Dans tes pas de Jessi Kirby

tous les livres sur Babelio.com

Résumé Dans tes pas de Jessi Kirby

Ce sont deux cousines. Elles ont le même âge. Elles sont nées le même jour. Elles sont surnommées Les Etoiles jumelles. Elles fêtent leurs 13 ans.

Cinq ans plus tard, il ne reste que Mari. Mari qui met en scène sa vie sur les réseaux sociaux. Une vie parfaite pour obtenir le plus de like possible. C’est son anniversaire. Elle fête ses 18 ans. Sa mère rejoint sa soeur afin qu’elle ne passe pas ce jour funeste seule.

Avis Dans tes pas de Jessi Kirby

C’est l’histoire d’un hommage à une cousine mais c’est l’histoire, également, d’un dépassement de soi pour enfin se trouver, trouver un sens à sa vie. Bri et Mari étaient cousines très proches. Elles étaient comme deux soeurs, comme des jumelles car elles sont nées la même année, le même jour. Elles s’étaient promis d’être toujours là l’une pour l’autre, de réaliser leurs rêves, notamment à 18 ans. Bri était la plus intrépide des deux. Elle était très proche de la nature, casse-cou. Est-ce dû au fait qu’elle ne vivait pas en ville, au contraire de sa cousine ? En tous les cas, Mari s’est éloignée de sa cousine. Pour quelle raison ? L’auteur ne l’aborde jamais et c’est vraiment dommage. Mari a privilégié les réseaux sociaux et notamment Instagram pour mettre en scène sa vie, pour récolter le plus de like. Ses photos devaient être à la hauteur, donc le meilleur cliché devait être publié. Elle voulait montrer une vie de rêve. Mais ce n’était que du vent, tout comme ses relations. Alors, voilà, à quoi mènent les réseaux sociaux, tout beau, mais pas toujours tout gentil. Elle s’en rendra compte le jour de son anniversaire quand elle publiera cette fameuse vidéo qui va tout changer pour elle. En effet, sa tante lui envoie un gros colis qui correspond aux affaires de sa cousine, décédée et qui avait voulu faire une randonnée très importante. Bri décide donc de marcher dans les pas de sa cousine et de faire cette randonnée à sa place, comme un hommage.

Alors, comment une jeune fille qui n’a aucun entraînement, se lance dans cette épopée de centaines de kilomètres, même si au départ, elle est sur le point de repartir ? Un peu surréaliste, quand même. Enfin, c’est mon avis. Mais le roman est fait pour rêver, s’interroger avec le héros et vivre une belle aventure. Ce sera le cas. Bri sera seule pendant un grand moment. Elle va donc avaler des kilomètres, utiliser le sac de sa cousine pour dormir, manger, boire, se changer. Et surtout, elle va découvrir de magnifiques paysages. Au cours de son périple, elle va rencontrer toute une bande de jeunes, des garçons et une fille, qui veulent rejoindre la même destination qu’elle. Elle qui voulait être seule, aura encore besoin de moments de solitude, mais elle appréciera tant et plus leur compagnie et surtout leur entraide. Mais tout le monde a quelque chose à cacher, notamment Bri dont les secrets vont se dévoiler au fur et à mesure. Sera-t-elle jugée pour autant ? C’est ce qu’elle découvrira.

Lorsque l’on tente une telle aventure, qui va demander un dépassement de soi énorme, ce n’est pas que pour le fun. On tente de se recentrer, on tente de se connaître, on tente d’être vrai car face à la nature, face aux éléments, l’être humain est tout petit. Même si l’on est accompagné, tant mieux, cela démontre que l’on peut compter les uns sur les autres sinon on n’avance pas. En faisant cette randonnée, Mari voulait vivre l’aventure de sa cousine Bri, grâce à son carnet. C’est très dur pour elle émotionnellement et c’est tout à fait normal. Mais au fur et à mesure qu’elle va comprendre sa cousine, cette aventure, comme un hommage, révélera à la jeune fille de 18 ans, qui elle est réellement. Si elle est partie pour Bri, elle rentrera et finira son aventure pour elle-même.

J’ai aimé tous ces personnages, tous ces jeunes qui ont besoin d’être eux. Outre ces deux petites critiques du départ, les mots mis par l’auteur sur cette aventure, cette quête sont d’une sensibilité extrême. Même si Mari a toujours dans la tête sa cousine, ses affaires avec elle, son absence également, pour moi ce n’était pas l’élément principal de ce roman.

