L’enfant et le dictateur de Marion Le Roy Dagen et Xavier-Marie Bonnot

L'enfant et le dictateur de Marion Le Roy Dagen et Xavier-Marie Bonnot

L’enfant et le dictateur de Marion Le Roy Dagen et Xavier-Marie Bonnot

Résumé L’enfant et le dictateur de Marion Le Roy Dagen et Xavier-Marie Bonnot

Ana a 17 ans. Elle vit une relation difficile avec sa mère. Elle rencontre un jeune homme, joueur de football, Nicolae, un véritable séducteur.

Ils couchent ensemble et au bout de quelques semaines, Ana est enceinte. Elle tentera d’avertir le jeune homme qui se détourne d’elle.

Avis L’enfant et le dictateur de Marion Le Roy Dagen et Xavier-Marie Bonnot

De la Roumanie, je ne connais pas grand chose, sauf le régime totalitaire mais aussi lorsque Nicolae Ceaușescu et son épouse sont, le jour de Noël 1989, condamnés à mort et exécutés. La Roumanie, c’est aussi Dracula. Mais ce n’est pas le but et le thème de ce livre.

C’est le témoignage de Marion, adoptée à l’âge de six ans, alors qu’elle a été abandonnée par sa mère dans un orphelinat de Roumanie. Je mets bien abandonnée en italique car en lisant ce document, vous vous rendrez compte que le mot abandon dans la dictature de Ceaușescu n’est pas au sens propre. Le témoignage est construit autour de Marion et des personnages principaux de sa vie, ses parents adoptifs mais aussi ses parents qu’elle n’aura de cesse de chercher pour tenter de comprendre cet abandon.

Les faits décrits dans ce livre nous renvoient à des images fortes vues à la télévision avec la mort du dictateur et la découverte de ces nombreux orphelinats où survivaient des enfants. Ceaușescu n’a rien à envier à Hitler. Il savait se montrer plus qu’affable lors de réunions internationales mais il, et sa femme, avaient organisé la terreur dans leur propre pays. Famine, misère, politique familiale pour avoir le plus d’enfants possibles qui serviraient la Roumanie et surtout de nombreux interdits pour les femmes. Mais les images ont peu à voir avec la réalité avec ce qu’ont enduré tous ses enfants et les parents de surcroît. Dans le cas de Marion, on apprend ce qui s’est passé pour sa mère biologique, les détails de son adoption et toute sa vie en France. Une vie pas facile pour une enfant qui ne se rappelle pas, qui a enfoui au plus profond de sa mémoire, les six premières années de sa vie. Six ans sous les cris avec sous les yeux des enfants non désirés, parqués dans des endroits comme des bêtes. Ce sera aussi une vie assez difficile en France, malgré l’amour et les soins dispensés par cette famille française. Car Marie a toujours peur de l’abandon, ne fait pas confiance aux femmes et sa mère adoptive en subit les conséquences. Marie est en colère, elle a de la haine, elle n’a pas confiance en elle. Cela peut se comprendre avec un tel bagage. Son corps se révolte donc car elle garde tout en elle. A force de volonté et même si elle garde beaucoup au fond d’elle, elle arrivera à s’en sortir. Elle rencontrera sur son chemin des personnes qui vont compter. Cette quête de sa famille biologique ne sera pas facile, bien entendu, car elle devra, mettre de côté ce qu’elle ressent, ses sentiments, pour tenter de comprendre ce qui s’est passé pour sa mère biologique.

Est-ce que tous les enfants qui ont vécu des conditions extrêmement difficiles comme Marie réagissent de cette façon ? Coupés de leur pays, de leurs racines, de leurs parents, une vie d’adopté ne doit pas être facile à appréhender surtout lorsque cette adoption a lieu à un âge déjà avancé dans la vie d’un enfant, qui a tenté de se construire. Se rendre compte qu’ils ne vont manquer de rien mais réagissent comme si cela pouvait très vite s’arrêter, cumuler les possessions et les cacher.

