Le voile de Guillaume Lecasble

Le voile de Guillaume Lecasble

Le voile de Guillaume Lecasble

Résumé Le voile de Guillaume Lecasble

Un auteur cherche deux personnages pour être les héros de son roman.

Joshua effectue sa première séance psy avec Mademoiselle Labrume. Il tombe amoureux d’elle.

Avis Le voile de Guillaume Lecasble

Il est souvent difficile d’écrire une critique d’un livre que l’on adoré car l’on ne veut pas trop en dévoiler. Mais un livre que l’on n’a pas compris, pas réellement aimé, que peut-on trouver à dire également. Heureusement que le roman comportait peu de pages car je ne sais pas si je serais allée jusqu’au bout.

Un auteur passe une annonce. Il cherche deux héros, un homme et une femme, qui vivent au Canada, qui doivent se rendre aux chûtes du Niagara, tomber amoureux mais il est possible qu’ils meurent à la fin du roman. Joshua répond à l’annonce. C’est un jeune homme qui cherche perpétuellement l’amour. C’est le moteur de sa vie. Un état de dépendance qui l’oblige à consulter également. Le moteur de sa vie est également la maladie de son père, homme à qui il va rendre visite très souvent même si sa famille est domiciliée en France. Quant à Chafia, elle a 32 ans, elle a fini ses études de médecine. Elle veut vivre un très bel amour et c’est à ce moment-là qu’elle aura sa première relation sexuelle. Elle sait qui est Joshua.

Le roman aborde le thème, selon moi, de l’amour. L’amour entre un homme et une femme, entre un enfant et un parent et inversement, mais aussi le manque d’amour qui peut conditionner un être humain, quelle qu’en soit la raison. Sans amour, il y a comme une absence difficile à combler. L’amour, c’est aussi prendre une décision difficile pour le bien-être d’une personne mais cela peut avoir des conséquences imprévues. Cela peut également être la perte d’un amour et on ne peut pas y faire face. Cette douleur transforme une personne et elle peut être atteinte d’une maladie psychiatrique. Ce thème est abordé dans toute sa complexité car ces maladies sont nombreuses. Malgré les soins, l’envie d’aller mieux, il est difficile de vivre surtout quand on a envie de mourir.

Avec ce Voile qui obscurcit le monde car les voix ont été enfermées et elles ne peuvent être libérées, je pense que l’auteur aborde le thème de la manipulation, notamment réalisée à grande échelle. Doit-on se taire ? Doit-on parler au risque de mourir ? Comment émettre des opinions alors que la liberté de parole est bafouée ? Les voix ont un corps et une âme. Prisonnières, il leur est impossible de se rebeller. Une force extérieure peut arriver à les libérer. 

Tout est complexe dans ce roman et la lecture n’est pas rendue facile. Je remercie toutefois Netgalley et Tohu Bohu pour cette sélection.

Le voile de Guillaume Lecasble

Date de sortie : 9 mars 2018

Editeur : Tohu Bohu

Nombre de pages : 121

ISBN : 978-2-37622-056-5

Publicités

Sekt L’origine du venin de Vincent Ravalec

Sekt L'origine du Venin de Vincent Ravalec

Sekt L’origine du Venin de Vincent Ravalec

Résumé Sekt L’origine du venin de Vincent Ravalec

Un homme est crucifié. La police est appelée.

Serge est un flic déclassé car il a tué un suspect.

Marie-Hélène était juge. Ils veulent l’un et l’autre se racheter avec ce nouvel travail.

Avis Sekt L’origine du venin de Vincent Ravalec

Je suis contente d’avoir fini ce roman car cela me permet de passer à autre chose. Je suis désolée pour l’auteur mais je me suis ennuyée. Par respect, je suis allée jusqu’au bout pour voir si je pouvais un tant soit peu révisé mon jugement. Et j’ai bien fait, car il a fallu attendre la moitié du roman pour que tout se décante et que les évènements se succèdent les uns aux autres. Mais cela ne reste pas une de mes lectures préférées.

Pourtant, les sujets abordés, soit les sectes, le monde occulte, ceux qui tentent par tous les moyens d’avoir pression sur les autres, faire fortune avec un produit miracle, me tentaient tout particulièrement. Ce n’est pas que cela soit mal écrit, loin de là, je tiens à cette note positive. Mais pour moi, c’était trop académique, voire incompréhensible à certains moments car tout se mélangeait. Pourtant, ce n’est pas la première fois que je lis sur ce genre de sujets. Mais même mêlé à une enquête, ce n’était pas assez ludique, assez prenant. Ce roman est le premier de la trilogie. Je ne sais pas, à ce stade, si je lirai les suivants.

Des esprits en connexion les uns avec les autres. Entrer dans l’esprit de quelqu’un, voir ce qu’il pense, lui insérer des pensées et vraiment tenter de lui faire croire. C’est ce que certains ressentent. Le Mal, le Diable, sont partout, prêt à éclore. Il suffit d’être sensible, d’y croire. La force de la pensée est importante et permet à certains d’en profiter pour tous leurs crimes au nom d’équations, de positions qui arrivent à terme.

Sciences occultes, rites et signes païens et/ou ésotériques, politique, argent, pouvoir sur les autres, Dieu et Satan, mais les personnages m’ont fait continuer ce roman. J’ai beaucoup aimé Marie-Hélène et Serge, ex-juge et policier déchus. Ils ont été approchés pour enquêter sur les sectes. Ils vont vivre, l’un et l’autre, de nombreuses expériences. Il leur faudra du temps pour s’apprivoiser, pour partager leurs expériences, même s’ils taisent beaucoup, comme les pensées sexuelles que peut éprouver Marie-Hélène. Ce sont eux, finalement, qui me feront peut-être lire les deux autres tomes. Car je pense qu’ils n’ont pas fini de vivre des aventures assez difficiles.

Je remercie Netgalley et les Editions Tohu-Bohu pour cette lecture.

Sekt, L’origine du venin de Vincent Ravalec

Date de sortie : 6 avril 2018

Nb pages : 326

Editeur : Tohu Bohu

ISBN : 9782376220411

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer