Sugar Rush Sugar Bowl Tome 2 de Sawyer Bennett

 

Sugar Rush - Sugar Bowl Tome 2 de Sawyer Bennett - Editions Hugo Roman

Sugar Rush – Sugar Bowl Tome 2 de Sawyer Bennett – Editions Hugo Roman

Résumé Sugar Rush Sugar Bowl Tome 2 de Sawyer Bennett

Fin du premier tome. Beck découvre Sela, dans son bureau. Pourquoi celui-ci est fermé ? Cela attise forcément la curiosité de la jeune femme qui veut toujours se venger de JT.

Beck ne supporte pas les mensonges et encore moins quand ils concernent une personne à laquelle il tient, même s’il ne connait que depuis un mois.

Avis Sugar Rush Sugar Bowl Tome 2 de Sawyer Bennett

Non, non, non, je ne peux pas rester sans savoir ce qui arrive à Sela, Beck, JT et les autres. Comme pour le premier tome, l’auteur nous laisse sur notre faim et c’est tout à fait normal. Je me doute toutefois de l’acte de Sela, mais face à un sale type comme JT, que pouvait-elle faire, elle qui ne veut que se venger ? Va-t-elle mettre en danger son couple et bien plus encore ? Très certainement. Je ne veux pas spolier le premier tome et encore moins celui-là.

S’il y a des séries, j’aime les lire dès le départ. Cela a été le cas pour celui-ci et franchement pour tout bien comprendre, il faut lire le premier tome. C’est vrai que ce n’est pas de la grande littérature, on ne s’interroge pas tant et plus, mais des fois, cela fait du bien de s‘évader de cette façon. Le style de l’auteur n’est pas à jeter aux orties car tout se tient. La lecture est très rapide. Mes sentiments, quant aux personnages, ne changent en aucun cas.

A la fin du premier tome, je m’étais imaginée une toute autre suite. Mais c’est sans compter Beck. Certes, c’est un homme qui ne supporte pas les mensonges, les trahisons, mais passée la première colère, il réfléchit très vite et il arrive à faire la part des choses quant aux révélations de Sela. Il va vite comprendre ce qui s’est passé. Homme riche mais profondément humain et amoureux, cette grosse dispute va leur permettre d’être plus francs l’un envers l’autre et pourquoi pas révéler les sentiments qu’ils éprouvent même si cela ne fait au’n mois qu’ils connaissent.

Une histoire d’amour, de respect mutuel mais aussi une histoire de vengeance bien ficelée même si rien n’est garanti à 100%. Roman aussi addictif que le précédent mais je pense que le troisième sera encore mieux et qu’il clôturera en beauté la série. Ma critique est peut-être courte mais c’est également pour éviter de trop en dire sur cette vengeance mise en place surtout que le roman n’est pas avare de révélations quant aux uns et aux autres. On comprend pourquoi Sela ne veut pas tout dire. Cela donne encore plus de piment à l’histoire et ce qui advient. Le personnage de JT ne donne franchement pas envie. Est-ce que le mal gagnera ? J’espère bien que non.

En tous les cas, merci énormément à Hugo Roman pour l’envoi de ce deuxième tome.

Sugar Rush Sugar Bowl Tome 2 de Sawyer Bennett

Date de sortie : 14 mars 2019

Editeur : Hugo Roman

Nombre de pages : 301

ISBN : 9782755639797

Développez votre identité numérique de Christophe Blazquez et Samir Zamoum

Développez votre identité numérique de Christophe Blazquez et Samir Zamoum

Développez votre identité numérique de Christophe Blazquez et Samir Zamoum

Est-ce qu’en trois ans, le digital a évolué ? Après six semaines de formation Web, très certainement. Même si je suis moins active sur les réseaux sociaux, tous mes articles sont programmés pour être diffusés sur mes comptes Linkedin, Facebook et un peu Instagram. Sur ce dernier, je poste beaucoup de photos, de mon chat, notamment, mais aussi des résumés de mes chroniques de livres. J’ai quelques like, pas autant que je le souhaiterais mais ça se développe. En demandant ce livre, je pensais à tout autre chose en ce qui concerne l’identité numérique. Notamment celle qui permet d’avoir un seul identifiant pour tous les services de l’Etat. Mais je suis ravie de l’avoir demandé à Gereso, que je remercie.

