Les sorcières de Kinvar, Tome 1, La sorcière aux poupées de Marie-Laure Junier

Avis Les sorcières de Kinvar, Tome 1, La sorcière aux poupées de Marie-Laure Junier

Cette lecture fait partie d’une sélection masse critique pour adolescents. J’ai donc été sélectionnée sur ce premier tome. En effet, lorsque je ne connais pas les tomes précédents, je ne les choisis pas. Pour un jeune lecteur, le livre tient, je pense, toutes ses promesses. Pour un adulte, quelques points me gênent. En effet, j’ai remarqué quelques fautes, certes, peu. nombreuses, mais elles y sont. Ensuite, j’ai trouvé, les mentions à Emily et sa cousine, comme jolie blonde, petite blonde, un peu trop péjoratives. En tant que lectrice, même si cela fait répétition, les prénoms ne me gênaient pas tandis que ces adjectifs et noms, trop souvent répétés oui.

J’ai bien aimé la construction du roman avec ces passages en italique, explicatifs sur le monde des sorcières, en début de chapitres. J’aurais aimé en savoir plus sur la raison de la mort des parents d’Emily dans cet accident de voiture. Est-ce dû au fait que cela soit le premier tome ? Si c’est le cas, il faudra continuer la lecture. Si non, c’est un peu raté. Le roman est facile d’accès, se laisse lire. Il nous entraîne dans un monde, le destin des sorcières et celui d’une petite fille qui grandit.

Venons aux personnages. Emily est une petite fille de 9 ans quand elle perd ses parents. Elle se retrouve chez sa grand-mère, sa tante et sa cousine, toutes sorcières. Sa grand-mère ne lui est d’aucun réconfort. Sa tante ne l’aime pas. Il n’y a que sa cousine pour l’aider. Par contre, même si Charlotte est là, elle doit continuer son apprentissage pour devenir sorcière et remplacer la grand-mère. Cela prendra quelques années. Charlotte veut aider et protéger sa cousine.

Emily est une petite fille et ensuite une ado de son âge. Elle a été bercée par les contes racontés par son père. Le fait d’avoir trouvé quatre poupées de bois et leur parler lui permet de se rendre compte qu’elle a un don, mais ce n’est pas celui qu’elle croit. En effet, elle est blonde, au lieu d’être rousse, et elle a un oeil vert et l’autre bleu. Avec toutes les aventures qui lui arrivent, elle saura qui sont ses parents. Emily est une petite fille qui s’intéresse à tout, qui cherche la vérité et qui trouve de l’aide pour y parvenir. Mais qui en a après elle ? Savent-ils qui elle est réellement ? Les poupées savent aussi qu’Emily a un pouvoir. Vu qu’elle les a délivrées et qu’elles sont devenus de véritables amies, elles feront tout pour l’aider, chacune a son propre pouvoir. Entre ces quatre poupées, ce vampire qu’elle rencontre sur Internet, Emily tente d’assouvir sa soif de connaissances, sa tentative de savoir qui elle est réellement.

Résumé Les sorcières de Kinvar, Tome 1, La sorcière aux poupées de Marie-Laure Junier

Emily est une petite fille blonde qui possède un oeil vert et un oeil bleu. Elle est bercée par les contes racontés par son père. Elle est à l’affut de tout et arrive très bien à discerner l’humeur de ses parents. Dans un vide-grenier, elle voit un coffret avec quatre poupées de bois. Elles lui parlent.

Emily est victime d’un accident de la route. Elle tombe dans le coma. Ses parents sont morts.

Les sorcières de Kinvar, Tome 1, La sorcière aux poupées de Marie-Laure Junier

date de sortie : 9 décembre 2016

Editeur : Anyway Editions

Isbn : 978-2-37488-046-4

Nombre de pages : 184

La magie de l’intuition de Sylviane Jung

La magie de l'intuition Sylviane Jung
La magie de l’intuition Sylviane Jung

Avis La magie de l’intuition de Sylviane Jung

En lisant ce livre, j’ai dégrossi, si je peux écrire ce mot, toutes les clés données par Sylviane Jung. Il faut dire, également, que lire et appliqué un tel livre, quand tu as énormément de bruit chez tes voisins du dessus et du rez-de-chaussée, ce n’est pas le top. En tous les, ces sept clés me parlent énormément. Je prendrai le temps de relire petit à petit, de noter les nombreux conseils pour appliquer au mieux ce que propose Sylviane Jung pour développer l’intuition.

