Ni hérisson, ni paillasson plus jamais peur des conflits de Jean-François Thiriet

Ni hérisson, ni paillasson plus jamais peur des conflits de Jean-François Thiriet

Ni hérisson, ni paillasson plus jamais peur des conflits de Jean-François Thiriet

Comment gérer et éviter les conflits ?

Dans ses relations professionnelles, les sources de conflits peuvent être fréquentes. Bien entendu, on ne s’entend pas avec tout le monde. Il y a les forts caractères, ceux qui mettent le bazar dans les entreprises. Il y a également ceux qui écoutent et qui n’en pensent pas moins. Cela peut entraîner des conflits entre collègues, entre salariés et direction. Mais il faut savoir les voir venir et surtout les gérer. Ce livre répond à de nombreuses questions. D’ailleurs, je remercie les Editions Gereso pour cet envoi.

Ni hérisson, ni paillasson plus jamais peur des conflits de Jean-François Thiriet

Comment gérer positivement les relations difficiles.

Qu’on les recherche ou qu’on les évite, les conflits font partie de notre quotidien !

Avec qui suis-je vraiment en conflit ? Ai-je intérêt à résoudre ce conflit ? Comment gérer mon émotion et utiliser celle de l’autre de façon constructive ? Quelle posture adopter ? Comment exprimer ma colère de façon juste ? Que faire quand le conflit est résolu et qu’il reste la blessure ?…

Salarié, manager ou dirigeant, vous découvrirez dans ce livre des clés de compréhension et d’action qui vous permettront de développer votre capacité à gérer positivement les conflits.

Et si les conflits en entreprise comportent des enjeux spécifiques, leur résolution dans la vie privée et au travail demande la même préparation mentale, émotionnelle, physique et verbale.

À l’appui d’outils pratiques utilisables au quotidien, l’auteur explique qu’il est possible de dénouer les situations même les plus difficiles pour mieux travailler ensemble.

Savoir écouter ou savoir dire non : pour trouver l’équilibre et ne plus être hérisson ni paillasson !

Jean-François Thiriet

L’auteur est titulaire du certificat d’aptitude à la profession de médiateur. Il exerce au service des entreprises. Il accompagne les équipes pour développer la qualité relationnelle et prévenir les conflits au travail

Ni hérisson, ni paillasson plus jamais peur des conflits de Jean-François Thiriet

Date de sortie : 3 mai 2018

Nb pages : 139

Editeur : Gereso

ISBN : 978-2-35953-596-9

EnregistrerEnregistrer

Publicités

J’embrasse pas de Richard Couaillet

J'embrasse pas de Richard Couaillet

J’embrasse pas de Richard Couaillet

Résumé J’embrasse pas de Richard Couaillet

Sarah est une jeune adolescente de quatrième. Elle va raconter son histoire à ses lecteurs, comme s’ils étaient ses amis.

Elle n’aime pas être embrassée.

Avis J’embrasse pas de Richard Couaillet

Un petit roman très rafraîchissant, sur le ton de l’humour, qui traite des premiers amours qu’une jeune adolescente peut éprouver. Mais attention, Sarah n’aime pas embrasser. Est-ce qu’Harry, celui qui fait battre son coeur et qui l’a changée, va la faire basculer de l’autre côté ?

Oui, on peut adolescent et ne pas se comporter de façon niaise ! C’est le cas de Sarah, jeune lycéenne de quatrième. Elle a une très bonne amie. Elle est très mince et un fort caractère. Sarah n’aime pas embrasser car elle trouve que l’on peut transmettre beaucoup plus de microbes qu’en se serrant la main. Avec un tout petit frère qui bave, ça la dégoûte encore plus. Sarah va mettre son grand frère dans la confidence et elle trouvera, forcément, un allié, mais cela ne se fera pas tout seul. La jeune fille devra y mettre beaucoup du sien. Il lui apportera beaucoup de conseils. Leur relation en sortira beaucoup plus profonde.