Je remercie Babelio pour cette Masse Critique et les Editions Fleurus.

Dans tes pas de Jessi Kirby

Date de sortie : 21 février 2019

Editeur : Fleurus

Nombre de pages : 298

ISBN : 978-2-2151-6755-6

Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë

tous les livres sur Babelio.com

Avis Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë

Il n’est jamais trop tard pour apprendre. C’est un de mes crédo. Chaque jour qui passe, j’apprends et j’adore ça. Les événements décrits dans ce roman, j’en avais déjà lu un petit peu mais rien appris au lycée puisque la période avant la Seconde Guerre Mondiale correspondait à mon programme de terminale. En tous les cas, les adolescents qui liront Des lendemains qui chantent, même si ce programme est de plus en plus restreint maintenant, verront cette montée de l’extrême droite en France, cette haine contre tout ce qui n’est pas français et tous les événements politiques dans la deuxième partie des années 1930.

C’est l’histoire de jeunes gens. Jean a 20 ans, il travaille dans un kiosque à journaux. Il est d’un milieu populaire et très vite, il se sent engagé pour la liberté, pour les ouvriers. Il va rencontrer une jeune russe de 18 ans, Dora. Très vite, l’amour, entre eux, sera au rendez-vous. Mais Dora doit prendre des décisions pour sa famille. Elle est arrivée à Paris à l’âge de deux ans, son père est décédé et sa famille n’a plus d’argent. Quand Dimitri, son cousin plus riche, lui propose le mariage, elle accepte, même si Dimitri est atteint par la tuberculose. Dora sera déchirée entre ces deux hommes. Dimitri lui laisse toute liberté. Il est profondément amoureux d’elle. Il espère que ce sera le cas de Dora. J’ai eu un peu de mal avec ces deux histoires d’amour, pas assez approfondies. Le style, pour les décrire, pour un adulte, n’est pas assez enlevé, mais convient très bien aux adolescents. Dora est libre, impétueuse mais elle doit se conformer à ce que l’on attend d’elle, à la société qui n’accepte pas l’émancipation des femmes. Elle passe par toutes les émotions que ce soit en amour ou pour son travail.

Autour d’eux gravitent Lily, la meilleure amie de Dora, Julien, ami de Jean mais aussi la maman de Dora et son petit frère, Sacha, qui souhaite devenir pianiste. Entre ces haines des Juifs, des étrangers, la France ne montre pas un beau visage. Et, en définitive, je comprends maintenant très bien ce qui a pu se passer après, pendant la Guerre.

L’auteur aurait donc dû conserver le même style pour décrire les amours entre ces trois jeunes gens, tous leurs questionnements, leurs colères, que celui qu’elle utilise pour nous décrire cette période de l’histoire, les engagements de Dora et de Jean. Elle décrit très bien l’évolution de photographe de Dora, comment elle apprend, les personnalités qu’elle rencontre et comment elle veut réussir à vendre ses photos lorsqu’elles seront mieux élaborées. Tous les événements décrits sont véridiques et le lecteur les suit avec intérêt. J’ai eu l’impression d’y être. J’ai eu l’impression d’être au coeur des manifestations, de ces coups et aussi de cette liesse populaire. On assiste à cette montée de l’extrême droite qui fait peur, de cette crise financière qui a provoqué la faillite, de la mobilisation des écrivains, de la montée en puissance du communisme, des nombreuses manifestations. Ce roman est donc très bien documenté, accessible à tous, même aux plus jeunes.

Je suis restée sur ma faim avec ce roman mais faites comme moi, allez à la toute dernière page et vous comprendrez car Des lendemains qui chantent est avant tout une histoire d’amour. Donc, après avoir lu cette page, je peux mettre une note pratiquement maximale à ce roman dont j’aurais jugé la fin bâclée.

Je remercie Babelio et masse critique mais aussi les Editions Fleurus.

Résumé Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë

Dora est partie se faire couper les cheveux pour pouvoir s’acheter un appareil photo.

Mais un jeune homme entre dans le salon et refuse qu’elle coupe sa magnifique chevelure.

Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë

Date de sortie : 13 octobre 2017

Nb pages : 262

Editeur : Fleurus Edition

ISBN : 978-2-2151-3458-9