Chez moi, l’intuition ne demande qu’à émerger. Elle est bien présente dans mes relations humaines puisque, lorsque je rencontre quelqu’un, je sais immédiatement à qui j’ai affaire. Dans ces cas-là, mon intuition ne m’a jamais fait faux bond. Le dernier cas en date concerne un certain jeune homme. Cela m’a pris aux tripes dès le départ. Un an et demi après, tout cela s’est confirmé. J’aurais bien d’autres cas à révéler en matière de relations.

En ce qui concerne mon intuition et le travail, cela a été également le cas lors de mon dernier emploi. J’avais « senti » ce qui se tramait depuis déjà un moment avant l’annonce proprement dite. Un changement d’atmosphère, écouter, chercher et j’avais donc pris mes précautions. Tout cela est pas mal mais je pourrais faire mieux surtout au niveau de l’écoute autour de moi, lorsque je suis à l’extérieur. A ce moment-là, je me ferme, je suis dans mon monde mais je suis également vigilante. Bref, il est clair que je dois développer ce sens et je remercie Sylviane Jung pour plusieurs choses. 

Le livre se lit très facilement, il est abordable pour tous. Tout est très bien expliqué sans que cela soit rébarbatif. Sylviane Jung emploie des mots compréhensibles dans toutes les séquences. C’est ludique également. Il y a de nombreuses répétitions, mais c’est normal puisque tout est lié. Les protocoles doivent être respectés pour avancer ou pour choisir une séquence seule. Sylviane Jung est thérapeute et experte en communication. Elle offre une progression suivant une logique mais tous les exercices peuvent ne pas convenir. Ils demandent du calme. Les exercices se retrouvent très facilement grâce à l’annexe. Cela permet d’apprendre en s’amusant sans en avoir peur de se tromper. Les techniques vont devenir automatiques. Chacun a sa propre interprétation. Elle encourage tout le temps.

Elle nous conseille d’observer tout ce qui nous entoure, d’écouter, d’écrire le maximum, de chercher des associations d’idées et surtout d’y croire, de persévérer. Cela permet de mieux se connaître, de se développer personnellement. Il faut aussi éviter que notre cerveau prenne le contrôle.

La partie qui m’a passionné le plus est ce qui concerne le tarot psychologique et le tarot intuitif.

Je vais faire quelques reproches en ce qui concerne quelques fautes d’orthographe trouvées, des mots en trop ou qui manquent.

Je remercie Sylviane Jung pour l’envoi de son livre depuis le Portugal et de la dédicace et également Manuella qui m’a proposé la découverte.

Résumé La magie de l’intuition de Sylviane Jung

Pour découvrir l’intuition qui est en vous. Pour la travailler, qu’elle fasse partie de votre vie, les sept clés développées par Sylviane Jung deviendront indispensables.

La magie de l’intuition de Sylviane Jung

date de sortie : juin 2016

Editeur : Editions Sylviane Jung

Isbn : 978-989-20-6728-5

Nombre de pages : 541

Repose-toi sur moi de Serge Joncour

tous les livres sur Babelio.com

Avis de Repose-toi sur moi de Serge Joncour

Un autre roman de la rentrée littéraire pour moi. Cette année, c’est vraiment pas mal. Avant de commencer Repose-toi sur moi de Serge Joncour, j’ai appris qu’il était dans la liste pour un prix littéraire. Je ne sais pas s’il l’obtiendra. Pour ma part, c’est la première fois que je lis un roman de cet auteur et je ne suis pas déçue. Jusqu’à la fin, le lecteur ne sait pas ce qu’il adviendra de cette histoire entre Aurore et Ludovic, deux personnalités que tout oppose.

