My absolute darling de Gabriel Tallent

My absolute darling de Gabriel Tallent - Editions Gallmeister

My absolute darling de Gabriel Tallent – Editions Gallmeister

My absolute darling de Gabriel Tallent, Présentation

Turtle a 14 ans. Elle vit avec son père dans ce qui semble être une cabane pas forcément bien aménagée. Son père lui a appris le maniement des armes et continue son instruction à ce sujet.

Turtle n’est pas une élève modèle à l’école. Elle semble avoir de profondes lacunes mais son professeur veut l’aider.

Turtle est violée par son père. Elle sait qu’elle ne doit pas entrer dans la forêt sous peine de violentes représailles.

Son grand-père lui donne son couteau.

Avis My absolute darling de Gabriel Tallent

Julia / Turtle / Croquette est une adolescente de quatorze ans, qui vit seule avec son père. Le grand-père n’est pas loin. Mais Martin, le père de Julia, a complètement isolé sa fille. Elle semble attardée par moments, ne comprend pas grand chose. Les interactions sociales, très peu pour elle. Oui, elle va au collège mais ses résultats ne sont pas bons. Son professeur veut absolument l’aider de quelque manière que ce soit. Mais Julia fait la sourde oreille, ne veut pas se confier. N’ayant aucun modèle de son âge, elle semble ne pas se rendre compte, et encore, que les sévices, autant physiques, que sexuels, que moraux, infligés par son père ne sont pas de l’ordre des choses. Elle rencontre deux jeunes adolescents, d’un an plus âgés qu’elle. Et cela va être comme une naissance pour elle. Elle va s’ouvrir à eux, elle va partager des moments qui vont lui faire du bien. Julia manie les armes comme personne, elle sait se débrouiller dans un milieu plus qu’hostile. Elle ne fait qu’un avec la nature qu’elle a appris, grâce à son grand-père, à étudier.

Julia oscille entre amour et haine envers son père. Elle ne peut pas vivre sans lui et elle est prête à le protéger, envers et contre tous, mais jusqu’à quel point. Julia n’a pas confiance en elle et le lecteur se rend bien compte à quoi c’est dû. Elle n’a qu’un seul modèle, cet homme qui lui serine que c’est son grand amour, qu’elle doit devenir très forte, que le monde qui l’attend n’est pas fait pour elle si elle ne s’arme pas de façons physique et psychologique. Julia est grossière mais comme le remarque son professeur, elle est très intelligente, il suffit juste qu’elle en prenne conscience et qu’elle travaille. Il faut également qu’elle prenne conscience qu’elle est belle. Son regard démontre sa force. Elle semble avoir une aura qui envoûte tous ceux qu’elle croise, notamment Jacob et Brett. Julia veut explorer ces forêts interdites. Et malgré l’interdiction de son père, elle explore. Pourtant, elle connaît la sentence. Mais elle veut se retrouver seule.

Le personnage du père est assez ambiguë. Instruit mais c’est un véritable bourreau. Est-ce réellement dû à son enfance comme il l’annonce à sa fille ? Il aurait pu réussir professionnellement semble-t-il. Il aurait pu retrouver l’amour car il est décrit comme un bel homme, mais il a préféré vivre dans cet endroit, avec sa fille, qu’il a laissé à l’abandon. Bourreau, oui, pour tout ce qu’il a infligé à sa fille. Bourreau, oui, car on ne parle pas comme cela à un enfant et qui plus est une adolescente. Il ne la tire vraiment pas vers le haut. Il veut toujours avoir l’ascendant sur elle. Il est son bourreau, son maître, car profondément jaloux. Et pourquoi la laisse-t-il à un moment ? C’est à ce moment-là que le roman prend toute son ampleur.

Pourquoi ses surnoms ? Je me suis interrogée tout le long du livre. Qu’est-il réellement arrivé à sa mère ? Je ressors avec des sentiments mitigés quant à ce roman, jusqu’à ce qu’elle se retrouve seule à un moment. Il est très bien construit, souvent oppressant avec la corrélation entre ces paysages hostiles et les expériences vécues par Julia. L’auteur décrit parfaitement tous les sentiments de Julia, ses expériences, les sévices subis et la prise en compte ainsi que la protection qu’elle doit apporter à une toute jeune enfant et à son ami, son meilleur ami, un garçon pour qui elle éprouve des sentiments. L’élève dépassera-t-il le maître ? Il n’en restera qu’un. Est-ce que ce sera Julia ou Martin ? Et si c’est Julia, comment sort-on d’une telle histoire si on est blessée physiquement et psychologiquement. Roman d’une très grande violence, tout de même, mais cela ne m’a pas du tout gêné. J’ai adore tous ces jeunes adolescents qui gravitent autour de Julia et bien entendu Julia et la petite Cheyenne. Par contre, même si Julia est isolée, les adultes savaient, soupçonnaient mais personne n’a rien fait. Peur de Martin ou trop facile de croire Julia quand elle se renferme en elle ? 

My absolute darling de Gabriel Tallent

date de sortie : 1er mars 2018

Editeur : Gallmeister

Isbn : 978-2-35178-168-5

Nombre de pages : 455