Développez votre identité numérique de Christophe Blazquez et Samir Zamoum, Présentation de l’éditeur

Cibler et gagner des clients, se faire connaître, trouver un job… avec les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont devenus un réflexe et un mode de vie !

Établir une identité numérique réfléchie sur Internet vous permettra de fidéliser vos clients, de constituer une communauté de « fans », de trouver un emploi…

Mais comment bien démarrer sur les réseaux, choisir la bonne stratégie en fonction de ses objectifs, bien cibler ses clients ou ses interlocuteurs ?

Chefs d’entreprise, étudiants, demandeurs d’emploi, auto-entrepreneurs, artistes, sportifs, personnalités politiques… Vous devez connaître les rouages des différents outils pour arriver rapidement et sûrement au but que vous vous êtes fixé.

À travers une approche intergénérationnelle, les auteurs analysent pour vous les différentes étapes pour faire du Web votre meilleur allié, quels que soient votre âge et votre situation professionnelle.

Véritable guide 100 % actuel et opérationnel, illustré de plus de 80 captures d’écran, de cas pratiques et de nombreux exemples commentés, ce livre vous permettra de mieux maîtriser les réseaux sociaux et les nouveaux usages d’Internet.

Les auteurs

Christophe Blazquez est cofondateur de La Mêlée Adour, structure fédératrice des acteurs de l’économie numérique du bassin de l’Adour. IL est également directeur marketing et communication du Business and Innovation Centre Crescendo.

Samir Zamoum est passionné par les nouvelles technologies, entrepreneur et formateur en entreprise.

Ils sont consultants et professeurs vacataires dans l’enseignement supérieur.

Développez votre identité numérique de Christophe Blazquez et Samir Zamoum

Date de sortie : 21 mars 2019

Editeur : Gereso que je remercie

Nombre de pages : 167

ISBN : 978-2-37890-112-7

Adopteuntueur.com d’Enzo Bartoli

Adopteuntueur.com d'Enzo Bartoli - Editions Amazon Publishing

Adopteuntueur.com d’Enzo Bartoli – Editions Amazon Publishing

Résumé Adopteuntueur.com d’Enzo Bartoli

Deux jeunes adolescents découvrent dans la nuit le cadavre d’un homme.

Ils sont très  vite interrogés par les policiers sur place, avant que l’enquête ne soit confiée à la PJ.

Avis Adopteuntueur.com d’Enzo Bartoli

Vraiment agréablement surprise par ma lecture. J’ai eu peur quand j’ai lu les toutes premières pages. Je pensais vraiment m’ennuyer. En faisant quelques recherches sur le net, je me suis aperçue que c’était la cinquième enquête de ce duo, voire trio, car il faut compter le chef de tout ce beau monde. Une belle enquête à la française qui rappelle les films ou les séries que l’on peut voir. J’ai eu l’impression d’avoir les images devant les yeux tout le long de ma lecture. Je ne sais pas si je lirai les quatre premiers vu tout ce qu’il y a dans ma PAL, mais à l’occasion j’y penserai. Je ne pense pas que ne pas avoir lu les quatre premières enquêtes posent un réel problème puisque ce roman n’est pas une suite. On prend les personnages tels qu’ils sont, sans trop de références sur des éléments précédents.

Donc, nous sommes au 36, plus le Quai des Orfèvres, puisqu’ils ont déménagé. Nous avons affaire à toute une équipe, composée d’hommes et d’une femme. Tout ce beau monde est bien géré même si un lien particulier, de confiance notamment, unit le grand chef et Tonton, Pascal Guilbert. Lien moins évident avec le Beau gosse puisque Guilhem Lanternier semble être le personnage, même s’il est reconnu dans son travail comme un bon professionnel, le moins posé. Charles Maillard est plus abrupt avec lui, lui lance quelques petites piques, qui peuvent trouver de la répartie. Mais attention, Pascal peut prendre certaines décisions sur un coup de tête. Est-ce que ça paie ? A vous de le lire, vous ne serez pas déçu.