Ludovic a joué au rugby. Il en a la carrure. Il s’est occupé de la ferme de ses parents et des vins de son épouse, morte d’un cancer. Il est depuis quelque temps à Paris où il travaille pour recouvrir des dettes. Aurore, elle, est styliste, elle a sa propre maison. Elle est mariée, a deux enfants. Elle semble n’avoir pas confiance en elle, peut-être écrasée par un mari à qui tout réussit. Pourtant, Aurore semble avoir du talent. Mais elle est happée par ses peurs, ses innombrables questions. Elle réfléchit trop, elle est anxieuse et n’arrive pas à s’imposer. Tout semble bien aller pour elle sauf que dès le départ, le lecteur comprend que rien ne va dans la vie de cette femme. Les deux corbeaux qui hantent son immeuble montrent ses peurs qui vont aller en augmentant. Ludovic et Aurore vivent dans le même immeuble. Le premier dans la partie non rénovée et Aurore, là où tout est beau. Ils se sont déjà croisés, dit bonjour-bonsoir mais c’est tout. Jusqu’au moment où l’affaire des corbeaux les rapproche. Entre les valses hésitations de l’une et ses questionnements et le charme bourru, la force supposée tranquille de l’autre, Aurore et Ludovic se rencontrent et entament une histoire.

Comme Ludovic, le lecteur s’interroge vraiment sur Aurore. Est-ce qu’elle le manipule, même inconsciemment ? D’ailleurs Aurore se pose elle aussi des questions. Aurore se confie à Ludovic mais sur ses problèmes. Outre l’attraction physique, ces deux-là auraient peut-être besoin de se révéler intimement. Mais l’ambiance, pourtant noire, reste feutrée entre eux deux. L’auteur, avec des mots forts, sans paraître y toucher, nous montre que l’escalade, le geste de trop, peut très vite arriver. Même si ces hommes, qui semblent forts extérieurement sont prêts à aider grâce à leur carrure, ils sont tendres au fond de leur coeur. Eux aussi ont des sentiments et il leur est difficile de les avouer, surtout avec un vécu tel celui de Ludovic. Une histoire qui pourrait arriver à n’importe qui, n’importe quant. L’auteur dissèque admirablement leurs réactions, leurs attentes, leurs vies à Paris. C’est un roman où l’un découvre l’autre et inversement. Toutes leurs émotions sont détaillées.

Outre cette histoire d’amour, qui semble vouée à l’échec, Serge Joncour nous offre un tableau de la société française qui est vraiment malade. Entre ceux qui n’y arrivent pas financièrement et qui ont la visite de sociétés de recouvrement et tous ceux qui, à force de magouilles, de contacts, ne sont pratiquement jamais inquiétés. Le lecteur voit bien que Serge Joncour s’est informé et il fournit au lecteur texte de loi et toute cette étude de la vie à la campagne où les agriculteurs n’arrivent plus à vivre, de Paris où le beau côtoie le sordide, la banlieue si proche et si éloignée sans parler de cette affaire de pesticides.

Je remercie Babelio pour cette opération spéciale #massecritique et les Editions Flammarion.

Résumé Repose-toi sur moi de Serge Joncour

Ludovic  travaille dans un cabinet de recouvrement. Il n’aime pas la foule, vit seul et a 46 ans.

Aurore est styliste, elle court après le temps. Elle sent que tout va mal au sein de sa société.

Deux corbeaux ont élu domicile dans la cour de leur immeuble. Aurore en a peur. Ces oiseaux deviennent une véritable obsession.

Repose-toi sur moi de Serge Joncour

date de sortie : 17 août 2016

Editeur : Flammarion

Isbn : 978-2-813-0663-9

Nombre de pages : 427

Lieutenant Darmancour d’Eric Jourdan

Lieutenant Darmancour d'Eric Jourdan
Lieutenant Darmancour d’Eric Jourdan

Mon avis sur Lieutenant Darmancour d’Eric Jourdan

Je ne suis pas arrivée au coup de coeur pour ce roman mais presque. Je ne peux pas expliquer pourquoi car  il ne manque vraiment rien dans ce roman. J’ai fait des recherches sur Internet concernant le Lieutenant Darmancour, soit le troisième fils de Charles Perrault. Mais je n’ai pas trouvé grand chose. Rien n’est clairement dit concernant ses écrits repris et améliorés par son père. Mais je le crois bien volontiers. Ensuite, l’auteur relate un fait de la vie de Pierre Perrault. Un fait véridique, son arrestation. Il y a également le fait qu’il soit parti faire la guerre. Je n’en dirai pas plus à ce sujet pour vous laisser la possibilité de lire ce roman.

En tous les cas, l’auteur avec Lieutenant Darmancour nous plonge dans les souvenirs du fils de Charles Perrault. Souvenirs qui commencent lorsqu’il a été emprisonné. Il se raconte sans fioritures. Il sait qui il est. Il l’avoue lui-même, il a été provocateur, vif et rapide. Il aimait écrire et les jeunes garçons. Donc, en prison, toute sa vie défile. Ce sera pareil à l’armée où il se racontera.

