Jusqu’à l’impensable de Michael Connelly

tous les livres sur Babelio.com

Avis Jusqu’à l’impensable de Michael Connelly

Il me semble que c’est la première enquête lue avec Harry Bosch. Je ne me rappelle vraiment avoir déjà plongé dans un roman de Connelly. C’est bien dommage, je dois le dire. Vais-je tout reprendre depuis le début pour voir l’évolution de ce personnage qui me plait bien ? Vu tout ce qui m’attend, ce sera peut-être pour plus tard. En tous les cas, je ne regrette absolument pas ma sélection masse critique de Babelio. J’ai découvert et Harry et la plume de l’auteur qui nous entraîne dans une superbe enquête avec un ex inspecteur qui ne lâche pas le morceau car il veut trouver le coupable.

Harry a été mis à la retraite de force à cause d’une enquête interne. Il n’est vraiment plus le bienvenu au LAPD, sauf pour certains de ses anciens collègues. Il s’ennuie, il faut bien le dire. Lorsque son demi-frère lui demande de l’aider à prouver l’innocence de son client, Bosch est face à un dilemme. Se retrouver de l’autre côté, soit aider la défense et ne plus avoir le respect des siens. Car c’est ça, Jusqu’à l’impensable, accepter d’être un simple enquêteur pour un avocat et tourner le dos à cette famille qu’est le LAPD. Car quand on est un flic, on l’est pour toujours. Un policier veut faire condamner celui qui a enfreint la loi. Avant de prendre sa décision, il demandera à rencontrer celui qui, à coup sûr, sera condamner. Le but principal de Bosch est donc de trouver le coupable. Et pour cela, quoi de mieux que les méthodes qui ont fait son succès, avec l’aide de son ancienne équipière ou entrer comme un voleur dans les locaux de la police. Il va tout reprendre depuis le départ. Il va entrer dans le détail. Il va chercher, fouiner et trouvera ce dont il a besoin.

C’est également une histoire de famille puisqu’il est l’enquêteur de son demi-frère, un célèbre avocat. Ils devront faire face tous les deux au fait que tout est fait pour que l’enquête ralentisse, avec des morts inexpliqués. Mais ils sont tenaces l’un et l’autre. Si Bosch dépasse certaines limites, Haller lui en tient peu rigueur même s’il lui rappelle l’essentiel. Tous les deux ont une fille du même âge. Elles vont aller à l’université ensemble. Dans ce roman, Bosch a des difficultés avec sa fille. Ils se parlent peu. Le fait de ne pas avoir lu les tomes précédents est assez problématique car je ne sais pas comment leur relation s’est construite. A-t-elle peur du métier de son père ? Pourquoi se renferme-t-elle autant ? Bosch ne sait pas trop comment s’y prendre. Il n’a pas les réflexes d’un père qui a vécu avec son enfant, même s’il adore sa fille.

En tous les cas, l’enquête est très bien menée grâce à la plume de Michael Connelly. J’ai compris le prologue à mi roman grâce aux explications données. Il m’en a fallu du temps ! Mais n’est-ce pas le propre de tout bon auteur de ne rien dévoiler et de laisser le lecteur suivre toutes les péripéties. Il faut dire que je ne me suis posée aucune question. Michael Connelly arrive très bien à nous démontrer la culpabilité ressentie par Bosch, qu’elle soit professionnelle ou privée. Les informations sont distillées au compte goutte. Le lecteur est investi dans l’enquête, dans la pugnacité de Bosch. Personnellement, j’ai bien aimé le style et comme je l’écrivais plus haut, je pense faire toute la série. Mais il me faudra du temps.

Je remercie Babelio pour cette masse critique et les Editions Calmann Lévy.

Résumé Jusqu’à l’impensable de Michael Connelly

Harry Bosch rejoint son demi-frère Haller, avocat, au tribunal.

Ce dernier doit l’entretenir d’un futur procès. Il demande à Harry d’enquêter car il est certain de la non culpabilité de son client. Mais Harry doit se faire sa propre opinion.

Jusqu’à l’impensable de Michael Connelly

date de sortie : 5 avril 2017

Editeur : Calmann Lévy

Isbn : 978-2-7021-5651-3

Nombre de pages : 388

La protection sociale en 170 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle Leray

La protection sociale en 170 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle Leray
La protection sociale en 170 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle Leray

Dans notre pays où il existe une protection sociale jusqu’au mois de mai 2017, au moins, il est indispensable de connaître les droits, prestations et bénéficiaires. Après les Elections, nous ne saurons pas à quelle sauce nous serons mangés. Ce livre restera d’actualité ou pas. Mais en attendant, il peut être utile à tous et notamment aux étudiants en droit. D’ailleurs, je remercie Gereso pour cet envoi.

