BAL in my PAL #5-2015

Ah, je suis super heureuse. Je continue ma série avec Rush de Phillip Gwynne et son quatrième contrat. Merci à Casterman.

Rush #Contrat 4 de Phillip Gwynne

Rush, #Contrat 2, Nuit Noire de Phillip Gwynne

Rush #Contrat 2 Nuit Noire de Phillip Gwynne – Source Casterman

Dom, jeune adolescent de 15 ans, a déjà réussi un contrat pour La Dette. Ce deuxième tome nous emmène sur le second contrat qu’il doit effectuer, sans aide, afin que cette organisation ne lui fasse pas de mal physiquement.

La mission de Dom : éteindre toute les lumières de Gold Coast, notamment de son quartier pendant une heure.

On retrouve les personnages là où on les a laissés. Dom a toujours des contacts avec la soeur de Zolt, Zoe. Mais ils sont sporadiques. Je regrette un peu qu’il n’y en ait pas eu plus dans ce tome. Car à part cette fameuse pièce, que vient faire Zoe dans l’histoire ?

Dom a toujours peur de La Dette, il se méfie de tous et ne se sent jamais tranquille. Dom est toujours épié, il est poursuivi, on lui tire dessus. Il se pose toutefois des questions sur certaines personnes, dont un chauffeur de taxi qui arrive très souvent à point nommé et son jardinier qui ne jardine jamais

Dom s’inquiète toujours pour son camarade dans le coma et aussi pour Imogen, sa meilleure amie qui continue à lui en vouloir suite à cette histoire. Dom a une idée en tête, aider Imogen pour qu’elle retrouve son père disparu et dont on n’a pas de nouvelles depuis des années. 

La Dette a les pouvoirs d’aider Dom à accomplir sa mission sans qu’il demande de l’aide. De toute façon, cela lui est interdit. Est-ce que La Dette le remercie des contrats accomplis ? On peut se poser la question. Mais elle oblige Dom à accomplir des actes répréhensibles et à s’immiscer dans la vie de ses proches et à le mettre devant les faits accomplis. Dom a toutefois de la suite dans les idées. On a l’impression qu’il réfléchit toutefois peu mais que pour accomplir sa mission, il se sent pousser des ailes.

Je pense que les prochains tomes vont démontrer que Dom a vraiment du souci à se faire avec les forces de l’ordre qui l’ont dans leur viseur.

Dom est toujours en forme, s’entraîne toujours mais se sent parfois vraiment trop invisible.

Phillip Gwynne continue sur la lancée de nommer des chapitres dont on retrouve l’explication dans le corps de celui-ci.

J’ai lu ce roman très rapidement. Pas pour pouvoir m’en défaire loin de là mais pour connaître la suite du contrat. Je l’ai trouvé toutefois moins performant que le précédent. Mais avec moi, cela arrive assez souvent. Il est fort possible que le troisième tome soit beaucoup mieux. Ah si, important pour moi, j’ai appris qu’il pouvait exister une phobie des cimetières, d’ailleurs très bien expliquée, la coïmétrophobie.

Merci aux Editions Casterman pour l’envoi.

Rush, Dette de sang, Contrat #1 de Phillip Gwynne

Rush – Contrat #1 Dette de Sang de Phillip Gwynne

Dominic fête ses 15 ans. Malgré son anniversaire, il se lève à 5h30 pour aller courir. Il lui manque 4 minutes pendant lesquelles il ne sait pas ce qui lui est arrivé. Son père le convoque pour le soir car il a une nouvelle à lui annoncer en présence de son grand-père Gus. L’ancêtre de Dominic faisait partie de la ‘N Dramgheta, pire que la mafia italienne. Il s’en était détaché pour aller faire fortune. Mais il est mort avant de payer sa dette de sang. Tous les mâles de la famille devront donc accomplir 6 contrats.

Imogen est la meilleure amie de Dom qui devra accomplir ses six contrats sans aide extérieure. A chaque victoire il sera marqué au fer rouge. Un contrat, une lettre, PAGATO.

Que demander à un roman destiné aux adolescents et lu par des adultes ? Une intrigue où on ne s’ennuie pas. Fait. Une histoire qui mêle le passé et le présent. Encore fait. Un roman qui se lit très facilement et accessible par ses mots, ses échanges. De nouveau fait. Et surtout un langage entre les jeunes qui ne mêlent pas les LOL, les formules SMS, les mots non compris. L’auteur n’est pas tombé dans le panneau et franchement cela fait du bien. Les titres de chaque chapitre sont très bien trouvés et conviennent bien au lecteur adolescent.

Le héros, Dom, issu d’un milieu très favorisé car son père a fait fortune, semble vivre très bien et il n’en profite pas. Là, j’apprécie réellement. Dom est proche de ses amis qui ont de l’argent mais il semble avoir plus de connaissances et il en fera d’autres qui n’ont pas les moyens que lui-même a. Il a choisi de se dépasser par la course. Et cela demande beaucoup. Il s’entraîne depuis des années et malgré sa jeunesse, sa motivation ne faiblit pas. Il apprendra l’horreur et la souffrance.

L’auteur, sans tomber dans le mélodrame, nous fait aimer tous ces personnages. Imogen, Tristan, Zolt, sa soeur et tous les autres jeunes qui naviguent auprès de Dom. Par contre, au niveau des adultes, ce n’est pas réellement le top avec ceux qui veulent se faire avant tout de l’argent. Mais les aléas de la vie vont faire que certains de ces adultes vont apprendre que la richesse ne fait pas tout et ne garantit pas les coups du sort.