Outre la recherche de ses racines, ce témoignage explique tout à fait la vie en Roumanie dans les années 70 et bien plus tard, lorsque Marion y reviendra de nombreuses fois. Ce livre est également un véritable témoignage historique de ceux qui ont vécu au coeur de ce pays, de cette dictature. 

Je remercie Marion Le Roy Dagen de m’avoir envoyé un message sur Facebook pour me faire une présentation de ce livre et d’avoir accédé à ma demande pour le recevoir. On ne ressort pas indemne d’une telle lecture.

L’enfant et le dictateur de Marion Le Roy Dagen et Xavier-Marie Bonnot

Date de sortie : 15 février 2018

Editeur :Belfond

Nombre de pages : 222

ISBN : 9782714478313

Publicités

Salut à toi ô mon frère de Marin Ledun

Salut à toi ô mon frère de Marin Ledun

Salut à toi ô mon frère de Marin Ledun

Résumé Salut à toi ô mon frère de Marin Ledun

C’est le matin, toute la famille est en train de se préparer pour aller en cours, au travail. Rose se réveille car sa jeune soeur lui demande un T-shirt. Adélaïde, la mère, rentre du travail.

Lorsque tout le monde est parti, Rose cherche son frère Gus mais il n’est pas à la maison.

Avis Salut à toi ô mon frère de Marin Ledun

Se plonger dans un Marin Ledun, c’est à chaque fois avoir quelque chose de différent mais toujours une analyse de la société. Mon premier a été Dans le ventre des mères, mon dernier a été La guerre des vanités. Avec celui-là, cela fait un total de cinq. Je suis loin du compte de tout ce qu’a pu écrire l’auteur.

Ici, nous avons une famille de huit personnes plus un chien et deux chats. Les animaux sont très importants. La famille est atypique. Les parents ne sont pas mariés, la mère n’a jamais voulu. Ils ont trois enfants naturels et trois enfants adoptés, soit quatre garçons et deux filles. Adelaïde, la mère, est un personnage haut en couleur, en butte contre tout et tous. Le père subit plus ou moins le caractère de sa femme. Mais ils sont profondément amoureux. D’ailleurs, cette famille est vraiment soudée. Le lecteur s’en rend compte à la lecture du roman dont l’histoire est racontée par Rose, l’aînée des filles de la famille. Jeune fille très instruite, très littéraire, douce, aimante mais qui détonne par son comportement, très frondeur, qui se révolte, son habillement et sa musique. Elle me fait penser un petit peu à moi. Tous les membres de cette famille sont donc différents mais ce qui les caractérise c’est l’unité, l’amour. Ils se serrent les coudes. Et ils se serreront encore plus les coudes lorsque Gus, jeune adolescent qui a été adopté, sera accusé de vol avec violence. Il n’y a que lui qui a été vu sur les caméras de vidéosurveillance.

Par la voix de Rose, Marin Ledun dénonce le racisme, sous toutes ses formes. Il dénonce ces personnes qui font sentir à des enfants leurs différences et qui ne comprennent pas que l’on peut adopter par pur amour. Racisme également de ceux qui profitent de femmes étrangères pour avoir des relations sexuelles. Il dénonce également les violences conjugales subies par les femmes mais qui restent car on leur fait croire qu’elles sont aimées. Roman qui semble écrit au moment de la Présidentielle. Marin Ledun possède vraiment un humour caractéristique. On s’en rend compte à chaque tournure de phrases ou presque. Il est très facile de reconnaître à qui il peut faire allusion. Les scènes avec la police sont dantesques, surtout que la mère connaît ses droits, défend ses enfants comme une mère poule, quitte à se faire arrêter. Ces phrases sont propices à faire des parallèles avec le cinéma, la littérature et la poésie, mais aussi la musique ou les actualités. On assiste également à un véritable ping-pong verbal.

