L’emploi des travailleurs handicapés de Gwénaëlle Leray

L'emploi des travailleurs handicapés de Gwénaëlle Leray

L’emploi des travailleurs handicapés de Gwénaëlle Leray

Présentation de L’emploi des travailleurs handicapés de Gwénaëlle Leray

statut, contrat de travail, prestations sociales, aides à l’emploi – 5ème édition

Depuis une dizaine d’années, les embauches de travailleurs handicapés se sont multipliées dans les entreprises.

Malgré ces progrès encourageants, le taux de chômage des personnes handicapées reste deux fois plus élevé que la moyenne nationale.

Face à ce constat, la volonté politique de prendre en compte les problématiques liées au handicap s’est accentuée et les actions de mobilisation auprès des employeurs se sont généralisées.

Comment être reconnu travailleur handicapé ? À qui s’adresser pour les démarches à effectuer ? Quelles sont les obligations légales de l’entreprise ? Comment agir contre les discriminations liées au handicap ? Quelles sont les aides allouées au salarié handicapé d’une part, et à l’employeur d’autre part ?

Opérationnel et facile d’accès, à jour des ordonnances Macron, cet ouvrage vous apportera des réponses simples et utiles sur l’emploi des travailleurs handicapés et ce, quel que soit votre statut.

Je remercie les Editions Gereso pour cet envoi, fort utile en ce qui concerne le droit du Travail et aussi tout ce qui concerne le travailleur handicapé et bien souvent son parcours du combattant.

Gwénaëlle Leray

L’auteur est diplômée en droit social et auteur de plusieurs ouvrages en droit du travail. Elle intervient comme juriste généraliste auprès d’un public de particuliers et de professionnels du secteur sanitaire et social.

L’emploi des travailleurs handicapés de Gwénaëlle Leray

Date de sortie : 1er mars 2018

Nb pages : 223

Editeur : Gereso 

ISBN : 978-2-35953-540-2

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë

tous les livres sur Babelio.com

Avis Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë

Il n’est jamais trop tard pour apprendre. C’est un de mes crédo. Chaque jour qui passe, j’apprends et j’adore ça. Les événements décrits dans ce roman, j’en avais déjà lu un petit peu mais rien appris au lycée puisque la période avant la Seconde Guerre Mondiale correspondait à mon programme de terminale. En tous les cas, les adolescents qui liront Des lendemains qui chantent, même si ce programme est de plus en plus restreint maintenant, verront cette montée de l’extrême droite en France, cette haine contre tout ce qui n’est pas français et tous les événements politiques dans la deuxième partie des années 1930.

C’est l’histoire de jeunes gens. Jean a 20 ans, il travaille dans un kiosque à journaux. Il est d’un milieu populaire et très vite, il se sent engagé pour la liberté, pour les ouvriers. Il va rencontrer une jeune russe de 18 ans, Dora. Très vite, l’amour, entre eux, sera au rendez-vous. Mais Dora doit prendre des décisions pour sa famille. Elle est arrivée à Paris à l’âge de deux ans, son père est décédé et sa famille n’a plus d’argent. Quand Dimitri, son cousin plus riche, lui propose le mariage, elle accepte, même si Dimitri est atteint par la tuberculose. Dora sera déchirée entre ces deux hommes. Dimitri lui laisse toute liberté. Il est profondément amoureux d’elle. Il espère que ce sera le cas de Dora. J’ai eu un peu de mal avec ces deux histoires d’amour, pas assez approfondies. Le style, pour les décrire, pour un adulte, n’est pas assez enlevé, mais convient très bien aux adolescents. Dora est libre, impétueuse mais elle doit se conformer à ce que l’on attend d’elle, à la société qui n’accepte pas l’émancipation des femmes. Elle passe par toutes les émotions que ce soit en amour ou pour son travail.

Autour d’eux gravitent Lily, la meilleure amie de Dora, Julien, ami de Jean mais aussi la maman de Dora et son petit frère, Sacha, qui souhaite devenir pianiste. Entre ces haines des Juifs, des étrangers, la France ne montre pas un beau visage. Et, en définitive, je comprends maintenant très bien ce qui a pu se passer après, pendant la Guerre.