La protection sociale en 170 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle Leray

Droits – Prestations – Bénéficiaires

Système unique au monde, le régime français de protection sociale couvre une multitude de risques : maladie, maternité, vieillesse, invalidité, incapacité, décès, accident du travail, chômage…

Quelles sont les dépenses prises en charge par l’assurance maladie ? Comment se faire rembourser de ses soins même sans être salarié ? Quelle est la durée du congé maternité ? Comment contester un accident du travail ? Est-il possible de cumuler des revenus avec les allocations chômage ?

Rédigé sous forme de questions réponses, intégrant la toute dernière actualité, cet ouvrage pratique et accessible à tous vous apportera un éclairage précis sur les régimes de Sécurité sociale en France.

Salariés, responsables ou gestionnaires des services RH et paie, praticiens du secteur social…

Avec 170 sujets répartis par thèmes, ce guide 100 % à jour et opérationnel vous accompagnera dans le traitement de tous les dossiers liés à la protection sociale de vos collaborateurs.

Les auteurs

Jean-Philippe Cavaillé est diplômé de l’IEP de Paris, de l’ESSEC et titulaire d’un DEA en droit social. Il est responsable des ressources humaines au sein d’un groupe international.

Gwénaëlle Leray est auteur de cette 5ea ctualisation, est juriste diplômée en droit social, et auteur de plusieurs ouvrages en droit du travail. Formatrice, elle intervient auprès d’un public de particuliers, d’étudiants et de professionnels du secteur sanitaire et social.

La protection sociale en 170 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle Leray

date de sortie : 9 mars 2017

Editeur : Gereso

Isbn :978-2-35953-450-4

Nombre de pages : 217

Le droit du travail en 350 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle LERAY

Le droit du travail en 350 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle LERAY
Le droit du travail en 350 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle LERAY

J’ai déjà présenté cet ouvrage. Mais la loi évolue et avec la Loi Travail, les salariés ne sont pas encore au courant de tout pour se défendre et connaître leurs droits. Voici donc la version réactualisée avec la loi travail.

Le droit du travail en 350 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle LERAY

Présentation de l’éditeur Gereso que je remercie :

Salariés, vous vous interrogez sur des points précis de la réglementation du travail : contrat, horaires, rémunération, congés, absences, démission…

Employeurs, managers ou responsables RH, vous souhaitez sécuriser vos pratiques de gestion du personnel : vous devez connaître les fondamentaux du droit social, appliquer les derniers textes en vigueur et intégrer la jurisprudence la plus récente.

Les différents types de contrats de travail et leurs clauses obligatoires, la durée légale du travail, l’emploi et la gratification des stagiaires, la formation professionnelle, les représentants du personnel et leurs différents statuts…

Quelles sont toutes les incidences de la loi Travail sur les relations individuelles et collectives de travail ?

Rédigé sous forme de questions-réponses, 100 % à jour de la loi Travail et opérationnel, ce guide pratique vous permettra de maîtriser l’essentiel du droit du travail.

Les auteurs 

Jean-Philippe Cavaillé est diplômé de l’IEP et l’ESSEC, et responsable des ressources humaines au sein d’un groupe international.

Gwénaëlle Lerat, auteur de cette 6è actualisation, est juriste diplômée en droit social et auteur de plusieurs ouvrages en droit du travail.

Le droit du travail en 350 questions de Jean-Philippe Cavaillé et Gwénaëlle Leray

Date de sortie : 9 mars 2017

Editeur : Gereso

ISBN : 978-2-35953-452-8

Pages : 410

Aventures d’amour à travers l’Europe de Casanova

Aventures d'amour à travers l'Europe de Casanova
Aventures d’amour à travers l’Europe de Casanova

Avis Aventures d’amour à travers l’Europe de Casanova

Cela faisait un petit moment que je voulais lire Casanova. Grâce à La Musardine, que je remercie, c’est chose faite et j’en suis ravie. Ce livre ne comporte que 500 pages sur les nombreuses écrites par l’auteur et détaille les souvenirs de Casanova mais cela peut être suffisant pour connaître l’homme, ce grand séducteur et une partie de sa vie consacrée aux femmes, à l’amour et au jeu.

Je dirai autres temps, autres moeurs mais cela je n’en doute pas un instant. J’en connaissais déjà pas mal grâce à d’autres lectures. Quand je vois la société réac dans laquelle nous vivons, où elle semble revenir à moins de liberté, où le catholicisme devient de plus en plus présent avec beaucoup moins de liberté, qu’elle revienne en arrière et se rende compte de qui s’est fait avant. Il est vrai qu’à notre époque Casanova aurait été taxé de pédophilie puisque les toutes jeunes filles avaient également sa faveur. Mais il ne les a jamais forcées à quoi que ce soit. Il se contenait mais le jeu amoureux était très important pour lui.

Casanova était un grand séducteur, il aime l’amour sous toutes ses formes. Il lui suffit de peu pour tomber amoureux, un regard, une poitrine, de beaux cheveux. Il retrouvera certaines femmes rencontrées auparavant. Certaines femmes seront même plus fortes que lui à ce jeu de la séduction et de l’argent. Il est respectueux envers les femmes mais il fait également preuve de violence, autant physique que verbale. Il ne raconte pas tout. Les noms sont tronqués pour ne pas être reconnus. Casanova promet l’amour, le mariage mais il ne veut pas s’engager. Il ne veut pas perdre sa liberté. Pour cela, il n’est pas très honnête. Est-ce parce qu’il veut profiter au maximum de la femme aimée ou a-t-il peur de blesser ? Il connaît son caractère et il ne cherche pas à ce que le lecteur lui donne des excuses. L’amour fatigue Casanova car il dort beaucoup.

Avec ce livre, nous voyageons à travers l’Europe au gré des déplacements de Casanova et de ses nombreuses rencontres. Il a rencontré quelques déboires, surtout financiers. Des points qui me confortent également dans mon idée. L’Eglise prêche l’abstinence pour tous ses hommes et ses femmes, mais ils savent trouver où, quand et comment se libérer. J’ai beaucoup aimé cette partie historique par tout ce qu’il détaille de ces rencontres, des personnes qu’il a plus ou moins connues, les moeurs, les us et coutumes des pays.

Résumé Aventures d’amour à travers l’Europe de Casanova

Casanova voyage partout en Europe.

Il rencontre des femmes, souvent très jeunes, les séduit et joue pour avoir de l’argent.

Aventures d’amour à travers l’Europe de Casanova

date de sortie : 17 novembre 2016

Editeur : La Musardine

Isbn : 978-2-84271-888-6

Nombre de pages : 508

Toute résistance est inutile de Cora Carmack

tous les livres sur Babelio.com

Avis Toute résistance est inutile de Cora Carmack

J’ai été sélectionnée pour l’opération masse critique de Babelio pour recevoir ce roman pour adolescents. Qui dit type de ce roman, pour filles, dit amour et comment le vivre. Dès les premières pages, j’ai cru me retrouver avec Insatiable, que je n’avais pas du tout aimé. Mais j’ai eu une bonne surprise car j’ai découvert les personnages et je n’ai pas trouvé Dallas si idiote que ça. Ouf, j’étais sauvée.

Le roman est tout de même intéressant à lire, même si pour ma part, en tant qu’adulte, les relations amoureuses des jeunes gens, se ressemblent pratiquement toutes. Mais l’auteur a donné de la profondeur à ces deux personnages principaux, Dallas et Carson. Ils sont tous les deux en première année à l’université. La première tente de se défaire de son père avec qui elle a des relations assez conflictuelles. Mais le lecteur comprend pourquoi. Ils sont timides tous les deux et n’arrivent pas à exprimer leurs sentiments. Pourtant l’amour est bien présent. Le domaine du football, où son père est entraîneur, lui fait côtoyer de nombreux jeunes hommes qui tentent tous d’avoir une relation avec la fille de l’entraîneur. C’est pour cela que Dallas avance à pas comptés avec Carson. Il faut qu’elle soit sûre de lui. Mais elle tombe vite amoureuse.

Quant à Carson, le jeune homme oscille entre son envie très forte de voir Dallas et le sport. Il a peur de tomber amoureux d’elle. Il n’est pas sûr de son avenir car il est remplaçant au sein de l’équipe et il a peu d’aptitudes pour les études. Il prend en compte les désirs, les peurs de Dallas. Le fait d’avoir voulu ne rester qu’amis lui permet de mieux la comprendre et de découvrir le caractère de la jeune fille.