Le lecteur a affaire à un meurtre d’un homme. Les premiers éléments de l’enquête ne révèlent rien. C’est comme si cet homme n’existait pratiquement pas. Rien n’est trouvé sur sa vie professionnelle. Son assistante de direction est un véritable cerbère. Mais en creusant, en interrogeant les uns et les autres, avec une simple petite phrase, les enquêteurs vont mettre à jour tout un pan de la personnalité de cet homme au double jeu, à la double vie. Entre une femme, emprisonnée, car elle a tué son enfant, qui a de réels soucis psychologiques, des fraudes, des embauches de femmes pour assouvir le moindre de ses fantasmes, le personnage n’est pas bon à côtoyer. Violences physiques et psychologiques qui ont été vues par des proches, mais qui n’ont rien pu faire pour que cet homme arrête tout. Donc, que fallait-il faire ? Ils ont trouvé la solution, le bon pigeon, mais c’est sans compter les recoupements entre divers services, qui collaborent, les différents entretiens et l’opiniâtreté des uns et des autres.

Chose que j’ai apprise avec ce roman est qu’une perquisition pouvait être faite sans l’accord de la justice, mais il suffit juste de deux témoins. L’auteur connaît très bien Paris, ses environs et aussi la Grande Couronne.

Je remercie Netgalley et les Editions Amazon Publishing pour cette belle découverte.

Adopteuntueur.com d’Enzo Bartoli

Date de sortie : 12 février 2019

Editeur : Amazon Publishing

Nombre de pages : 246

ISBN : 9782919807277

 

Ma vie n’est pas un roman d’Alina Bronsky

Ma vie n'est pas un roman d'Alina Blonsky - Editions Actes Sud Junio

Ma vie n’est pas un roman d’Alina Blonsky – Editions Actes Sud Junior

Résumé Ma vie n’est pas un roman d’Alina Bronsky

Kim a 14 ans. Elle a une meilleure amie Petrovna, depuis le CP.

Avec leur classe, elles assistent à une lecture à la bibliothèque de leur ville.

Avis Ma vie n’est pas un roman d’Alina Bronsky

Quand une jeune fille d’un roman, qui a de mauvais résultats scolaires, qui ne lit pas, se trouve être l’héroïne de ce roman. Elle trouve dans ce livre, qu’elle ne lâchera pas, tous les éléments de sa vie, passé et futur, détaillés et même ses expressions. Bien sûr, les personnages n’ont pas le même prénom. Outre la première surprise passée et surtout de la colère envers l’auteur, la jeune fille essaiera de faire tout le nécessaire pour que la fin de ce roman ne se réalise pas.

Dans ce roman, nous avons une jeune fille de 12 ans, Kim, dont la meilleure amie est Petrovna. Mais leur rencontre a mal débuté. Elles se connaissent depuis le CP. Les parents de Kim divorcent et elle est une des dernières à être dans ce cas. C’est tout nouveau pour elle. De plus, sa mère ne prend pas soin de sa fille. L’argent n’est pas un problème dans cette maison. J’ai trouvé Kim délaissée par ses parents. Surtout qu’un événement du côté de son père ne va pas arranger les choses. D’ailleurs, Kim n’est pas égoïste. Elle partage volontiers avec son amie, qui, elle, est beaucoup moins bien lotie à ce niveau-là. Kim se repose beaucoup sur son amie pour tout faire, tout lui faire. Elle doit être présente pratiquement à chaque moment de sa vie. Et c’est un tant soit peu réciproque. Avec ce livre qu’elle découvre, Kim a peur de se lire. Mais les pulsions sont trop fortes. Il faut qu’elle sache.

Les situations sont rocambolesques, surtout lorsqu’elles décident de contacter l’auteur et d’aller plus loin.  Quel personnage cette femme ! Elle ne donne pas franchement envie et on peut comprendre Kim à ce sujet. On assiste, bien souvent, à des dialogues de sourd. Kim a tellement peur qu’elle n’écoute pas ce qu’on lui dit. Elle est réellement centrée sur elle-même et certains indices ne lui mettent pas la puce à l’oreille. Bornée, peut-être, mais on peut aussi comprendre qu’elle s’est fixée une mission avec ce garçon.

Non, la vie n’est pas un roman. Même si on tente de l’arranger, il peut arriver toujours des impondérables. On en sort grandi d’une certaine façon, on revoit ses priorités, on peut prendre des décisions, sur le moment et le regretter. On doit faire face et tenter de comprendre l’autre. Rien n’est figé. Et, malgré son caractère, Kim en fera l’apprentissage.

Un petit roman sympathique que j’ai pris plaisir à lire mais cela a été sans plus. Je ne me suis pas trop attachée aux personnages, peut-être à l’amie de Kim Josephine, soit Petrovna. Est-ce dû aux révélations faites par ce garçon qui semble avoir mieux cerné que moi cette jeune adolescente ?