L’auteur aurait donc dû conserver le même style pour décrire les amours entre ces trois jeunes gens, tous leurs questionnements, leurs colères, que celui qu’elle utilise pour nous décrire cette période de l’histoire, les engagements de Dora et de Jean. Elle décrit très bien l’évolution de photographe de Dora, comment elle apprend, les personnalités qu’elle rencontre et comment elle veut réussir à vendre ses photos lorsqu’elles seront mieux élaborées. Tous les événements décrits sont véridiques et le lecteur les suit avec intérêt. J’ai eu l’impression d’y être. J’ai eu l’impression d’être au coeur des manifestations, de ces coups et aussi de cette liesse populaire. On assiste à cette montée de l’extrême droite qui fait peur, de cette crise financière qui a provoqué la faillite, de la mobilisation des écrivains, de la montée en puissance du communisme, des nombreuses manifestations. Ce roman est donc très bien documenté, accessible à tous, même aux plus jeunes.

Je suis restée sur ma faim avec ce roman mais faites comme moi, allez à la toute dernière page et vous comprendrez car Des lendemains qui chantent est avant tout une histoire d’amour. Donc, après avoir lu cette page, je peux mettre une note pratiquement maximale à ce roman dont j’aurais jugé la fin bâclée.

Je remercie Babelio et masse critique mais aussi les Editions Fleurus.

Résumé Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë

Dora est partie se faire couper les cheveux pour pouvoir s’acheter un appareil photo.

Mais un jeune homme entre dans le salon et refuse qu’elle coupe sa magnifique chevelure.

Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë

Date de sortie : 13 octobre 2017

Nb pages : 262

Editeur : Fleurus Edition

ISBN : 978-2-2151-3458-9

Le couple d’à côté de Shari Lapena

Le couple d'à côté de Shari Lapena

Le couple d’à côté de Shari Lapena

Avis Le couple d’à côté de Shari Lapena

C’est l’histoire d’un couple, invité à dîner dans la maison mitoyenne, qui laisse son bébé de six mois, seul. A leur retour, le bébé a disparu. C’est la panique, la douleur pour cet homme et cette femme. La police est appelée sur les lieux. Très vite, les soupçons se portent sur cet homme et cette femme. Elle est issue d’une famille riche. Elle possède des relations compliquées avec sa mère et son beau-père. Mais dès qu’elle a un problème, elle les appelle et peut compter sur eux. Des parents qui s’immiscent dans sa vie de couple. Ils n’ont pas accepté son union avec Marco.

Difficile d’écrire une chronique sur ce roman sans trop en dévoiler. Anne et Marco adorent leur fille, mais ils se sont éloignés l’un de l’autre. Auparavant, femme active, elle est atteinte de dépression post-partum. Elle se sent laide, a du mal avec son bébé. Cora est peut-être le seul lien qu’elle ait avec son mari. Elle n’imagine pas qu’il puisse faire du mal à leur fille. Pourtant, elle a des reproches à lui faire. Mais cela se passera entre eux, pas devant la police. Il semblerait que tout est fait dans ce roman pour que ce soit elle qui soit accusée, à cause de sa dépression. De plus, elle a des phases d’oubli. Elle se sent responsable de la disparition car elle a laissé sa fille toute seule. Elle culpabilise énormément. Anne n’est pas un personnage qui m’a forcément plus. Elle est une femme naïve. Outre sa dépression, elle a d’autres soucis psychiatriques.

Marco est un bel homme. Il a flirté avec sa voisine lors du dîner et provoqué la colère de sa femme. Cette dernière et sa fille sont tout pour lui. Mais il dépend de l’argent de ses beaux parents, qui ont injecté des fonds dans son entreprise. Jusqu’où est-il prêt à aller pour donner une belle vie à sa femme et sa fille ?

Quand une rencontre et ensuite une mauvaise idée vont révéler des secrets de famille, quelque chose qui était latent depuis de nombreuses années.