Sarah raconte à son, ses lecteurs, cette histoire. Elle explique notamment sa vie de famille, pas toujours facile, comment elle se rapproche de son aîné, étudiant en médecine. Et surtout comment l’arrivée d’Harry, jeune américain, la bouleverse, notamment par des réactions corporelles. Elle le dit, elle est tombée amoureuse mais elle ne veut pas être, comme toutes ces adolescentes, qui tente d’approcher le beau jeune homme.

Sarah a beaucoup d’humour. Elle se met à la place de son lectorat, qu’elle considère comme ami. Elle fait ses blagues toute seule, car elle sait que celui ou celle qui la lit, les aura à l’esprit, prêtes à fuser. Références à Harry Potter, Star Wars, très sympathiques pour moi.

Je remercie Actes Sud Junior pour cette lecture vraiment sympathique.

J’embrasse pas de Richard Couaillet

Date de sortie : avril 2018

Nb pages : 96

Editeur : Actes Sud Junior

ISBN : 978-2-330-09689-2

Les dessous de l’innocence de Stella Tanagra

Les dessous de l'innocence de Stella Tanagra

Les dessous de l’innocence de Stella Tanagra

Résumé Les dessous de l’innocence de Stella Tanagra

Tilda est seule dans sa grande maison. Elle attend le retour de son mari, Thomas, militaire.

Pour pallier à cette absence et au manque d’amour, notamment physique, elle se masturbe, pense à Thomas, à ce qu’il lui ferait, s’invente des amants.

Avis Les dessous de l’innocence de Stella Tanagra

Quelle conteuse, quelle magicienne des mots que Stella Tanagra. J’ai déjà lu Sexe Primé de la jeune femme et j’avais été subjuguée par sa poésie, trouver des parallèles entre des objets de tous les jours et des moments de sexe pur. C’est encore le cas ici. Ce roman, très érotique, mais pas que, est à l’image de Stella, ou de ce que je m’en fais, et ce qu’elle veut laisser bien voir, ou ce qu’elle peut laisser voir, sur son blog et les réseaux sociaux.

Tilda est une jeune femme d’une trentaine d’années. Elle est mariée avec Thomas, militaire, très souvent absent, depuis une dizaine d’années. Elle vit dans une grande demeure, comme une châtelaine, qui lui vient de sa grand-mère. Tilda est également institutrice pour de jeunes enfants en difficulté. Tilda se sent seule physiquement et émotionnellement. Elle se meurt à petit feu. Elle s’invente des amants imaginaires. Elle n’est pas seule dans sa tête, elle a des fantasmes. Et elle souhaite les réaliser. Tilda semble une jeune femme prude, qui a eu peu d’amants mais elle veut donner libre cours à toutes ses envies. Tilda est très belle, les hommes se retournent sur son passage. Mais elle a dû subir, jeune, le port d’un corset à cause de sa scoliose.

Stella Tanagra montre les désirs, les souffrances de la jeune femme. Les mots riment. Elle manie l’humour également, fait un parallèle entre l’acte sexuel et la musique, entre autres. La lectrice se prend pour l’héroïne, ce qui a été mon cas. Tilda est une jeune femme par toutes les pores de sa peau, comme dans son comportement. Elle est une jeune femme attendrissante. Elle souhaite une relation sincère, sans fauter. Mais est-ce que cela sera le cas ? Est-ce que ses désirs vont prendre le pas sur l’amour et l’attente qu’elle éprouve envers son mari ? Ses rêves deviendront-ils réalité ou un cauchemar ? Des mois d’attente à tenter de vivre sans un homme pour la combler. Pour le savoir, n’hésitez pas à vous plonger dans le roman de Stella Tanagra. Vous serez servis par une magnifique histoire, une superbe plume. Car Tilda, comme de nombreuses jeunes femmes, doit subir une société très prude, qui juge encore et toujours.

Je remercie Stella Tanagra et Tabou Editions pour l’envoi de ce roman.