Je remercie les Editions Actes Sud Junior pour cette découverte.

Ma vie n’est pas un roman d’Alina Bronsky

Date de sortie : 6 mars 2019

Editeur : Actes Sud Junior

Nombre de pages : 192

ISBN :978-2-330-11851-8

Sugar Daddy Sugar Bowl tome 1 de Sawyer Bennett

tous les livres sur Babelio.com

Résumé Sugar Daddy Sugar Bowl tome 1 de Sawyer Bennett

Sela a été violée par plusieurs hommes et droguée. Elle tente de se suicider avec un cutter.

Dix ans plus tard, étudiante en Master, elle voit à la télé le reportage d’un homme. Son tatouage la remplit d’effroi.

Avis Sugar Daddy Sugar Bowl tome 1 de Sawyer Bennett

Le sujet n’est pas nouveau. Un homme rencontre une femme. De suite, ils établissent les bases de leur rencontre et future relation. Elle ne doit déboucher sur rien et durer qu’un temps. L’un et l’autre s’utilisent. L’homme, ici, Beck, est fortuné, très fortuné. Ils vont tomber amoureux, avoir une super alchimie sexuelle mais ne s’avoueront rien, sauf avec quelques petits gestes qui démontrent qu’ils tiennent l’un à l’autre. Ensemble pour un temps, ils vivront une belle histoire, mais un élément du passé viendra tout anéantir. Sauront-ils pardonner pour vivre une histoire d’amour ?

Ce qui change par rapport à d’autres romans. Sela a été violée, droguée, alors qu’elle n’avait que 16 ans. Elle a des flashs de cet évènement traumatisant, de nombreux tatouages, et le nom d’un de ses agresseurs, JT. Elle a tenté de se suicider après ça et a essayé de reconstruire sa vie. Pour être comme toutes les femmes, elle a eu des relations sexuelles mais n’y a pas pris goût. On peut comprendre pourquoi. 10 ans après, elle voit à la télévision JT et reconnait surtout son tatouage. Elle décide de le tuer et pour cela de devenir une Sugar Baby, sauf que Beck, le patron de la société, tombe sous le charme de Sela qui a mis six mois à devenir ce qu’elle physiquement. Sela, malgré les années et les thérapies, souffre encore de ce viol commis il y a dix ans. Elle tente de vivre mais ces rappels incessants la plongent toujours dans l’horreur, une rage froide, que l’on peut comprendre. Elle sait que JT n’a pas changé et qu’il ne changera jamais. Elle veut éradiquer cet homme qui l’a fait souffrir et qui fait souffrir des jeunes femmes sans défense.

Sela et Beck vont vivre une très belle relation. Ils vont s’ouvrir l’un à l’autre avec de réels moments très érotiques. Beck révèle la femme. Sela n’y croyait plus par rapport à son passé. Il lui est de plus en plus difficile d’utiliser Beck pour arriver à ses fins, mais elle n’ose pas lui dire toute la vérité ou alors il sera trop tard. Beck se sent protecteur envers Sela. Il sait que la jeune femme lui cache quelque chose. Mais quoi. Tant qu’elle ne lui ment pas, tout va bien. Même si le jeune homme a de l’argent, grâce à sa famille et sa société, fondée en commun avec JT, il est animé de belles intentions. Il n’aime pas voir les gens souffrir et il tente de les protéger au maximum. C’est le cas avec les Sugar Babies, surtout lorsqu’elles ont affaire à JT. Sela et Beck m’ont beaucoup plu. Beaucoup de scènes de sexe torrides mais elles ne me dérangent pas. J’ai bien aimé voir leur évolution face à leur rencontre, leur engagement l’un envers l’autre. L’attrait physique est indéniable. L’auteur consacre alternativement un chapitre à l’un et ensuite à l’autre. Il peut donc y avoir des répétitions, quant aux situations, mais leur ressenti est détaillé.

Le personnage qui fait froid dans le dos est JT. On sait qu’il sème la zizanie, qu’il se moque des relations humaines, qu’il agit pour son seul plaisir. Et le revirement de situation va amener, on s’en doute, des problèmes dans les autres tomes. Beck qui connaît à fond JT lui laisse une seconde chance, au nom de leur passé et de leur amitié.

Pas mal le principe de cette société qui contourne les règles juridiques pour ne pas avoir de procès.

