Bodyguard Tome 3 L’embuscade de Chris Bradford

Source Casterman

Connor fête son anniversaire. Il doit passer quelques jours dans sa famille car il n’a pas de missions.

Il apprend à conduire et il apprend qu’il doit remplacer un de ses camarades pour une mission en tant que garde du corps auprès de deux jeunes Français. Il part pour le Burundi.

Le lecteur n’entre pas dans le vif du sujet et franchement j’ai eu un peu peur car, pour tout dire, je me suis ennuyée au cours des 100 premières pages. Heureusement que le reste du roman est mené tambour battant. Trop peut-être ? En effet, à un moment donné, j’ai dû m’arrêter et m’interroger. Pourquoi me focaliser sur tout ce que vivent Connor, Henri et Ambre alors que l’auteur décrit admirablement bien la savane, les animaux, la dureté de la vie ? J’ai bien fait de prendre un peu de recul car j’ai, alors, pu tout savourer. J’ai encore un petit bémol à rajouter. Ce ne sont pas des critiques négatives, loin de là, que ce premier paragraphe. Comment ont-ils pu vivre tout ce qu’ils ont vécu, sous la chaleur torride de la savane du Burundi, au milieu d’éléments hostiles, face à ceux qui les poursuivent, en vivant des aventures difficiles de cette façon ? Certes, à des moments, l’auteur nous les décrit très fatigués. Mais pour autant, quelques minutes après, ils repartent et les aventures continuent. Est-ce dû à l’adrénaline ? On pourrait le comprendre pour Connor, vu son entraînement d’élite. Moins pour Ambre, même si la jeune adolescente a quand même exercé l’escalade.

Je finis donc avec mes critiques et je m’intéresse aux personnages. Connor grandit. Il doit toujours faire face à la maladie de sa mère qui devient de plus en plus préoccupante. Sa grand-mère, dans la confidence, s’inquiète beaucoup pour lui. Elle ne veut absolument pas le voir mourir. Un dans la famille, ça suffit. Connor continue son apprentissage. Il a appris à conduire. Ses relations avec ses camarades sont de plus en plus fraternelles. Dans ce tome, l’auteur lui donne une nouvelle dimension. Il doit se débrouiller seul avec les deux jeunes adolescents qu’il doit protéger. Il doit prendre des décisions. Il se sent seul et vraiment responsable d’eux. D’ailleurs, il y a toujours cette peur d’échouer surtout que la situation est différente par rapport aux missions précédentes. Il se sent trop jeune face à ce milieu hostile, cette prise de pouvoir, ces rebelles, ces braconniers. De plus, il n’a rien pour se repérer.

Henri est, quant à lui, un tout jeune garçon, dont Connor devient le héros. Après quelques hésitations, Ambre lui fera confiance. Il faudra lire le roman pour savoir pourquoi. J’ai bien aimé ces deux enfants.

Le roman a également une dimension assez politique puisque nous avons l’histoire de la paix fragile au Burundi. Tout est fait pour éviter la guerre civile mais aussi pour se développer grâce à l’argent des puissances étrangères. Il faut également cacher ce qui pourrait faire la fortune du pays, mais aussi le déplacement des populations. Qui dit Savane, dit également braconniers qui tuent pour des trophées, pour faire commerce d’animaux…

Je remercie les Editions Casterman de me permettre de suivre les aventures de Connor. Il me tarde de lire le prochain.

Bodyguard Tome 3 L’embuscade de Chris Bradford
DATE DE SORTIE : 2 MARS 2016
EDITEUR : CASTERMAN JEUNESSE
ISBN : 978-2-203-09837-4
NB DE PAGES : 362

Bodyguard Tome 2 La Rançon de Chris Bradford

Bodyguard Tome 2 La Rançon de Chris Bradford – Source Gibert Joseph

Emily Sterling a été enlevée. Elle est pratiquement sur le point de mourir. Mais elle est sauvée par un soldat.

Connor a 14 ans. Depuis sa dernière mission, un mois est passé et il continue à s’entraîner. La jalousie est bien présente à cause de son ancien succès. L’équipe doit faire face à une nouvelle mission. Protéger les jumelles Sterling lors de leurs vacances sur un yacht. Si tout semble idyllique, paysages de rêve, luxe, les deux missionnés vont avoir du souci à se faire.