Les dessous de l’innocence de Stella Tanagra

Date de sortie : 27 mars 2018

Nb pages : 153

Editeur : Tabou Editions

ISBN : 978-2-36326067-3

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Boom de Julien Dufresne-Lamy

Boom de Julien Dufresne-Lamy

Boom de Julien Dufresne-Lamy

Résumé Boom de Julien Dufresne-Lamy

Etienne est un lycéen qui s’adresse à son meilleur ami, Timothée, disparu.

Il retrace le début leur amitié, son évolution, ce qui est arrivé et comment il tente de survivre.

Avis Boom de Julien Dufresne-Lamy

Roman sur la perte d’un être cher, d’un ami, lorsque l’on est adolescent, que l’on se constuit. Livre sur la culpabilité. Ce roman est d’une très grande sensibilité servi par un écrivain qui met les mots justes sur ce que peut éprouver un adolescent et forcément tout être humain. Même moi, adulte, j’ai eu, certaines fois, les larmes aux yeux.

C’est donc l’histoire d’une amitié forte de trois ans entre deux lycéens. Etienne et Timothée ont deux caractères très différents. Mais il se complètent. Le premier aime faire la fête, les filles et ses résultats ne sont pas au top. Le deuxième, par contre, est une tête en classe. Il a des idées bien arrêtées. Leur amitié souffrira, à un moment donné, de ces deux forts caractères. Mais ce sera pour mieux repartir. L’un entraîne l’autre dans son sillage, et inversement. Timothée va tout faire pour pouvoir réaliser ce voyage scolaire à Londres, notamment avec son ami.

L’auteur, avec Etienne, qui écrit à son ami disparu, nous entraîne dans cette amitié, entrecoupée de ce qui se passe pour celui qui reste, qui vit dans la culpabilité de cet attentat de Londres où son ami a disparu. Il lui est impossible de faire son travail de deuil. Il ne veut pas abandonner son ami. Suivi par un psy, il s’est toutefois renfermé en lui-même. Stress post-traumatique du survivant, dépression, il lui est impossible d’effectuer un retour à la normale. Tout lui rappelle Timothé et ce qu’ils ont vécu, notamment au lycée. Etienne comprend, sans le comprendre, les louanges faits par le lycée, les élèves à son ami disparu. En tant qu’adulte et lectrice, pour moi, rendre hommage à quelqu’un de décédé de cette façon est également un moyen de se prouver que l’on est bien vivant et que la vie, malgré tout, doit continuer. Mais pour la famille, les amis les plus proches, ce n’est pas pareil. L’auteur aborde également le thème de la chasse aux scoops, monnayée également.

Il est difficile de vivre avec un sentiment de culpabilité, avec des questions auxquelles il est difficile d’avoir les réponses. Même si ce roman est destiné, avant tout, aux adolescents, je le conseille à tous car il est magnifique et bouleversant. Je remercie Julien Dufresne-Lamy pour la dédicace et les Editions Actes Sud Junior pour cette découverte.

Boom de Julien Dufresne-Lamy

Date de sortie : avril 2018

Nb pages : 111

Editeur : Actes Sud Junior

ISBN : 978-2-330-09685-4

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Bilan de lectures en avril 2018

Qu’ai-je lu en ce mois d’avril ?

Fin de mois, la chaleur est arrivée. Mes lectures se suivent et ne se ressemblent pas. J’ai lu des documents très intéressants et sur une période difficile de l’Histoire. Mais certains soirs, je ne suis pas trop à ce que je lis. Cela a-t-il réduit mon nombre de livres ? Je dois finir tous mes SP avant de me plonger dans deux nouveautés achetées. Le nombre de livres lus au mois d’avril est de 7, un peu moins que d’habitude.

Je vous les rappelle :

Sauvage de Jane Harper

Une bonne intention de Solène Bakowski 

Oublier nos promesses d’Elsa Roch

Une seconde de trop de Linda Green

La mort d’Hitler de Jean-Christophe Brisard et Lana Parshina

Qui je suis de Mindy Mejia