Perle d’Anne Bert

Perle d’Anne Bert – Source La Musardine

Présentation de l’éditeur :

Perle, « née sous X », ça vous campe un personnage, surtout lorsque l’héroïne découvre, au détour de ses lectures de l’Enfer, que cet X n’est peut-être que la révélation d’un destin sexuel hors du commun. S’appropriant cette lettre comme identité plutôt que de la porter comme une croix, elle va l’incarner dans le monde interlope et libidineux d’un Paris de débauche. Puis rompre avec cette vie, et se retirer en bord de mer, dans la Brière. Mais sur sa route, elle croise Alanik, marinier taiseux, avec qui des horizons nouveaux se déploient. Les légendes locales, la terre, l’eau, les huîtres laiteuses, le bon vin, tout devient prétexte à exacerber un amour torride et pastoral qui en appelle aux cinq sens… et à l’outrance.

Je ne sais pas trop comment tourner cette chronique car je m’attendais à autre chose. J’ai lu la quatrième de couverture et donc, il y a de cela. Je sais que je ne dois pas les lire car elles ont le fâcheux don de m’influencer. Je vais donc m’attacher à Perle, née sous X.

C’est sûr que c’est pour un public averti mais franchement, j’ai lu pire. Même si c’est cru, pour deux passages, au contraire des porn mum, ce livre est plutôt soft et ne tergiverse pas avec la réalité. Les expériences sexuelles décrites sont toutes réalisées avec l’accord des personnages. Il n’y a rien d’imposé dans tout cela.

Tout comme Perle, on ne sait absolument pas pourquoi sa mère ne lui a pas donné son nom. Le X est donc sa marque de fabrique, sa distinction. Elle en usera et en abusera. Car Perle n’a aucun passé, ni aucun avenir. Elle vit dans le présent. Lorsqu’enfant, elle entend certaines phrases. Cela conditionne pour la suite. Car il faut faire attention à ce que l’on peut dire à un enfant, il retient tout. Perle cherchera dans la littérature, surtout érotique, des réponses pour se construire la vie qu’elle se choisit. Au grand dam de sa famille adoptive. D’ailleurs, une famille qui comble un désir d’enfant, un homme et une femme qui ne semblent pas s’aimer, donc incapables d’apporter de l’amour à un enfant. D’ailleurs, leur réaction, en apprenant la vie menée par leur fille, est à la hauteur des personnages. Aucune envie de comprendre. Cela démontre une bonne partie de la société, engoncée dans ses préjugés.

Perle a fait le choix de partir pour être libre, pour ne dépendre de personne. La relation entretenue avec Alanik, homme taiseux, la révélera à elle-même. Pour la première fois, elle se rendra compte qu’elle compte pour quelqu’un. Il l’écoute, ne lui impose rien et lui explique ses opinions.

Je remercie La Musardine pour cette lecture.

Perle d’Anne Bert

DATE DE SORTIE : 25 fevrier 2016

EDITEUR : LA MUSARDINE

ISBN : 978-2-84271-880-0

NB DE PAGES : 192

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s