Eric Jourdan a l’art et la manière pour nous raconter les sentiments, pour montrer l’amour entre deux hommes. Ses phrases sont belles, pleines de poésie, sans que ce roman ne tourne vraiment à la pornographie. Tout est dans le sens du détail, de ce qui n’est pas dévoilé. Pierre semble être un jeune homme épris de liberté et qui se sent seul. Il aime son père mais ce dernier est trop vieux et il semble y avoir de l’incompréhension. Pierre a toujours ressenti de la culpabilité vis à vis de la mort de sa mère. Mais libre il est, libre il sera. Le roman décrit très bien le rejet de tout ce qui n’est pas conforme à la morale et à ce qui n’est pas compris. Heureusement, toutefois, qu’en ce temps-là, de nombreuses femmes étaient prêtes à aider ces hommes.

La tournure des phrases est très riche et me rappelle de nombreux auteurs littéraires connus et étudiés au collège et au lycée. Eric Jourdan joue avec les synonymes pour décrire l’amour, les plaisirs. Ex : les baisers de l’air. Le lecteur visite Paris, son agrandissement, ses constructions. Il nous explique également l’achat d’un titre comme cela a été le cas pour le fils de Charles Perrault, comment il a pu éviter la prison.

Je dois avouer que la postface est très instructive puisque le neveu d’Eric Jourdan nous en dit plus sur son oncle.

Je remercie les Editions La Musardine pour l’envoi de ce roman.

Résumé de Lieutenant Darmancour d’Eric Jourdan

Pierre Perrault se retrouve arrêté suite à la blessure de son ami. Il passe quelques nuits en prison avant d’être relâché sous condition.

Pendant ces quelques jours, il voit sa vie défiler. Il demande pardon à son père.

Lieutenant Darmancour d’Eric Jourdan

date de sortie : 16 juin 2016

Editeur : La Musardine

Isbn : 978-2-84271-806-0

Nombre de pages : 206

50 nuances plus sombres d’E L James

50 nuances plus sombres d’E L James – Source J C Lattes

Anastasia Steele est malheureuse, trois jours après avoir Christian Grey. Elle n’arrête pas de pleurer et ne mange plus. Elle a trouvé un travail d’assistante d’éditeur à Seattle. Elle doit assister au vernissage de l’exposition de son ami José. En tout bien tout honneur, elle accepte que Christian Grey l’accompagne.

J’assume complètement cette lecture, sans prise de tête, pas très intelligente dans les mots écrits. Cela fait du bien de temps en temps, même si je trouve ce tome un peu mieux que le précédent, sans qu’il y ait quoi que ce soit de transcendant pour être franchement honnête. J’ai lu le premier tome pratiquement après sa sortie. Le deuxième et le troisième m’attendaient donc sagement depuis. Un de fini, il m’en reste donc un autre mais aussi le point de vue de Christian, si j’achète ce dernier. Allez savoir pourquoi ? Il me plait bien cet homme. Même si je lis les bouquins, je ne suis pas allée au cinéma.

Lire la suite « 50 nuances plus sombres d’E L James »

Une femme en bleu { Voyage en mère inconnue } de Michèle Jullian

Une femme en bleu Voyage en mère inconnue de Michèle Jullian – Source Fortuna Editions

Amata a été adoptée à l’âge de 4 ans. Elle vient de fêter ses 18 ans. Elle a décidé de se couper de ses parents, un peu trop envahissants en investissant le sixième étage.

Ses parents et sa grand-mère ont décidé de fêter son anniversaire quelques jours plus tard. Mais Amata ne se présente pas au restaurant. Elle a pris l’avion pour la Thaïlande à la recherche de sa mère biologique.

Lire la suite « Une femme en bleu { Voyage en mère inconnue } de Michèle Jullian »

Les petits flaps – 3 tomes de Claudia Bielinsky, Bérengère Delaporte, Émile Jadoul

Les Editions Casterman lancent une série pour les petits. Une série signée par Claudia Belinsky, Les petits Flaps. Les petits Flaps de Claudia Bielinsky, ce sont j’enlève tout !, tome 2, où est maman éléphant de Bérengère Delaporte, tome 3.