Lecture plaisante, sans aucune prise de tête, addictive, qui fait passer un très bon moment. Les prochains romans sortent en mars et avril et, bien entendu, je veux connaître la fin de l’histoire, même si je me doute un peu de ce qui va se passer.

Je remercie Babelio et Hugo Romans pour cette Masse Critique.

Sugar Daddy Sugar Bowl tome 1 de Sawyer Bennett

Date de sortie : 14 février 2019

Editeur : Hugo Romans

Nombre de pages : 304

ISBN : 9782755638554

November Road de Lou Berney

tous les livres sur Babelio.com

Résumé November Road de Lou Berney

Nouvelle-Orléans, Frank doit parler à Carlos d’affaires transmises par un de ses contacts. Il voit une belle femme mais, auparavant, un de ses amis veut se confier.

Dans une autre partie des Etats-Unis, Charlotte vit dans une petite ville auprès d’un mari qui boit et de ses deux filles.

Avis November Road de Lou Berney

J’aime ces romans qui deviennent addictifs sans que je m’en rende compte. Je ne fais pas un avec les personnages ou encore avec l’histoire. Mais je lis les pages au fur et à mesure et je ne le lâche pas. Ces romans ne sont toutefois pas des coups de coeur, à proprement parler. Mais il y a un je ne sais quoi, dans l’histoire, dans le style, que le roman me laissera un agréable souvenir.

L’auteur situe son histoire aux Etats-Unis, plus précisément à La Nouvelle-Orléans et l’Oklahoma, au tout début. Ensuite, ce seront des états traversés, jusqu’à Las Vegas et la Californie. L’auteur a choisi comme toile de fond, le meurtre de JFK. Il a pris le parti de rester sur la piste d’un tueur de la mafia. En effet, Oswald ne pouvait pas faire cela tout seul. Entre en scène Frank qui travaille pour Carlos. Il a dû véhiculer une voiture pour Dallas, quelques jours avant le meurtre. Dès qu’il l’apprend, il va énormément se questionner. Est-ce que cette voiture a servi à la fuite du tueur du Président des Etats-Unis ? Est-ce que sa vie est en danger parce qu’il le sait. Malgré des années de bons et loyaux services, on peut décider de la mort de quelqu’un sans regret, surtout avec ce type d’hommes. S’ensuit une fuite et tout tenter pour sauver sa peau.

D’un autre côté, il y a Charlotte qui vit dans une petite ville où tout le monde se connait. Mariée avec un alcoolique, deux filles, du jour au lendemain, elle décide de tout plaquer pour aller enfin vivre sa vie comme elle l’entend. Mais elle ne part pas sans ses filles. Au départ, elle éprouvera quelques regrets, elle culpabilisera. Mais Charlotte est une femme forte et lorsqu’elle a décidé quelque chose, elle s’y tient.

On sait, dès le départ, que la route de Frank et de Charlotte vont se croiser. Mais Frank ne dira pas la vérité à la jeune femme. Elle lui sert d’alibi, de famille. Mais, il sera pris à son propre piège. Car en définitive, même si c’est un homme à femmes, qui les jette quand il a eu ce qu’il a voulu, Charlotte le charme car elle est entière et ne joue aucun jeu. Que ce soit elle ou ses filles, ce sont des personnalités hors du commun. Et la fin du roman le démontrera sans contexte.

Autre personnage important du roman, l’homme chargé de tuer Frank, Barone. Il va éliminer, au fur et mesure, ceux qui le gênent. Mais un élément important va mettre à mal cette course poursuite et cette mort.

L’auteur nous entraîne dans cette course poursuite où chacun tente de berner l’autre, d’arriver avant, de prendre les contacts nécessaires. Mais dans ce milieu, il faut faire très attention. Même les proches peuvent en subir les conséquences. Tout est magnifiquement orchestré, même si j’ai eu du mal, aut tout début, avec tous les personnages qui gravitent autour de Charlotte. J’ai adoré ces deux petites filles, dont la cadette a pris le pas sur l’aînée. Elles ne font rien l’une sans l’autre. Et la fin de ce roman est magnifique. Elle nous apprend surtout si Charlotte a réussi à mener sa vie comme elle l’entendait, si elle a permis à ses filles de réaliser ses rêves. Si la dimension du meurtre de JFK est bien là, même si le roman ne tourne pas autour de ça, l’auteur fait quelques parenthèses quant à la condition des personnes de couleur dans les années 60 mais aussi la condition des femmes qui ne doivent pas s’émanciper.

