#Trahie de Louison Nielman

tous les livres sur Babelio.com

#Trahie de Louison Nielman, présentation

Apolline est au collège. Elle doit savoir si le garçon du lycée qui la regarde éprouve des sentiments pour elle.

Pour une fois, elle est très en avance pour aller au collège. Elle le voit, elle est heureuse car les sentiments semblent réciproques.

Avis #Trahie de Louison Nielman

A 14 ans, Apolline est au collège. Elle tombe amoureuse d’un garçon de première. Et cela semble réciproque. Un amour qui semble interdit parce qu’il est beaucoup plus âgé qu’elle. Mais comme elle se bien avec lui. Elle révèle sa part de féminité, veut le séduire, se sent jolie. Elle ne laissera personne l’empêcher de vivre quelques heures avec Aurian. Comme de nombreux adolescents, l’interdit sera plus fort que tout. Elle n’écoutera pas sa soeur, elle se cachera de ses parents, elle mentira. A 14 ans, Apolline ne sait pas trop ce qu’elle veut mais elle ne veut pas aller trop vite. Il semble qu’Aurian la respecte. Et ce jusqu’au drame qui va plonger Apolline dans une profonde détresse. Entre culpabilité, colère, Apolline ne sait pas comment gérer ce qui lui arrive. Elle n’arrive pas à se confier, pourtant tout le monde sait ce qui s’est passé et les partages, les commentaires n’arrangent pas les choses pour cette jeune adolescente.

Apolline a peur de se confier aux siens. Elle est violente dans ses paroles. Elle se renferme sur elle-même. Il suffira d’un adulte en qui elle a confiance pour qu’enfin, après s’être enfuie, elle arrive à raconter. Elle écoute, comprend et accepte la confrontation avec sa famille. Une famille de quatre personnes qui se retrouvera, qui affrontera la décision d’Apolline pour l’aider au mieux. Apolline a pris cette décision, pour elle, mais aussi pour tous ceux qui peuvent être victimes de ce cyber-harcèlement.

Le lecteur voit une jeune fille qui tombe amoureuse, qui veut être belle pour ce garçon. Elle lui donne sa confiance petit à petit. Lorsqu’il bafoue cette confiance, on comprend la réaction d’Apolline. On peut également comprendre la réaction de ce jeune homme qui cherche par tous les moyens à se faire pardonner. Mais il devra répondre de ses actes car il a pris et gardé une photo sans en informer la principale intéressée.

Est-ce que ce type de roman est suffisant pour tous ces jeunes qui souffrent de harcèlement, de cyber-harcèlement ? J’aimerais et voudrais croire que oui. Surtout qu’il y a tous les liens nécessaires pour les déclarer. Mais la honte peut être tenace et aussi tous les adultes ne sont pas comme le professeur d’Apolline. Sont-ils déjà formés à appréhender les problèmes rencontrés par les adolescents ? Ils peuvent être, pour certains, une sacrée écoute, une sacrée aide surtout lorsque l’enfant est bon élève. J’écris ceci en connaissance de cause. Le cyber-harcèlement et le harcèlement tout court doivent être bien entendus dénoncés. Ils ne sont pas toujours le fait de camarades de classe, qui sont prompts à réagir pour se moquer, pour suivre les autres, pour se venger, mais aussi de l’autorité. Un parent peut voir les changements chez son enfant. J’ai eu de la chance d’avoir une fille qui se confiait quand elle rencontrait de graves problèmes. Mais cela n’a pas empêché la maladie d’être là. Les adultes doivent faire attention à tous ces petits changements. Les professeurs ne devraient pas cataloguer untel ou untel parce qu’il est chahuteur, parce qu’il ne travaille pas. Un profond mal-être peut être à l’origine de ça. Parents, jeunes adultes, lisez #trahie. Vous aurez des pistes au cas où.

Je remercie Babelio pour cette sélection Masse Critique.