Un bon second tome mais sans plus pour la première moitié, pas assez enlevée. Ensuite, dans la seconde moitié tout s’accélère. Les rebondissements sont nombreux et on ne s’y attend pas. C’est un peu tiré par les cheveux vu les forces en présence mais cela permet de passer un bon moment. L’auteur se destine réellement aux adolescents qui veulent passer un bon moment. Un adulte, malgré la qualité de l’écriture, la première partie, ressentira un peu de l’ennui mais se laissera happer, tout de même, par l’histoire.

Connor est toujours hanté par la mort de son père. Il a toujours l’impression qu’il n’arrivera pas à l’égaler, que son père ne sera pas fier de lui. Concernant sa première mission, il trouve également que cela a été un coup de chance car les entraînements, à l’Académie, sont nombreux et il a l’impression de ne pas briller. Pourtant, il apprend pour éviter des erreurs en situations réelles.

Dans le précédent tome, nous avons fait connaissance avec l’équipe, sans s’attarder particulièrement sur leur passé. Ici, nous en apprenons un peu plus sur Ling. Leur but, mener leur mission à bien même si être les bodyguards d’adolescentes de leur âge, riches, n’est pas de tout repos, surtout que Ling est prise pour la servante d’une des jumelles, Chloe.

La rançon nous offre une belle palette de personnages. Un père, magnat des médias australiens, plus préoccupé à faire de l’argent, à dévoiler des implications politiques, à s’occuper de sa petite amie que de ses filles qui se sentent seules, surtout qu’il a mis des mois à payer la rançon afin qu’Emily soit libérée. Nous avons ensuite ces deux jeunes adolescentes, des jumelles. Elles sont très soudées. Le rapt d’Emily a fait qu’elle vit toujours dans la peur et prend des médicaments. L’autre, quant à elle, veut profiter de ses vacances à fond. Nous avons également les membres d’équipage, ceux qui s’occupent de la protection, les pirates et les commanditaires. Et puis, nous avons ce petit jeune qui se trouve sur le yacht, comme passager clandestin. Il joue un double jeu qui se révélera bien utile. Toute l’équipe de Connor est également bien présente.

L’auteur dévoile les dangers du Net et des réseaux sociaux lorsque des photos sont postées en temps réel et facilement traçables grâce aux coordonnées GPS. Il dévoile également la piraterie et ceux qui tentent d’obtenir des rançons après avoir pris en otages des navires… Les buts principaux de ces pirateries sont également expliqués. Ensuite, il y a une dimension politique avec les pots de vin, ceux qui détiennent le pouvoir et qui peuvent se faire assassiner car ils sont source de danger, ou les journalistes qui enquêtent de trop près. La vie, la mort ne tiennent qu’à un fil. Les technologies évoluent afin que les gardes du corps courent le moins de dangers possible. L’auteur nous détaille également les différences existantes entre la sécurité en mer et la sécurité au sol.

Je ne trouve pas assez développés les éléments concernant Emily et son implication dans le roman. Oui, on a des informations quant à son enlèvement au début et ce qui semble lui être arrivé à la fin. Mais il manque une dimension psychologique, un travail de fond, ce n’est pas assez fouillé. Peut-être est-ce dû au fait que ce roman est destiné, avant tout, aux adolescents.

Le troisième tome de Bodyguard paraît dans un an, nous avons donc le temps d’attendre, avec impatience, les nouvelles aventures de Connor.

Je remercie Casterman pour l’envoi de ce second tome.

Bodyguard Tome 2 La Rançon de Chris Bradford

date de sortie : 9 septembre 2015

Editeur : Casterman

ISBN : 978-2-203-09107-8

Nb de pages : 400

Bodyguard Tome 1 L’Otage de Chris Bradford

Bodyguard L’Otage Tome 1 de Chris Bradford – Source Casterman

Connor Reeves assiste au Championnat de Kickboxing qu’il remporte. Dans la salle, il remarque un homme. En rentrant chez lui, il prend la défense d’un jeune homme face à des agresseurs. Ces derniers, à l’arrivée de la police, s’échappent. Connor est interrogé mais un gros dossier traîne sur le bureau. On lui propose de rejoindre une académie de jeunes gardes du corps.

