De l’arsenic pour le goûter de Robin Stevens

De l'arsenic pour le goûter de Robin Stevens
De l’arsenic pour le goûter de Robin Stevens

Avis De l’arsenic pour le goûter de Robin Stevens

Deuxième enquête pour le Club des Détectives composé d’Hazel et de Daisy. J’ai souvent trouvé que les deuxièmes opus étaient moins bons que les premiers mais l’auteur a réussi son pari. Ce deuxième tome est aussi bon que le précédent. Il se lit tout aussi facilement et ne se lâche pas du début jusqu’à la fin. J’ai deux petits reproches à faire par rapport à deux éléments qui ne correspondent pas à l’époque, me semble-t-il, notamment la réflexion d’une des employés de maison sur un trouble psychiatrique.

Le lecteur suit les aventures d’Hazel et Daisy qui sont chez cette dernière car elle fête son anniversaire. Elles seront rejointes par deux autres amies du pensionnat. La galerie des personnages est très importante et concerne surtout la famille de Daisy, une gouvernante, un homme invité par la mère et le personnel. Cet homme invité va mourir empoisonné. Les jeunes filles avaient déjà des soupçons sur cet homme par rapport à ses paroles, son comportement. Mais ce décès va les lancer encore plus dans leur entreprise de découvrir la vérité.

On ne change pas une affaire qui gagne. Le lecteur assiste aux réflexions des filles, à leur enquête. Elles vont se mêler de tout, se cacher dans les endroits les plus improbables et trouver des éléments pour avancer. Même si elles ont peur, surtout Hazel, elles avanceront car elles sont motivées. On découvre Hazel beaucoup plus téméraire et on en sait beaucoup plus sur sa vie et son père. Elle a pris confiance en elle. Elle est toujours la meilleure amie de Daisy. Cette dernière va passer par différents types de sentiments, vu que cela concerne sa famille. On découvre une jeune fille qui fera tout pour sauver les siens, surtout son père, mais elle ne perd pas son objectif de vue. Déjà, dans le précédent opus, le lecteur savait que Daisy, avide de reconnaissance, joue un rôle. Cela se révèle encore plus ici, au sein de sa famille. 

Vu que deux autres amies sont là, elles intégreront le Club des Détectives, mais provisoirement, selon les ordres de Daisy. A quatre, elles pourront mettre leur talent et leurs réflexions en commun.

L’auteur, avec le titre, le début, nous donne l’information primordiale. Il déroulera toute l’histoire grâce à Hazel, sans aucun temps mort. Il montre très bien la décrépitude des lieux, de cette famille aisée, des travers de chacun mais heureusement qu’il reste l’amour dans cette famille car pas touche. J’aime beaucoup, en plus, les romans qui se passent à une telle époque.

Je remercie les Editions Flammarion Jeunesse de me permettre de poursuivre la série.

Résumé De l’arsenic pour le goûter de Robin Stevens

Daisy a invité ses amies à fêter son anniversaire dans sa maison de famille. Hazel est déjà là.

Arrive l’invité de sa mère, Mr Curtis, un personnage que les filles trouvent déjà suspect.

De l’arsenic pour le goûter de Robin Stevens

date de sortie : 3 mai 2017

Editeur : Flammarion Jeunesse

Isbn : 978-2-0813-9427-8

Nombre de pages : 349

Un coupable presque parfait de Robin Stevens

Un coupable presque parfait de Robin Stevens
Un coupable presque parfait de Robin Stevens

Avis sur Un coupable presque parfait de Robin Stevens

Pour tout avouer, pendant la bonne première moitié du roman, j’ai cru que j’allais m’ennuyer mais ensuite, l’auteur a su mettre tous les éléments qui ont été intéressants, au niveau de l’enquête et des personnages de ce pensionnat. Dès que le rebondissement est intervenu, la lecture en a été plus fluide. Je ne me suis pas trop attachée aux personnages sauf peut-être à Hazel que j’ai étudié un tant soit peu, tout comme l’étude de la société britannique dans ces années 30.

Le système de clubs dans les pensionnats n’est pas nouveau, l’auteur le rappelle, tout comme un club de détectives. Pour l’adulte que je suis, cela me rappelle les fameux Club des 5 qui ont bercé mon enfance littéraire. Mais dans le club des détectives, elles ne sont que deux. Daisy est la présidente et Hazel la secrétaire. Elles ont 13 ans. Elles sont amies depuis un peu plus d’un an et sont très différentes. Elles sont à l’opposé l’une de l’autre que ce soit physiquement ou au niveau du caractère.  Mais comme le démontre Hazel, Daisy n’est pas celle qu’elle veut faire croire. C’est peut-être pour ça qu’Hazel pardonne de nombreuses choses. Mais Daisy grandit tout de même et commence à accepter les remarques de son amie. Même si elle fonce tête baissée, elle arrive à se rendre compte qu’elle n’a pas toujours raison.

Avec ce travail de tout consigner dans un cahier, Hazel a le temps de réfléchir  malgré sa peur d’avoir découvert de cadavre et de cet assassin qui peut s’en prendre à elle. Elle découvre et répertorie tous les indices. Elle nous offre également tout ce qui concerne son arrivée au pensionnat ainsi que le début de son amitié avec Daisy. En racontant son point de vue et c’est ce que j’ai beaucoup aimé, Hazel rééquilibre les forces en présence, puisque Daisy est la star, le personnage le plus populaire du pensionnat.

Afin que le lecteur ne se perde pas, l’auteur nous offre un plan du pensionnat et qui sont tous les personnages du roman dès le début. Le lexique, en fin, est écrit par Daisy. L’auteur s’attache à nous démontrer également que même en ce temps, il pouvait y avoir du racisme, que l’Orient fascine également. Même en 1934, les adolescentes ont des soucis de bien-être. Elles ont une peau boutonneuse. Certaines, les plus petites, sont heureuses de servir les plus grandes, les plus populaires, qui d’ailleurs en profitent. L’auteur nous démontre quelques vérités, notamment lors de la mort d’une personne.

Je remercie Flammarion Jeunesse pour cette première enquête.

Résumé sur Un coupable presque parfait de Robin Stevens

Daisy et Hazel ont 13 ans. Elles sont dans un pensionnat et ont fondé le club des détectives Wells et Wong. Elles ont eu une première enquête.

Hazel découvre le cadavre d’un de ses professeurs. Le temps d’aller chercher quelqu’un le cadavre disparaît.

Le club des détectives enquête.

Un coupable presque parfait de Robin Stevens

date de sortie : 24 août 2016

Editeur : Flammarion Jeunesse

Isbn : 978-2-0813-7384-6

Nombre de pages : 349