L’auteur aborde également les thèmes de la solitude, des fêtes étudiantes, de la solidarité sportive. Elle alterne les points de vue de Carson et de Dallas à travers ses chapitres. Quel que soit l’âge, les relations humaines ne sont pas faciles. Les rumeurs peuvent très vite venir. Lorsque le bagage émotionnel est lourd avec de nombreuses blessures, il faut malgré tout avancer car chacun apprend. Il est indispensable de trouver sa voie, un exécutoire pour se sentir bien, pour faire le vide.

Ce roman fait passer un moment agréable sans prise de tête.

Résumé Toute résistance est inutile de Cora Carmack

Dallas et son amie sont en première année à l’université de Rusk. Elles se rendent à une soirée. Dallas rencontre un beau jeune homme Silas. Mais elle se rend très vite compte que cela n’aboutit à rien.

Elle tombe dans les bras de Carson dont l’objectif est de travailler dur et de ne pas tomber amoureux.

Toute résistance est inutile de Cora Carmack

date de sortie : 2 juin 2016

Editeur : La Martinière

Isbn : 978-2-7324-7880-7

Nombre de pages : 283

 

Intimidation d’Harlan Coben

Intimidation Harlan Coben
Intimidation Harlan Coben

Avis Intimidation d’Harlan Coben

Je suis extrêmement déçue par Intimidation. Est-ce le fait de le lire après Ian Manook, Ellory ou encore Sire Cédric ? Pourtant, je suis une fan absolue d’Harlan Coben, le maître du suspense. Mais le maître n’en est pas un ici. Je pense qu’Harlan Coben se disperse trop actuellement. Déjà, avec un livre par an, il faut se renouveler et il y arrivait. Là, ce n’est pas le cas.

J’ai lu le roman, certes, mais je n’ai ressenti aucune intensité, aucune peur, aucune envie d’avancer dans les pages. La quête d’Adam se poursuit au fil des pages mais il n’y a aucune dimension qui permet au lecteur d’être scotché. Je pourrai peut-être donner un bon point pour la fin mais j’ai également le sentiment de travail bâclé. Je n’ai même pas accroché aux personnages. Le style d’un auteur est très important. Le lecteur aime le retrouver pour ça, pour sa capacité à raconter des histoires. Ici, il n’y a aucun style d’Harlan Coben qui en a fait un de mes auteurs favoris.

Dans ce roman, il y a beaucoup de descriptions, notamment sur la vie des gens, dans ces lieux où il fait bon vivre, où ils souhaitent retourner et où tout le monde se connait. Des références sur les entreprises, sur le marché sont également présentes. Mais elles sont tombées pour moi comme un cheveu sur la soupe, comme si Harlan Coben tentait de remplir les pages. De plus, les sujets d’Internet, le fait de se cacher, les secrets et que tout peut être facilement retrouvé ont déjà été abordés avec plus de succès par l’auteur. Est-ce que les justiciers peuvent tout faire pour que la vérité éclate ? Cela peut partir d’un bon sentiment au départ mais cela sent l’engrenage à plein nez et aussi une bonne récupération politique avec cette prostitution sur Internet. Avec Harlan Coben, deux à trois histoires se mêlent pour se recouper finalement. Elles contiennent de nombreux personnages mais là, je me suis un peu perdue.

Harlan Coben ne pouvait faire que des références, le milieu du basket, son héros emblématique, Myron Bolitar, un pro qui s’est blessé au genou.

Résumé Intimidation d’Harlan Coben

Adam Price est marié et a deux enfants. Il est également avocat. Un inconnu l’aborde et l’informe que sa femme n’a pas été enceinte, qu’elle n’a pas perdu le bébé et que ses deux fils ne pourraient pas être les siens.

Adam s’interroge, commence son enquête. Lorsqu’il met sa femme au pied du mur, elle disparaît.