Pour donner envie aux enfants de lire, il faut s’y prendre très tôt et leur raconter des histoires. Les livres, pour les plus petits sont nombreux. Il y a de tout. Cela leur permet de voir de belles images, de toucher également, d’apprendre. Ma fille, qui a maintenant 20 ans et qui est une lectrice assidue, aurait vraiment aimé ces petits livres. Lorsqu’elle était petite, nous avions énormément d’imagiers. Dès le début, un avait sa préférence. Il nous a fait de nombreuses années. Toute petite déjà, elle était très précautionneuse. Ses livres n’ont pratiquement jamais été abimés. Au fil des mois, des ans, sa collection de livres s’est énormément agrandie. Le livre a toujours fait partie de nos achats dans la famille. Et cela continue.

Lire la suite « Les petits flaps – 3 tomes de Claudia Bielinsky, Bérengère Delaporte, Émile Jadoul »

Le bonheur de A à Z de Barry Jonsberg

Le bonheur de A à Z de Barry Jonsberg – Source Flammarion

Miss Bamford a donné aux élèves de sa classe un devoir. Ils doivent faire un récit d’un évènement passé en utilisant chaque lettre de l’alphabet. Candice, jeune collégienne, qui dévore le dictionnaire, aime beaucoup ce projet, mais il lui prendra plus de temps que prévu.

Une bouffée d’air frais, une belle tranche de bonheur que cet abécédaire tenu par Candice, suite à un devoir pour sa prof de français. Pourtant, rien n’est simple dans la vie de cette collégienne. Elle a perdu sa petite soeur qui était âgée de quelques mois, sa mère a fait une dépression, son père en veut à son propre frère suite à un brevet déposé. Est-ce que la rencontre avec ce jeune garçon, Douglas, qui pense vivre dans une autre dimension y est pour quelque chose et lui démontre qu’elle n’est pas la seule à ne pas être comme le commun des mortels. Je ne parlerai en aucun cas de normalité, de différence, car chacun est comme il est, avec ses défauts et ses qualités, son vécu…

Pourquoi Candice serait-elle différente des autres élèves de sa classe ? Parce qu’on la traite de Gogole ! Elle semble leur faire peur. Candice a besoin d’être en confiance pour pouvoir s’exprimer à l’oral. Et encore ! Elle est plus à l’aise avec les mots. Et quels mots ! Ils démontrent ses passions pour la lecture, pour l’écriture. Candice avance, sûre d’elle mais se posant toujours des questions à elle, aux autres. Elle veut tout savoir pour s’instruire. Ses relations sociales ne sont pas au beau fixe mais même si rien n’est acquis, ce roman nous démontrera qu’en étant sensible, à l’écoute, en prenant les devants, on peut se faire des amis. J’ai beaucoup aimé son exposé sur cette élève de sa classe et les autres l’ont aimé également.

Candice recherche le bonheur. Elle veut que sa famille et ceux qui comptent pour elle soient heureux, qu’il retrouvent le sourire, le rire, qu’ils accomplissent leurs rêves. Candice a de la suite dans les idées et elle sait comment arriver à ses fins. Mais ses tentatives de réconciliation ne sont pas toujours couronnées de succès. Elle a réponse à tout car elle est très intelligente et elle prend les mots au sens littéral du terme. L’exactitude est le maître mot des pensées et de la vie de Candice. Elle ne s’entoure pas de subterfuges. Quand elle a décidé quelque chose, elle tente tout pour y arriver, même si ce n’est pas couronné de succès. Candice est une jeune adolescente attachante car persévérante dans ce qu’elle entreprend. Elle n’a pas les préoccupations des autres adolescents, comme le téléphone, l’ordinateur, Internet, être populaire. Candice ne sait pas mentir.

L’auteur nous offre un roman tendre, sans pathos. Certains adolescents pourront se retrouver dans Candice car la vie n’est pas aussi facile que l’on croit pour eux. Ils se cachent derrière des attitudes fanfaronnes et cachent un profond mal-être. Je n’ai pas trouvé ça chez Candice même si elle a un lien très fort avec sa soeur Frances, dite Skye. L’auteur évoque l’autisme pour Candice mais ses parents ne semblent pas la protéger tant que ça. Peut-être son oncle.

Je remercie Flammarion pour cette belle découverte.

Le bonheur de A à Z de Barry Jonsberg

date de sortie : 29 avril 2015

Editeur : Flammarion

ISBN : 978-2-0813-0864-0

Nb de pages : 311