Avec l’accusation contre Gustave, la famille doit faire face à une petite ville où tout le monde se connait et qui décidé, parce que Gus a été adopté et qu’il est Colombien, qu’il ne peut qu’être que coupable. Les apparences sont trompeuses. Les gens ne vont jamais chercher bien loin. Surtout lorsque la colère est là et qu’un homme est entre la vie et la mort. La presse fait le boulot d’accusation. Et en plus, avec les réseaux sociaux, tout se filme, les gens aiment les drames, le sang, les larmes mais ils sont haineux, même envers un adolescent. Car bien entendu, ce qui est différent est vite catalogué. Les amalgames sont également vite faits. Chez Marin Ledun, les femmes ont énormément d’importance. C’est le cas d’Adélaïde et de Rose, une mère et une fille qui réagissent différemment pour leurs fils et frère et qui vont se trouver, à un moment donné, en colère l’une contre l’autre. Si les femmes sont importantes, les hommes également. Aucun n’est laissé pour compte dans cette histoire.

Le titre du roman fait référence à celui chanté par Bérurier Noir. Marin Ledun possède énormément de références qu’il partage avec nous, nous entraînant dans ce qu’il peut aimer ou détester. Auteur donc à suivre indubitablement. IL va falloir que je répertorie tous les livres que je veux lire de cet auteur.

Salut à toi ô mon frère de Marin Ledun

Date de sortie : 3 mai 2018

Editeur : Gallimard Série Noire

Nombre de pages : 277

ISBN : 978-2-07-277664-9

Le voile de Guillaume Lecasble

Le voile de Guillaume Lecasble

Le voile de Guillaume Lecasble

Résumé Le voile de Guillaume Lecasble

Un auteur cherche deux personnages pour être les héros de son roman.

Joshua effectue sa première séance psy avec Mademoiselle Labrume. Il tombe amoureux d’elle.

Avis Le voile de Guillaume Lecasble

Il est souvent difficile d’écrire une critique d’un livre que l’on adoré car l’on ne veut pas trop en dévoiler. Mais un livre que l’on n’a pas compris, pas réellement aimé, que peut-on trouver à dire également. Heureusement que le roman comportait peu de pages car je ne sais pas si je serais allée jusqu’au bout.

Un auteur passe une annonce. Il cherche deux héros, un homme et une femme, qui vivent au Canada, qui doivent se rendre aux chûtes du Niagara, tomber amoureux mais il est possible qu’ils meurent à la fin du roman. Joshua répond à l’annonce. C’est un jeune homme qui cherche perpétuellement l’amour. C’est le moteur de sa vie. Un état de dépendance qui l’oblige à consulter également. Le moteur de sa vie est également la maladie de son père, homme à qui il va rendre visite très souvent même si sa famille est domiciliée en France. Quant à Chafia, elle a 32 ans, elle a fini ses études de médecine. Elle veut vivre un très bel amour et c’est à ce moment-là qu’elle aura sa première relation sexuelle. Elle sait qui est Joshua.

Le roman aborde le thème, selon moi, de l’amour. L’amour entre un homme et une femme, entre un enfant et un parent et inversement, mais aussi le manque d’amour qui peut conditionner un être humain, quelle qu’en soit la raison. Sans amour, il y a comme une absence difficile à combler. L’amour, c’est aussi prendre une décision difficile pour le bien-être d’une personne mais cela peut avoir des conséquences imprévues. Cela peut également être la perte d’un amour et on ne peut pas y faire face. Cette douleur transforme une personne et elle peut être atteinte d’une maladie psychiatrique. Ce thème est abordé dans toute sa complexité car ces maladies sont nombreuses. Malgré les soins, l’envie d’aller mieux, il est difficile de vivre surtout quand on a envie de mourir.

Avec ce Voile qui obscurcit le monde car les voix ont été enfermées et elles ne peuvent être libérées, je pense que l’auteur aborde le thème de la manipulation, notamment réalisée à grande échelle. Doit-on se taire ? Doit-on parler au risque de mourir ? Comment émettre des opinions alors que la liberté de parole est bafouée ? Les voix ont un corps et une âme. Prisonnières, il leur est impossible de se rebeller. Une force extérieure peut arriver à les libérer. 

Tout est complexe dans ce roman et la lecture n’est pas rendue facile. Je remercie toutefois Netgalley et Tohu Bohu pour cette sélection.