#Trahie de Louison Nielman

date de sortie : 9 janvier 2020

Editeur : Scrineo

Isbn : 9782367407425

Nombre de pages : 176

Mers mortes d’Aurélie Wellenstein

tous les livres sur Babelio.com

Résumé Mers mortes d’Aurélie Wellenstein

Le monde subit la canicule. Il fait très chaud. Les mers ont disparu mais elles se soulèvent et c’est à chaque fois la peur de mourir.

Oural est un exorciste. Il est devenu le maître. Tous ceux qui vivent avec lui ont confiance. Une vague arrive et il se prépare pour protéger les siens.

Avis Mers mortes d’Aurélie Wellenstein

Est-ce que la nature reprendra le dessus sur ce qui reste d’humains ? Ce roman peut-il être considéré comme ce qui pourrait arriver d’ici quelques années, pas si lointaines ? Comme l’auteur, je ne l’espère pas.

Le monde est un véritable désert. C’est la canicule. Il n’y a plus d’eau. Il reste quelques humains qui attendent, avec angoisse, ces mers mortes, ces vagues déferlantes chargées d’âmes qui veulent se venger de ce que les humains lui ont fait subir. Mais il reste Oural et le capitaine d’un bateau, Bengale. Oural est un exorciste. Il a un pouvoir pour protéger ceux qui sont avec lui contre ces mers mortes. Bengale en fait son prisonnier car il a un dessein. Trouver l’animal à la tête de tout ça et tenter de sauver le monde qui reste.

Oural est allié à une dauphine fantôme. Les deux hommes vont apprendre à se connaître, s’apprécier. Pour Oural, rencontrer d’autres humains, d’autres vies, c’est une ouverture sur un monde en déclin. Il n’est pas seul. L’un avec l’autre vont-ils sauver, en définitive le monde ou ce qu’il en reste ? Oural passe par différentes phases dans sa relation avec Bengale. Ce sera le déni, l’envie d’être accepté parmi ce monde de pirates, retrouver les siens, s’enfuir, revenir. De plus, il apprendra vraiment qui est réellement Bengale et ce sera encore plus difficile pour lui. Malgré tous ces questionnements, cette aide qu’il peut apporter aux pirates, il prendra des décisions, souvent difficiles, qui leur permettront d’avancer. Oural n’est l’esclave de personne, il veut être un homme libre même si contre son gré, il a pu tuer pour permettre aux autres de rester en vie et cela va, bien entendu, à l’encontre de ses idées. Cette relation entre les deux hommes est très bien évoquée, détaillée. Sans être fan de tous les personnages, je les ai tous très bien appréciés avec leur histoire personnelle.

L’auteur nous donne des sensations, des images très fortes. Avec elle, on s’interroge sur ce que nous faisons de mal envers la nature, sur cette pêche intensive, sur ces eaux polluées continuellement, sur ces marées noires qui dévastent tout. Cela permet une énorme prise de conscience. Tout le monde devrait lire ce roman et peut-être que les êtres humains réfléchiraient un tant soit peu. Roman écologique où le rythme ne faiblit aucunement. Les conséquences désastreuses pour tous. Car sans eau, sans animaux que peut-on faire ? Les gens meurent, leurs pires instincts se dévoilent. C’est une question de vie, de survie, que d’avoir de l’eau, des animaux pour vivre ensemble en toute quiétude. Les descriptions sont très réalistes quant à ce monde perdu qui se rebiffe, qui veut vaincre, qui sème la terreur comme lui l’a connu. Les humains, également, ont souffert, parqués dans des endroits inadmissibles avec sa pauvreté, sa violence, ses maladie.

Je remercie Babelio pour cette Masse Critique et les Editions Scrineo.

Mers mortes d’Aurélie Wellenstein

Date de sortie : 14 mars 2019

Editeur : Scrineo

Nombre de pages : 363

ISBN : 978-2-3674-0660-2