La réalité de ce 15ème anniversaire sera dure à affronter pour Dominic puisqu’il apprend un secret de famille. Mais malgré la douleur physique et morale, il sait qu’il ne peut pas faire autrement et qu’il devra accomplir ses 6 contrats pour être libre face à cette mafia, plus terrible que celle que l’on peut connaître. Et même s’il vit en Australie, les ramifications vont jusque là. Il a, en plus, peu de temps, pour accomplir sa mission. Il devra se démener sans rien dévoiler, sans se faire aider. Comme il est assez débrouillard, il y arrivera. Mais les prochains contrats risquent d’être encore plus durs à accomplir.

Le roman est limpide, clair, tout s’enchaîne parfaitement sans redondance. L’auteur nous laisse maître de nous faire notre propre opinion. Son roman ne va pas dans un sens ou dans l’autre. Il se préoccupe de ses adolescents, de leurs petits travers, de leurs forces et de leurs faiblesses, entre amour naissant et surtout jalousie entre jeunes hommes. Dès le départ, nous apprenons ce qu’est le titre du livre, Rush, l’accélération à la course. Roman d’aujourd’hui avec avec les réseaux sociaux.

Il me tarde de lire Rush 2 qui sort le 7 mai. Merci en tous les cas à Casterman pour cette belle découverte.

Rush, Tome 1 – Dette de sang de Philip Gwynne (12 mars 2014)

Une nouvelle série va ravir les adolescents et tous ceux qui aiment les romans bien écrits, consacrés à ce type de lecteurs. J’en fais partie. J’ai été, très souvent, intéressée par de nombreux destinés à un public très jeune. Les romans étaient très bien construits et l’histoire accessible pour eux mais aussi pour les adultes.

J’espère que cela sera le cas de celui-ci. J’aime bien les séries…

RUSH est donc la nouvelle série à paraître aux Editions Casterman. Le premier tome de Phillip Gwynne s’intitule #Contrat Dette de Sang.

Rush – Contrat Dette de Sang de Phillip Gwynne

Voici le planning des futures parutions de la série qui compte en tout 6 tomes et à chaque fois un contrat, après la première parution le 12 mars 2014.

7 mai 2014 – CONTRAT #2 Nuit noire

septembre 2014 – CONTRAT #3

2015 – les 3 derniers tomes de la série 

Phillip Gwynne est bien connu pour ses romans d’action.

Présentation de RUSH par l’éditeur :

Dans une ambiance enlevée qui rappelle l’esprit de CHERUB, voici le premier d’une série de romans pour lecteurs de 12 ans et plus. Une intrigue originale et très prenante, menée avec un grand sens du suspense. Au fil de six missions d’apparence impossible, le jeune héros de Rush va devoir gagner le droit de conserver son intégrité physique. Mais à quel prix…

Gold Coast, Australie, état du Queensland. Le jour de son quinzième anniversaire, le jeune Dom se voit révéler un secret familial stupéfiant. Originaire de Calabre et autrefois affiliée à la ‘Ndrangheta, la mafia locale, sa famille a contracté une lourde dette. Pour la racheter, tous les descendants mâles de l’aïeul Dominic doivent dès qu’ils ont quinze ans s’acquitter seuls d’une série de six épreuves, six contrats, sans qu’il soit possible de connaître à l’avance la nature de chacun d’eux. En cas d’insuccès, « le créancier pourra prélever une livre de chair sur son débiteur »… D’abord incrédule, puis horrifié, Dom comprend que La Dette est bien réelle. Le premier contrat lui est alors révélé : il a jusqu’à la fin du mois pour capturer le Zolt, une sorte de Robin des Bois adolescent devenu l’idole des jeunes australiens sur Facebook, et qui nargue toutes les forces de police locales. 

L’auteur, Phillip Gwynne, sa biographie :

Né à Melbourne, Phillip Gwynne a grandi dans le sud de l’Australie avec sept frères et sœurs, dans une maison

ne contenant que très peu de livres.
Il a été joueur de foot professionnel, jusqu’à ce qu’une blessure à la jambe mette fin à sa carrière. Après des études de biologie marine, il a énormément voyagé et exercé de nombreux métiers : professeur d’anglais en Thaïlande, programmeur informatique en Belgique, cueilleur de fruits, matelot sur un bateau de pêche, maître nageur. Il a aussi vécu au Brésil, fait le trek de l’Everest, et remonté l’Amazone.

Son premier livre, Deadly, Unna ? (pour lequel il a reçu de nombreux prix) est un immense succès, adapté au cinéma sous le titre Australian rules. En plus de nombreux autres livres pour la jeunesse, Phillip Gwynne publie en 2008 un thriller pour adulte, The Built Up, adapté depuis en série télévisée.

Phillip Gwynne confesse que lorsqu’il écrit, il ne sait pas vraiment où l’emmènent ses personnages. Leurs actions ou leurs réactions relèvent souvent de la surprise ! Il admet également qu’il puise dans ses propres expériences pour écrire, mais qu’une chose est sûre : il est encore loin de manquer d’inspiration. « Ideas are easy. There’s plenty of ideas out there », dit-il. Par ailleurs, il précise que malgré les thèmes parfois sérieux qu’il aborde (cancer, euthanasie…), il ne cherche à délivrer aucun message. « If you want a message, check your email. I just set out to entertain ».

Et lorsqu’on lui demande de donner un conseil pour de jeunes écrivains : « Be a bit crazy, normal people don’t write books », répond-il.

Phillip Gwynne vit actuellement à Bali, où il continue d’écrire.