Le voile de Guillaume Lecasble

Date de sortie : 9 mars 2018

Editeur : Tohu Bohu

Nombre de pages : 121

ISBN : 978-2-37622-056-5

Discriminations en entreprise de Gwénaëlle Leray

Discriminations en entreprise de Gwénaëlle Leray

Discriminations en entreprise de Gwénaëlle Leray

Les discriminations sont un sujet tendance. Au quotidien, au travail, celui qui discrimine peut être poursuivi. Voici un outil, ce livre paru chez Editions Gereso que je remercie, qui permettra de faire face et à tous les niveaux, que l’on soit employeur ou salarié. 

Discriminations en entreprise de Gwénaëlle Leray, Présentation

Employeurs et salariés, comment lutter contre les situations discriminatoires?

Nationalité, origine, âge, état de santé, situation de famille, orientation sexuelle, apparence physique, opinion politique, convictions religieuses… Autant de critères régulièrement associés à une discrimination dans l’entreprise !

Quels sont les critères discriminatoires et comment les repérer ? Comment s’exerce le droit d’expression des salariés ? Quel rôle l’employeur peut-il tenir dans la prévention des discriminations ?

Cet ouvrage répond ainsi à un double objectif.

D’une part, permettre au salarié victime d’un traitement discriminatoire de recourir aux moyens de défense adaptés à sa situation.

D’autre part, présenter à l’employeur toutes les situations inégalitaires susceptibles d’être sanctionnées ainsi que les responsabilités civiles et pénales qu’il encourt.

À jour des ordonnances Macron et intégrant la toute dernière actualité, ce guide pratique vous permettra d’analyser toutes les situations et de lutter contre celles qui relèvent de la discrimination en entreprise.

Gwénaëlle Leray

L’auteur est diplômé en droit social et auteur de plusieurs ouvrages en droit du travail. Elle intervient comme juriste généraliste auprès d’un public de particuliers et de professionnels du secteur sanitaire et social.

Discriminations en entreprise de Gwénaëlle Leray

Date de sortie : 3 mai 2018

Nb pages : 225

Editeur : Gereso

ISBN : 978-2-35953-568-6

L’emploi des travailleurs handicapés de Gwénaëlle Leray

L'emploi des travailleurs handicapés de Gwénaëlle Leray

L’emploi des travailleurs handicapés de Gwénaëlle Leray

Présentation de L’emploi des travailleurs handicapés de Gwénaëlle Leray

statut, contrat de travail, prestations sociales, aides à l’emploi – 5ème édition

Depuis une dizaine d’années, les embauches de travailleurs handicapés se sont multipliées dans les entreprises.

Malgré ces progrès encourageants, le taux de chômage des personnes handicapées reste deux fois plus élevé que la moyenne nationale.

Face à ce constat, la volonté politique de prendre en compte les problématiques liées au handicap s’est accentuée et les actions de mobilisation auprès des employeurs se sont généralisées.

Comment être reconnu travailleur handicapé ? À qui s’adresser pour les démarches à effectuer ? Quelles sont les obligations légales de l’entreprise ? Comment agir contre les discriminations liées au handicap ? Quelles sont les aides allouées au salarié handicapé d’une part, et à l’employeur d’autre part ?

Opérationnel et facile d’accès, à jour des ordonnances Macron, cet ouvrage vous apportera des réponses simples et utiles sur l’emploi des travailleurs handicapés et ce, quel que soit votre statut.

Je remercie les Editions Gereso pour cet envoi, fort utile en ce qui concerne le droit du Travail et aussi tout ce qui concerne le travailleur handicapé et bien souvent son parcours du combattant.

Gwénaëlle Leray

L’auteur est diplômée en droit social et auteur de plusieurs ouvrages en droit du travail. Elle intervient comme juriste généraliste auprès d’un public de particuliers et de professionnels du secteur sanitaire et social.

