Les courses de Russel Wangersky

Les courses de Russel Wangersky – Source Editions Presses de la Cité

Résumé Les courses de Russel Wangersky

Walt a la cinquantaine. Il est employé d’un supermarché au ménage. Il collectionne les listes de courses laissées par les clients.

Alisha a 25 ans. Elle se sent épiée et a peur.

De son côté, Dean Hill est inspecteur. Il a perdu son job de récoltes et études de statistiques à la police. Il est nommé dans un service pour faire la lumière et résoudre d’anciennes affaires.

Avis sur Les courses de Russel Wangersky

C’est l’histoire de listes de courses, écrites sur de nombreux supports et récupérées par un agent d’entretien d’un supermarché, Walt. Des listes de courses qu’il garde. Des listes de courses qui lui en disent long sur les personnes qui les ont écrites. D’ailleurs, il arrive à mettre un visage sur elles, à savoir comment elles vivent. Et s’il décide d’en savoir plus, il va jouer au voyeur et s’immiscer dans la vie privée des gens. Avec ces listes, l’auteur nous démontre que nous ne faisons pas attention, que nous écrivons sur des supports comportant noms, adresses… qui peuvent être ramassées par des personnes malintentionnées. Selon Walt, c’est donc notre faute. Lui, par contre, il se sent invisible car on ne fait pas attention à un employé chargé du nettoyage d’un supermarché. Il se sent invisible également à l’extérieur. D’où ce sentiment d’invincibilité. L’auteur détaille, trop ?, son travail, les gens rencontrés, comment il arrive à passer inaperçu en divers endroits, ses nombreux déplacements, à pied, en voiture, quand il va à la pêche, ses rapports avec le voisinage. Walt se permet de donner de nombreux conseils à son lecteur, comment rester sur ses gardes, être toujours prêt. En étant le narrateur de l’histoire, Walt et l’auteur tentent d’impliquer le lecteur. Chez moi, cela n’a pas réussi.

La partie concernant Alisha est suffisante même si cela ne monte pas assez en pression à mon goût. J’aurais aimé lire plus sur Dean et son collègue.

Les parties sont bien construites. Le lecteur ne se perd pas. Les listes de courses commencent les chapitres consacrés à Walt. Ceux pour Ali sont en italique et ceux pour les inspecteurs commencent par l’annonce faite par la police.

Pour tout vous dire, je n’ai pas du tout adhéré à ce roman. Je me suis ennuyée. Est-ce de ma faute ? Est-ce celle de l’auteur ? Est-ce la période de lecture ? Je n’en sais rien. Il n’y avait pas assez de rebondissements à mon goût. Certes, les indices étaient distillés ici ou là. Mais je n’ai pas eu l’impression d’étouffement, de peur comme celle éprouvée par Alisha qui se sent épiée, suivie… J’ai perdu très vite le fil entre ce qui se passe au moment même et les souvenirs de Walt. Il manque la façon dont ces femmes ont disparu, ce qu’il en a fait, même si on s’en doute pour une. Et les autres ? On pourrait penser qu’il y a une belle dimension psychologique. Mais je ne l’ai pas trouvée. Comment en est-il arrivé là ? Est-ce dû à son mariage ? Est-ce dû à la violence de ce mariage ? Est-ce dû à l’éloignement de Mary, au fait qu’elle l’a trompé ? Je n’en sais rien, je n’ai pas les réponses à mes questions. Je pense que là-dessous, il y a une histoire de femme, soit la mère de Walt et/ou Mary. Même si je n’ai pas aimé ce roman, je suis prête à lire les critiques d’autres lecteurs pour savoir ce que j’ai pu rater.

Je remercie Les Presses de la Cité pour ce roman et leur confiance.

Les courses de Russel Wangersky

date de sortie : 14 avril 2016
Editeur : Presses de la Cité

Isbn: 978-2-258-11699-3

nombre de pages : 285
Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s