Je remercie Babelio et les Editions Harper Collins pour cette lecture.

November Road de Lou Berneyr

Date de sortie : 6 février 2019

Editeur : Harper Collins Noir

Nombre de pages : 384

ISBN : 979-1-0339-0288-1

Oiseau de nuit de Robert Bryndza

Oiseau de nuit de Robert Bryndza - Editions Belfond

Résumé Oiseau de nuit de Robert Bryndza

Mois de juin, une femme court, se cache. Elle rejoint une maison et sait que l’homme y est seul. Elle éprouve de la haine contre lui. Elle a eu besoin de mois préparation et de peur avant de commettre son acte.

Avis Oiseau de nuit de Robert Bryndza

Un deuxième opus réellement excellent et ce n’est pas toujours le cas avec les deuxièmes romans. Robert Bryndza a conservé une partie de sa trame du premier roman et ses personnages principaux. Dans la critique du premier roman, j’écrivais qu’il me tardait de retrouver Erika et je ne suis pas déçue. Elle est accompagnée de ses fidèles enquêteurs, qui se complètent l’un et l’autre. Mais dans une équipe, quand tout va bien, ils sont ensemble, mais lorsque tout va mal, ils sont affectés à d’autres enquêtes.

Erika se retrouve confrontée à un premier meurtre, celui d’un médecin bien sous tous rapports. Il est en instance de divorce. Mais l’enquête va dévoiler un pan de sa vie qu’il a tenté d’occulter à ses plus proches. Est-ce que ce meurtre est dû au pan caché de cette vie ? Les enquêteurs auront fort à faire. Surtout que ce sont les vacances et les voisins ne sont pas tous là. L’enquête stagne mais l’opiniâtreté des uns et des autres doit affronter les instances de la police qui ont déjà décidé quelle tournure devait prendre l’enquête. Erika doit donc les affronter et tenter de mener son enquête comme elle l’entend. Le deuxième meurtre met à jour un autre indice qui sera très important. Mais là, encore, comment faire accepter ces découvertes. Le temps, bien entendu, joue contre eux. Les résultats doivent être visibles de suite.

Ce roman peut se lire indépendamment du premier. Mais lorsque le personnage est récurrent, je préfère avoir lu l’histoire dès le début. Le lecteur en apprend beaucoup plus sur Erika, sur cette souffrance journalière suite au décès de son mari, deux ans plus tôt. Elle se juge toujours responsable de sa mort. Elle n’arrive toujours pas à faire son deuil. Arrivera-t-elle un jour à être en paix ? Pourtant, cela lui permettrait d’aller de l’avant et de se consacrer plus à ses relations familiales et amicales. Elle est très proche du légiste, Isaac. Et le sera encore plus à la fin du roman lorsqu’elle écoutera les conseils de sa collègue. Elle comprend, également, l’auteur de tous ces crimes avec qui elle aura une discussion.-

Le caractère d’Erika n’a toujours pas changé. Même si elle est appréciée par certains, dont son responsable, elle est toujours humiliée par d’autres. Détestée, voire jalousée, car malgré ses méthodes, ses résultats sont bons, mais d’autres en profitent. Les liens avec son équipe sont très forts, ils se comprennent, se soutiennent.

L’auteur a choisi de détailler les second et troisième meurtres, avec brio. Il traite des sujets de pédophilie car un enfant est en danger. L’homosexualité est également bien présente avec ces personnages mais aussi des personnes qui sont toujours suspectées par leur train de vie et elles sont les premiers bouc-émissaires de la police. Un roman très bien construit, les pages se tournent et le livre est un pur régal car il n’y a aucun temps mort. Tout s’agence parfaitement. J’ai appris également qu’il est possible de surfer incognito. Je ne sais pas si le navigateur donné existe toujours mais cela peut donner des idées, même si je n’ai rien à cacher. L’auteur développe également ce monde où les enfants évoluent selon certains événements de leur vie et puis ces violences conjugales, physique et psychologique. Et que dire de cette télévision, de ces animateurs qui peuvent être responsables de la destruction d’une vie, juste pour de l’audience.

Je remercie Netgalley et Belfond pour cette lecture. Y aura-t-il un troisième roman avec les mêmes personnages ?

Oiseau de nuit de Robert Bryndza

Date de sortie : 10 janvier 2019

Editeur : Belfond

Nombre de pages : 362

ISBN : 9782714476173