Ce roman se laisse lire. Mais l’auteur n’a pas fait preuve d’imagination, quant à l’histoire, les dialogues. Comme un sentiment de déjà lu, tout était prévisible. Même certains échanges me laissent un goût de téléphoné. Le roman n’est pas bâclé, loin de là. Toutefois, il ne remporte pas mon adhésion. En tant que lectrice, je ne suis pas arrivée à prendre fait et cause pour un des personnages. A un moment donné, j’ai pensé que la mère pouvait être en cause dans la disparition. L’auteur parsème son roman de quelques indices, mais je n’ai pas ressenti la tension monter, à aucun moment. Peut-être parce que le sujet a déjà été traité. On le sait que la cupidité et l’argent mènent à tout. Il aurait été bienvenu que le sujet autour d’Anne et de la mort de son vrai père soit beaucoup plus approfondi avec une dimension plus psychologique. Cela aurait permis de la connaître encore mieux, de voir son évolution au fil des années, ses problèmes de santé. Même l’objet de ce roman, à savoir la disparition de l’enfant et son dénouement est un peu passé à la trappe. Est-elle morte ? Est-elle vivante ? Cela ne prend que quelques lignes à l’auteur. C’est bien dommage.

Même si ma critique n’est pas forcément bonne, je remercie les Editions Presses de la Cité pour leur envoi.

Résumé Le couple d’à côté de Shari Lapena

Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins les plus proches.

Anne se sent laide face à cette femme qui flirte ouvertement avec son mari. Outre les reproches qu’elle se fait, il lui tarde de rentrer. Mais ça dure un peu trop à son goût.

La surprise sera de taille à leur retour au domicile.

Le couple d’à côté de Shari Lapena

Date de sortie : 21 septembre 2017

Nb pages : 331

Editeur : Presses de la Cité

ISBN : 978-2-258-13765-3

Les chiens de Détroit de Jérôme Loubry

Les chiens de Détroit de Jérôme Loubry

Les chiens de Détroit de Jérôme Loubry

Avis Les chiens de Détroit de Jérôme Loubry

Nous avons une bonne partie consacrée à Stan qui a dirigé, pendant plusieurs années, l’enquête des enfants morts et disparus.

En 2013, comme il n’y a pas de résultats et qu’il n’est pas un très bon élément, c’est Sarah qui se voit confier l’enquête même si elle ne le veut pas. Stan doit l’aider.

L’auteur nous offre un parallèle entre les deux, cet homme et cette femme qui tous deux travaillent dans la police et qui ont un passé mais aussi un présent plus que difficiles, le tout lié aux enfants. Pour Stan, après une carrière à Washington, il a été sommé de partir à Détroit. Trop violent dans son travail, mais aussi trop violent avec sa femme. Divorce, restriction pour voir son fils. Déjà qu’il avait plongé dans l’alcool et la drogue, à Détroit cela ne va pas s’arranger surtout avec cette affaire d’enfants disparus et morts. Il y donne tout son coeur, toute son âme mais cette enquête sera un échec. Il est investi car tout lui rappelle son fils, même jusqu’au prénom. Le lecteur assiste à la déchéance encore plus flagrante de Stan qui va de pair avec Détroit. Si le lecteur suit l’évolution de Stan et sait très vite à quoi s’en tenir, il n’en va pas de même avec Sarah. On sait qu’elle a plus de la trentaine, que son compagnon l’a quittée, qu’elle souhaite avoir des enfants, qu’elle entend des voix et qu’à cause de ça elle est suivie psychologiquement. Son père, policier, a été tué dans l’exercice de ses fonctions. Sarah n’est pas instable, mais malheureuse. Un élément de son passé a été occulté. Et c’est cet élément qui va jouer un grand rôle dans ses relations avec Stan, dans l’enquête.

Stan comprend Sarah, il veut l’aider, la protéger, même s’il doit enfoncer les portes de son passé et ne pas jouer franc jeu avec elle. Si on sait pratiquement dès le départ qui est le tueur, on ne connait pas ses réelles motivations. Il faudra avancer dans le roman, dans son déroulé pour tout savoir. Le pitch est d’ailleurs très bien trouvé. L’écriture est fluide, toujours rythmée. Je ne me suis pas ennuyée une seconde.