L’emploi des travailleurs handicapés de Gwénaëlle Leray

Date de sortie : 1er mars 2018

Nb pages : 223

Editeur : Gereso 

ISBN : 978-2-35953-540-2

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë

tous les livres sur Babelio.com

Avis Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë

Il n’est jamais trop tard pour apprendre. C’est un de mes crédo. Chaque jour qui passe, j’apprends et j’adore ça. Les événements décrits dans ce roman, j’en avais déjà lu un petit peu mais rien appris au lycée puisque la période avant la Seconde Guerre Mondiale correspondait à mon programme de terminale. En tous les cas, les adolescents qui liront Des lendemains qui chantent, même si ce programme est de plus en plus restreint maintenant, verront cette montée de l’extrême droite en France, cette haine contre tout ce qui n’est pas français et tous les événements politiques dans la deuxième partie des années 1930.

C’est l’histoire de jeunes gens. Jean a 20 ans, il travaille dans un kiosque à journaux. Il est d’un milieu populaire et très vite, il se sent engagé pour la liberté, pour les ouvriers. Il va rencontrer une jeune russe de 18 ans, Dora. Très vite, l’amour, entre eux, sera au rendez-vous. Mais Dora doit prendre des décisions pour sa famille. Elle est arrivée à Paris à l’âge de deux ans, son père est décédé et sa famille n’a plus d’argent. Quand Dimitri, son cousin plus riche, lui propose le mariage, elle accepte, même si Dimitri est atteint par la tuberculose. Dora sera déchirée entre ces deux hommes. Dimitri lui laisse toute liberté. Il est profondément amoureux d’elle. Il espère que ce sera le cas de Dora. J’ai eu un peu de mal avec ces deux histoires d’amour, pas assez approfondies. Le style, pour les décrire, pour un adulte, n’est pas assez enlevé, mais convient très bien aux adolescents. Dora est libre, impétueuse mais elle doit se conformer à ce que l’on attend d’elle, à la société qui n’accepte pas l’émancipation des femmes. Elle passe par toutes les émotions que ce soit en amour ou pour son travail.

Autour d’eux gravitent Lily, la meilleure amie de Dora, Julien, ami de Jean mais aussi la maman de Dora et son petit frère, Sacha, qui souhaite devenir pianiste. Entre ces haines des Juifs, des étrangers, la France ne montre pas un beau visage. Et, en définitive, je comprends maintenant très bien ce qui a pu se passer après, pendant la Guerre.

L’auteur aurait donc dû conserver le même style pour décrire les amours entre ces trois jeunes gens, tous leurs questionnements, leurs colères, que celui qu’elle utilise pour nous décrire cette période de l’histoire, les engagements de Dora et de Jean. Elle décrit très bien l’évolution de photographe de Dora, comment elle apprend, les personnalités qu’elle rencontre et comment elle veut réussir à vendre ses photos lorsqu’elles seront mieux élaborées. Tous les événements décrits sont véridiques et le lecteur les suit avec intérêt. J’ai eu l’impression d’y être. J’ai eu l’impression d’être au coeur des manifestations, de ces coups et aussi de cette liesse populaire. On assiste à cette montée de l’extrême droite qui fait peur, de cette crise financière qui a provoqué la faillite, de la mobilisation des écrivains, de la montée en puissance du communisme, des nombreuses manifestations. Ce roman est donc très bien documenté, accessible à tous, même aux plus jeunes.

Je suis restée sur ma faim avec ce roman mais faites comme moi, allez à la toute dernière page et vous comprendrez car Des lendemains qui chantent est avant tout une histoire d’amour. Donc, après avoir lu cette page, je peux mettre une note pratiquement maximale à ce roman dont j’aurais jugé la fin bâclée.

Je remercie Babelio et masse critique mais aussi les Editions Fleurus.

Résumé Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë

Dora est partie se faire couper les cheveux pour pouvoir s’acheter un appareil photo.

Mais un jeune homme entre dans le salon et refuse qu’elle coupe sa magnifique chevelure.

Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë

Date de sortie : 13 octobre 2017

Nb pages : 262

Editeur : Fleurus Edition

ISBN : 978-2-2151-3458-9

Le couple d’à côté de Shari Lapena

Le couple d'à côté de Shari Lapena

Le couple d’à côté de Shari Lapena

Avis Le couple d’à côté de Shari Lapena

C’est l’histoire d’un couple, invité à dîner dans la maison mitoyenne, qui laisse son bébé de six mois, seul. A leur retour, le bébé a disparu. C’est la panique, la douleur pour cet homme et cette femme. La police est appelée sur les lieux. Très vite, les soupçons se portent sur cet homme et cette femme. Elle est issue d’une famille riche. Elle possède des relations compliquées avec sa mère et son beau-père. Mais dès qu’elle a un problème, elle les appelle et peut compter sur eux. Des parents qui s’immiscent dans sa vie de couple. Ils n’ont pas accepté son union avec Marco.

Difficile d’écrire une chronique sur ce roman sans trop en dévoiler. Anne et Marco adorent leur fille, mais ils se sont éloignés l’un de l’autre. Auparavant, femme active, elle est atteinte de dépression post-partum. Elle se sent laide, a du mal avec son bébé. Cora est peut-être le seul lien qu’elle ait avec son mari. Elle n’imagine pas qu’il puisse faire du mal à leur fille. Pourtant, elle a des reproches à lui faire. Mais cela se passera entre eux, pas devant la police. Il semblerait que tout est fait dans ce roman pour que ce soit elle qui soit accusée, à cause de sa dépression. De plus, elle a des phases d’oubli. Elle se sent responsable de la disparition car elle a laissé sa fille toute seule. Elle culpabilise énormément. Anne n’est pas un personnage qui m’a forcément plus. Elle est une femme naïve. Outre sa dépression, elle a d’autres soucis psychiatriques.

Marco est un bel homme. Il a flirté avec sa voisine lors du dîner et provoqué la colère de sa femme. Cette dernière et sa fille sont tout pour lui. Mais il dépend de l’argent de ses beaux parents, qui ont injecté des fonds dans son entreprise. Jusqu’où est-il prêt à aller pour donner une belle vie à sa femme et sa fille ?

Quand une rencontre et ensuite une mauvaise idée vont révéler des secrets de famille, quelque chose qui était latent depuis de nombreuses années.

Ce roman se laisse lire. Mais l’auteur n’a pas fait preuve d’imagination, quant à l’histoire, les dialogues. Comme un sentiment de déjà lu, tout était prévisible. Même certains échanges me laissent un goût de téléphoné. Le roman n’est pas bâclé, loin de là. Toutefois, il ne remporte pas mon adhésion. En tant que lectrice, je ne suis pas arrivée à prendre fait et cause pour un des personnages. A un moment donné, j’ai pensé que la mère pouvait être en cause dans la disparition. L’auteur parsème son roman de quelques indices, mais je n’ai pas ressenti la tension monter, à aucun moment. Peut-être parce que le sujet a déjà été traité. On le sait que la cupidité et l’argent mènent à tout. Il aurait été bienvenu que le sujet autour d’Anne et de la mort de son vrai père soit beaucoup plus approfondi avec une dimension plus psychologique. Cela aurait permis de la connaître encore mieux, de voir son évolution au fil des années, ses problèmes de santé. Même l’objet de ce roman, à savoir la disparition de l’enfant et son dénouement est un peu passé à la trappe. Est-elle morte ? Est-elle vivante ? Cela ne prend que quelques lignes à l’auteur. C’est bien dommage.

Même si ma critique n’est pas forcément bonne, je remercie les Editions Presses de la Cité pour leur envoi.

Résumé Le couple d’à côté de Shari Lapena

Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins les plus proches.

Anne se sent laide face à cette femme qui flirte ouvertement avec son mari. Outre les reproches qu’elle se fait, il lui tarde de rentrer. Mais ça dure un peu trop à son goût.

La surprise sera de taille à leur retour au domicile.

Le couple d’à côté de Shari Lapena

Date de sortie : 21 septembre 2017

Nb pages : 331

Editeur : Presses de la Cité

ISBN : 978-2-258-13765-3