Un premier tome vraiment bien réussi. Même s’il est destiné à un public jeune, l’adulte aimant les policiers et thrillers que je suis, n’a trouvé aucun temps mort et a été happée par l’histoire de ce jeune Bodyguard, Connor. On entre dans le vif du sujet très rapidement. L’auteur ne perd pas de temps à nous présenter la vie des différents personnages et du héros principal.

La mission n’est pas facile. C’est sa première mais il faut bien qu’il mette le pied à l’étrier. Il doit protéger la fille du Président des Etats-Unis. Et même s’il a la confiance de ce dernier, je ne dévoilerai pas l’élément essentiel, elle n’est pas facile à vivre car elle n’a pas choisi de vivre à la Maison Blanche. Sa seule ambition est de vivre comme toutes les ados de son âge, sortir, prendre du bon temps, sans une armée de gardes du corps pour la protéger. C’est pour ça qu’il a été appelé.

Connor vit avec sa mère, gravement malade et sa grand-mère. Son père est décédé mais il ne connait pas tout de son parcours. Il apprendra sur lui et voudra, bien entendu, être aussi bon que lui, même s’il a des doutes. Connor a 14 ans et cela fait 8 ans qu’il pratique les arts martiaux. Il a été testé pour devenir garde du corps et a donc réussi à passer le premier niveau. Connor semble protégé par Black, le directeur de cette académie. Lorsqu’il doit partir, il a été obligé de révéler à sa grand-mère sa mission. En effet, elle n’était pas dupe. En service, il arrivera à cacher qui il est, jusqu’à un certain point. Il sera toujours sur le qui-vive, voire plus.

Même si Hazim fait partie du groupe terroriste, j’ai eu l’impression que malgré tout, tout ne lui convenait pas au sein de l’organisation. Un semblant d’humanité ? Peut-être que je me trompe.

J’ai bien aimé cet élément du roman. Former des jeunes aux meilleures techniques de garde rapprochée afin de se fondre dans le paysage de ceux qu’ils accompagnent. Leur force est de se fondre dans le décor, d’être des ados comme les autres. Sauf que non, ce ne sont pas des ado comme les autres. Je trouve tout de même que douze semaines de formation, même intensives, c’est un peu juste non pour être un garde du corps. D’ailleurs, le responsable de la sécurité de la Maison Blanche le fait bien sentir à notre héros sauf qu’ils échouent là où il peut réussir. Ils disposent tous d’un matériel de pointe. Les membres de la jeune équipe sont protégés au maximum. Outre les rapports qu’ils doivent rendre, cela leur permet de rester en contact et surtout de se motiver lorsqu’il y a une baisse de régime ou de moral.

Bien entendu, outre les menaces qui pèsent sur la jeune fille, nous sommes dans un livre pour adolescent et il y a des amourettes dans l’air (comme dans un livre pour adultes – on sait bien qu’un garde du corps ne doit pas tomber amoureux de celle qu’il protège) ou alors les rivalités entre les garçons.  L’intrigue est très bien montée, très bien amenée avec des références au terrorisme et les enjeux qui en découlent pour le Président des Etats-Unis qui ne doit pas leur céder même si sa fille est plus qu’en danger. L’auteur rappelle Barack Obama, le premier Président noir des Etats-Unis et il donne encore plus de force à ce pays en ayant à sa tête un Président à la peau mate.

Je pense qu’au fil des cinq autres tomes, nous en apprendrons plus au sujet de l’équipe à laquelle appartient Connor, notamment Charley et ce qui lui est réellement arrivé. L’auteur réussit remarquablement à nous tenir en haleine au fil des pages. Il alterne les chapitres concernant Connor et ceux d’Hazim.

Je remercie Casterman pour cette belle découverte car je suis devenue accro à Connor et il me tarde de lire la suite, même si je dois patienter.

Bodyguard tome 1 – L’Otage de Chris Bradford

Editeur : Casterman

ISBN :2203083573

Sortie : 5 mars 2015

Nb de pages : 384