Sans trop s’en rendre compte, le lecteur se laisse embarquer par l’histoire. Mais je me suis rendue compte, pour ma part, que le roman a pris d’ampleur, plus de rythme, avec l’arrivée, très étudiée de Sarah. L’auteur a réussi son pari. J’ai été un peu déstabilisée par la construction, 2013 et 1998 et après, même si je suis habituée à des retours en arrière qui alternent avec des chapitres au présent. Mais ceci est indispensable à cette enquête, à la psychologie des personnages. Ce roman n’est pas un véritable coup de coeur, mais cela n’enlève en aucun cas sa richesse. Je n’ai pas été happée, je n’ai pas fait un avec Stan ou encore Sarah. Roman à la fois policier, puisqu’il y a enquête, psychologique, puisqu’il étudie divers personnages, leurs forces mais surtout faiblesses, Les chiens de Détroit est aussi un roman économique. La ville de Détroit, ancienne ville très riche et véritable fleuron automobile, est devenue pauvre, une ville fantôme, où il ne fait pas bon vivre. Le temps est toujours gris, terne. Les maisons se vident, les banques saisissent. La ville fait des économies drastiques, que ce soit au sein de la police, des services d’urgence ou encore les services municipaux. La violence est également très présente.

Je remercie Netgalley et les Editions Calmann Lévy

Résumé Les chiens de Détroit de Jérôme Loubry

Détroit, 2013, déjà une semaine d’enquête pour Stan et Sarah. Plusieurs enfants ont disparu. Un homme a été arrêté, il demande la rédemption.

1998, le premier corps d’un enfant a été retrouvé. Stan est chargé de l’enquête.

Les chiens de Détroit de Jérôme Loubry

Date de sortie : 11 octobre 2017

Nb pages : 300

Editeur : Calmann Lévy

ISBN : 9782702161708

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Droit du travail, droits des parents de Gwénaëlle Leray

Droit du travail, Droits des parents de Gwenaëlle Leray

Droit du travail, Droits des parents de Gwenaëlle Leray

Pour tout connaître sur le Droit du travail, droits des parents de Gwénaëlle Leray

Cet ouvrage est mis à jour de la loi Travail. Vu les ordonnances qui vont passer cet été, en catimini, ordonnées par le Président Emmanuel Macron, il est fort possible que cela change. Les travailleurs ont des soucis à se faire. Auront-ils les mêmes droits que maintenant, protégés par le Code du travail, les accords ? Pas si sûr puisque ce sont les entreprises, elles-mêmes, qui décideront.

Présentation Pour tout connaître sur le Droit du travail, droits des parents de Gwénaëlle Leray

170 questions sur les congés parentaux, le contrat de travail, les prestations sociales.

La législation dans les domaines du droit du travail, de la protection sociale et du droit de la famille est régulièrement modifiée, au gré des décisions de justice, des normes européennes et des politiques nationales.

Le droit des parents évolue donc vite, au nom de la natalité, de l’égalité hommes/femmes, des droits de l’enfant, de la lutte contre la précarité…

L’objectif de cet ouvrage est double. D’abord faire le point sur les congés parentaux et indemnisations, en mettant en évidence les droits des salariés et les formalités à accomplir.

Puis, en fonction des prestations sociales et du statut du salarié, permettre à chacun de choisir comment articuler sa vie professionnelle et familiale.

Devenir parent, accueillir un enfant, un bonheur personnel, mais aussi un grand changement qui s’accompagne souvent d’interrogations en matière de droit du travail et de prestations sociales.

À jour de la loi Travail, voici un livre indispensable qui vous apportera des réponses simples et utiles, quelle que soit votre situation professionnelle.

Gwenaëlle Leray

L’auteur est diplômée en droit social et auteur de plusieurs ouvrages en droit du travail. Elle intervient comme juriste généraliste auprès d’un public de particuliers et de professionnels du secteur sanitaire et social.

