Esclave du rythme Le rythme #1 de Jane Harvey-Berrick

Esclave du Rythme Le Rythme #1 de Jane Harvey-Berrick

Esclave du Rythme Le Rythme #1 de Jane Harvey-Berrick

Résumé Esclave du rythme Le rythme #1 de Jane Harvey-Berrick

Laney part en week-end à Las Vegas pour retrouver ses amies. Comme elle se déplace en fauteuil roulant tout est bien préparé. Lors d’une soirée, un jeune homme l’aborde et l’invite à danser.

Ash vient de Slovénie. Il a obtenu un travail pour danser à Las Vegas. Il est rejoint par trois jeunes filles. Mais on leur demande passeport et portable. Ash sent que cela ne va pas se passer comme il le souhaite.

Avis Esclave du rythme Le rythme #1 de Jane Harvey-Berrick

Complet est ce roman. Pourtant ce n’était pas gagné à la lecture des toutes premières lignes mais l’auteur a su rendre son histoire addictive avec les thèmes de l’amitié, de l’amour, de l’entraide, de la mafia russe, de la prostitution, de la violence et de la danse abordés. La danse qui permet de faire passer énormément d’émotions, de révéler le beau comme le mal, de déclarer ses sentiments.

D’un côté, nous avons Laney, une jeune femme de 29 atteinte de polyarthrite. Malgré le fait que son compagnon l’infantilise, et elle a horreur de ça car elle est foncièrement indépendante, elle part à Las Vegas passer un week-end entre copines. Leur but est de passer du bon temps malgré la fauteuil roulant qui a nécessité, toutefois, une préparation minutieuse de son voyage et séjour.

De l’autre il y a à Ash, danseur venu de Slovénie, qui a obtenu un visa d’un mois pour danser à Las Vegas. C’est son rêve. Il espère obtenir la gloire et ainsi rester mais il déchante très vite, s’interroge lorsqu’on lui prend passeport et portable. De plus, il tombe dans un endroit où il ne faut poser aucune question car les sanctions seront forcément très dures. Le destin va faire se rencontrer Laney et Ash et ils vont vivre une histoire difficile mais aussi fabuleuse.

Ce roman pourrait paraître léger mais ce n’est absolument pas le cas. Laney et Ash vont s’aider mutuellement. Elle va l’accompagner, l’aider à affronter sa douleur, cette noirceur qu’il a vécu à Las Vegas mais aussi avant. Laney va prendre des décisions qui vont changer leur vie à tous les deux. Ils se sont rencontrés. Si la magie n’a pas opéré dès le départ, elle était latente. Bien que différents tous les deux, ils souffrent l’un et l’autre. Laney est malade mais c’est une battante. Avec Ash, elle va se sentir à nouveau une femme car il ne sera pas envahissant. On pourrait penser qu’il profite d’elle mais je ne l’ai jamais ressenti en lisant ce roman. Entre ce beau gosse ténébreux et cette jeune femme, tout est possible. L’amitié est très forte. Laney souhaite aider son prochain, même si elle ne le connait pas afin que ce prochain trouve quelqu’un à aider. Ash cache une noirceur terrible. Ses réactions peuvent être très violentes et on peut comprendre pourquoi avec ce qu’il a vécu, surtout qu’il se juge responsable d’avoir laissé ses amis là-bas pour sauver sa peau. Il se sent aussi sale par ce qu’il a subi.

J’ai franchement adoré ce roman. A un moment donné, je me suis demandé si l’auteur allait revenir sur cette mafia qui est tout de même importante. Cela valait le coup d’attendre. Les explications sont très bien données. Les rebondissements arrivent à point nommé. Il manquera juste la suite par rapport à un des événements car on le sait, aux Etats-Unis, le meurtre même s’il n’y a pas préméditation, est puni par la loi. Je me suis laissée, tout le long, agréablement surprendre. Je ne suis pas une fan de la danse, qu’elle soit classique ou encore de salon. Mais Jane Harvey-Berrick, avec toutes ses explications, ses spectacles, a su rendre tout cela vraiment très sexy. Le personnage principal y est pour beaucoup aussi. Mais la danse, ce n’est pas que ça, c’est aussi un monde de préjugés, avec de nombreuses bassesses entre danseurs.  D’un autre côté, elle démontre bien qu’à Las Vegas, tout n’est pas rose, malgré les lumières. Il existe des travailleurs clandestins, des personnes que l’on a fait venir en leur promettant monts et merveilles alors qu’il y aura de la prostitution, de la drogue, de la violence.

La morale est que malgré les coups bas, la souffrance, il existe toujours de belles personnes qui nous permettent d’avancer.

Je remercie Netgalley et les Editions Juno Publishing pour cette lecture. Il semblerait qu’il y ait d’autres tomes.

Esclave du rythme Le rythme #1 de Jane Harvey-Berrick

Date de sortie : 3 mai 2018

Nb pages : 342

Editeur : Juno Publishing

ISBN : 978-2-37676-292-8

Publicités