvais moment. Je n’ai pas réussi à avoir l’écho voulu. Pendant cette lecture est arrivée le suicide de Chester Bennington. Donc, cela a pratiquement donné moins de valeur aux conseils et au vécu de Marine. S’écouter, écouter son corps, son âme et son esprit pour être en paix et surtout s’aimer.

Mais tout cela n’ôte, en aucun cas, ce qu’a vécu cette jeune femme atteinte de sclérose en plaque. Elle a décidé d’entreprendre un très long voyage, visiter trois pays mais pas comme une touriste. Elle a été très volontaire. Du stop pour se déplacer, atteindre les objectifs fixés, rencontrer des gens, être en communion avec la nature.

Nouvelle-Zélande, Birmanie, Mongolie, chaque destination avait un but précis. Le corps, l’âme et l’esprit. Elle est passée par de nombreux moments de doute. Mais Marine a un caractère fort et avait la volonté d’y arriver, pour elle et pour sa Rosy. Rosy, le prénom donné à sa maladie pour qu’elles vivent toutes les deux en osmose.

Ce livre est un message d’espoir pour tous, malades et bien portants. Le but est d’aider, que les forces soient mises en commun. Marine relate ses nombreuses expériences. Il est vrai qu’elle donne des conseils mais parce qu’elle les a ressentis comme cela. Lors de son retour à Paris, cela a été très difficile pour elle. Un trop plein et comment mettre en place tout ce qu’elle a vécu pour ne pas retomber dans ses travers. Même si elle affirme que la vie est belle, qu’elle doit être vécue, que l’on doit faire attention à soi pour faire attention aux autres, le quotidien rattrape les uns et les autres. C’est vrai que la vie est différente en France par rapport à d’autres pays, d’autres cultures, d’autres peuples. Ils ont l’air plus heureux que nous mais pour combien de temps ? Car les gouvernements peuvent tout faire basculer. J’ai aimé ses nombreuses descriptions qui donnent des paysages à couper le souffle, des personnes que l’on a envie de rencontrer, avec lesquelles on a envie de partager.

Un mauvais point en ce qui concerne le milieu médical. Tous ces médecins sont des êtres humains. Certains n’ont pas une once d’empathie. Ils assènent leur verdict, sans prendre en compte les émotions des patients. C’est vrai que ce ne sont pas des psy et qu’ils voient énormément de laideur. Mais un ton beaucoup moins dur pourrait être mieux accueilli. Certains ne prennent pas en compte les désirs de leurs patients, surtout lorsqu’un traitement médical est unique.

Une dernière chose à rajouter. Je sature de trouver des fautes dans les livres. Celui-ci n’est pas une exception à la règle, et c’est toujours aux derniers 3/4 du roman, et cela ne sera pas le dernier. Cela reste toujours mon point critique et m’empêche vraiment de donner une note maximale à un roman, un livre. Je sais que les livres sont lus et relus, corrigés et recorrigés. Quand, en plus, ils sont édités par une grande maison, je ne vois pas pourquoi autant de fautes d’orthographe passent avant l’impression.

Je remercie les Editions Flammarion de m’avoir permis de lire cet ouvrage.

Résumé Seper Hero de Marine Barnérias

Marine est à Marseille où elle poursuit ses études. Elle est une jeune fille très active, impliquée dans les associations. 

Lors d’une manifestation, sa vue baisse inexorablement. Après des examens, elle apprend qu’elle est atteinte de sclérose en plaque. Pour elle, ce sera le déni et elle refuse pour le moment un traitement.

Elle écoute sa petite voix qui la conseille et la décision est prise. Prendre plus de six mois pour visiter trois pays et connaître son corps, son esprit et son âme. Grâce à la mobilisation de tous, elle peut entreprendre son voyage.

Seper Hero de Marine Barnérias

Date de sortie : 24 mai 2017

Nb pages : 464

Editeur : Flammarion

ISBN : 978-2-0814-1362-7

EnregistrerEnregistrer

La méthode Feldenkrais, Outil fondamental de la Connaissance de Soi par le mouvement de Delphine Hélix

La méthode Feldenkrais, Outil fondamental de la Connaissance de Soi par le mouvement de Delphine Hélix
La méthode Feldenkrais, Outil fondamental de la Connaissance de Soi par le mouvement de Delphine Hélix

Une méthode d’accompagnement fondée sur le mouvement du corps

Dans cet ouvrage, publié aux Editions Vie, Delphine Hélix nous propose une méthode d’accompagnement psycho-corporelle basée sur les principes fondamentaux de la méthode Feldenkrais. Grâce à des séquences de mouvements facilement accessibles, cette méthode permet de prendre conscience de nos schémas de fonctionnement. Par exemple, il arrive de fournir un e ort supérieur à ce qui est réellement nécessaire pour accomplir une tâche. Nous oublions de convoquer certaines parties de nous-même, ce qui oblige d’autres parties à travailler plus fort. A la longue, ces schémas créent des tensions qui se transforment en douleur. La méthode Feldenkrais permet donc d’en prendre conscience, de s’en libérer et d’être d’avantage e cace dans nos mouvements.

En séances individuelles ou collectives, Delphine Hélix nous invite à redécouvrir la capacité de notre organisme à s’auto-réguler, gérer le stress, la fatigue, les tensions, à identi er nos freins, élargir notre zone de con ance et notre assurance dans tous les domaines de notre vie.
Ce livre s’adresse à toute personne souhaitant prendre en compte ce que le corps nous communique au quotidien.

Grâce à un vocable simple et des conseils pratiques à mettre en place immédiatement, Delphine Hélix propose ici une vulgarisation de la méthode Feldenkrais pour la rendre accessible à tous.

Delphine Hélix

« L’art du mouvement constitue un outil essentiel d’apprentissage et d’épanouissement personnel. »

Diplômée d’Etat en danse contemporaine à Paris, danseuse interprète formée à l’école de Merce Cunningham à New York et praticienne certi ée de la méthode Feldenkrais, étudiée à Paris et à Victoria (Colombie Britannique, Canada), Delphine Hélix explore depuis de nombreuses années comment la libération de nos mouvements permet de tisser un lien plus fort avec notre intuition.

Dans sa pratique quotidienne, elle intervient auprès d’un public varié : enfants, adultes, seniors, personnes handicapées, binômes parents-enfants, femmes enceintes, jeunes mamans…

La méthode Feldenkrais, Outil fondamental de la Connaissance de Soi par le mouvement de Delphine Hélix

Date de sortie : 30 mai 2016
Nb pages : 128

Editeur : Editions Vie

ISBN : 979-10-348-0095-7