Droit du travail, droits des parents de Gwénaëlle Leray

date de sortie : 8 juin 2017

Editeur : Gereso, que je remercie

Isbn : 978-2-35953-476-4

Nombre de pages : 161

 

Banque Finance Economie pour tous d’Alain Lemasson

Banque Finance Economie pour tous d'Alain Lemasson

Banque Finance Economie pour tous d’Alain Lemasson

Un livre sur la banque, la finance, l’économie destinée à tous. Je pense que les élèves, étudiants en économie y trouveront leur compte. Ce livre leur permettra de répondre à de nombreuses questions et peut être un support de cours ou de révision. Je remercie les Editions Gereso pour l’envoi.

Banque Finance Economie pour tous d’Alain Lemasson

Marché, titrisation, cash-flow, crédit, austérité… les clés pour tous comprendre

La banque, la finance et l’économie ne sont pas des sujets compliqués, contrairement aux idées reçues.

Le bon sens et un nombre réduit de notions-clés suffisent en effet à comprendre et décrypter facilement l’essentiel de l’actualité et des clichés les plus courants.

Illustré de nombreux exemples, ce livre a pour objectif de montrer simplement ce que sont et font vraiment les acteurs de l’économie.

Le lecteur découvre ainsi de manière vivante ce que sont au juste les relations entre les États, les marchés, les banques et les entreprises. Et tout ce que l’on ne dit pas des crises actuelles…

Bourse, banque centrale, gestion des finances de l’entreprise, conduite de l’économie, problèmes de croissance, taux de change, commerce international, emploi, euro…

Tous ces sujets s’inscrivent dans un ensemble cohérent que l’auteur vous invite à découvrir.

Alain Lemasson

Alain Lemasson a exercé plusieurs fonctions dans la banque et l’industrie avant de diriger la banque européenne d’un grand constructeur américain. Aujourd’hui, il est chroniqueur et conférencier. Il anime un site d’initiation à la finance : infofi2000.com

Banque Finance Economie pour tous d’Alain Lemasson

date de sortie : 23 mars 2017

Editeur : Gereso

Isbn : 978-2-258-11569-9

Nombre de pages : 191

La protection sociale en 170 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle Leray

La protection sociale en 170 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle Leray

La protection sociale en 170 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle Leray

Dans notre pays où il existe une protection sociale jusqu’au mois de mai 2017, au moins, il est indispensable de connaître les droits, prestations et bénéficiaires. Après les Elections, nous ne saurons pas à quelle sauce nous serons mangés. Ce livre restera d’actualité ou pas. Mais en attendant, il peut être utile à tous et notamment aux étudiants en droit. D’ailleurs, je remercie Gereso pour cet envoi.

La protection sociale en 170 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle Leray

Droits – Prestations – Bénéficiaires

Système unique au monde, le régime français de protection sociale couvre une multitude de risques : maladie, maternité, vieillesse, invalidité, incapacité, décès, accident du travail, chômage…

Quelles sont les dépenses prises en charge par l’assurance maladie ? Comment se faire rembourser de ses soins même sans être salarié ? Quelle est la durée du congé maternité ? Comment contester un accident du travail ? Est-il possible de cumuler des revenus avec les allocations chômage ?

Rédigé sous forme de questions réponses, intégrant la toute dernière actualité, cet ouvrage pratique et accessible à tous vous apportera un éclairage précis sur les régimes de Sécurité sociale en France.

Salariés, responsables ou gestionnaires des services RH et paie, praticiens du secteur social…

Avec 170 sujets répartis par thèmes, ce guide 100 % à jour et opérationnel vous accompagnera dans le traitement de tous les dossiers liés à la protection sociale de vos collaborateurs.

Les auteurs

Jean-Philippe Cavaillé est diplômé de l’IEP de Paris, de l’ESSEC et titulaire d’un DEA en droit social. Il est responsable des ressources humaines au sein d’un groupe international.

Gwénaëlle Leray est auteur de cette 5ea ctualisation, est juriste diplômée en droit social, et auteur de plusieurs ouvrages en droit du travail. Formatrice, elle intervient auprès d’un public de particuliers, d’étudiants et de professionnels du secteur sanitaire et social.

La protection sociale en 170 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle Leray

date de sortie : 9 mars 2017

Editeur : Gereso

Isbn :978-2-35953-450-4

Nombre de pages : 217