Intimidation d’Harlan Coben

date de sortie : 1er octobre 2016

Editeur : Belfond

Isbn : 9782714458063

Nombre de pages : 375

L’enfant des cimetières de Sire Cédric

L'enfant des cimetières Sire Cédric
L’enfant des cimetières Sire Cédric

Avis L’enfant des cimetières de Sire Cédric

Sortir d’un roman après avoir été subjuguée par l’histoire, le style, c’est encore fait et cette fois-ci je le dois à Sire Cédric. Je ne me suis pas ennuyée une minute et dès le départ. Le rythme est soutenu.  Le suspense est toujours à son comble. La tension monte à chaque page. Toujours un élément qui permet à l’horreur d’augmenter continuellement. Le roman ne se lâche pas une seule seconde, sauf pour travailler, dormir, faire deux-trois choses… De plus, je suis une très bonne cliente de ce type de roman.

J’ai adoré les deux petites références à un chanteur que j’adore et ce depuis pratiquement 30 ans, que j’ai vu en concert à Paris l’année dernière. C’est Billy Idol. Je ne vais pas dire que cela donne un point encore plus positif au roman mais presque. Allez, c’est une boutade. Mais, un lecteur peut toujours trouver des références personnelles dans un roman.

Je remercie encore Sire Cédric pour les dédicaces lors du salon de Fuveau. Il me permets ainsi de lire les aventures d’Alexandre Vauvert dans l’ordre. D’ailleurs, son personnage est absolument superbe. Mais, il n’en fait pas le héros de ce roman même s’il mène l’enquête. Pourtant, je l’ai imaginé comme de nombreux personnages de livres. Je suis arrivée à me le représenter. Grand, fort, colérique, seul, un peu porté sur l’alcool, mais un véritable flic. Terre à terre, avec les éléments qui se recoupent, il arrive à comprendre ce qui se passe. De plus, il n’est pas obtus.

Les personnages sont tous complets. Une belle part est donnée à David, ce photographe qui a perdu sa compagne, dont l’amie est pratiquement morte et qui mène l’enquête concernant cette légende urbaine. Peu porté sur le mystique, l’ésotérisme, il ne devra la vie pratiquement qu’à ça. Je pense que cette expérience le changera forcément. Il appréhendera la vie autrement.

Avec ce roman, Sire Cédric donne à son enfant, son adolescent, une dimension spéciale. Il nous détaille les faits, ce qu’il fait et comment il le fait. Et le lecteur n’est pas au bout de ses surprises.

Résumé L’enfant des cimetières de Sire Cédric

C’est un rêve. Une femme surgit de l’eau, belle, un véritable démon qui se dirige vers un cimetière où les morts se rassemblent. Elle donne naissance à un enfant, le marque et le laisse.

David est photographe. Il est appelé par sa collègue sur une scène de meurtre. Dès le départ, il se sent mal à l’aise. Cela s’amplifie avec sa compagne Kristen. L’un et l’autre sentent qu’un drame se joue.

L’enfant des cimetières de Sire Cédric

date de sortie : 3 mars 2011

Editeur : Pocket

Isbn : 978-2-266-20365-4

Nombre de pages : 527

Le Livre des âmes de Glenn Cooper

Le Livre des âmes de Glenn Cooper
Le Livre des âmes de Glenn Cooper

Avis de Le Livre des âmes de Glenn Cooper

Ravie de retrouver cet auteur et ce second tome des aventures de Will Piper. Au début, toutefois, j’ai été surprise car j’avais eu l’impression de ne pas avoir quitté le premier et même de le relire. Mais ce sentiment a été vite balayé car j’ai plongé dans ce roman qui nous fait voyager historiquement mais aussi actuellement.

Le Livre des Ames est donc la suite puisque cela concerne toujours la Zone 51 et ces fameux livres qui notent les dates de mort et décès dans toutes les langues. Surtout qu’un livre est vendu aux enchères et il semble que cela soit le dernier puisque la date est 2027.

Will Piper est donc chargé par Spence d’aller à Londres pour cette vente. Mais il refuse et accepte de récupérer le livre chez lui.  Des découvertes ont lieu. Cela oblige Will à aller en Grande-Bretagne chez le vendeur de ce fameux livre. Il y reste quelque temps et avance bien dans l’enquête confiée. Mais Will sait qu’il est surveillé. Lors de son retour, il apprend l’impensable.

Will doit apprendre à jongler entre sa vie de retraité du FBI, sa vie de jeune marié avec Nancy et père d’un enfant en bas âge. Il essaie de ne plus boire mais cela est difficile. Ses démons refont vite surface. Avec cette enquête, il y a des soucis avec Nancy. Mais Will ne veut pas faire de concessions. Nancy a peur qu’il ne mette sa vie en danger mais elle sera prête à l’aider. Will se sent investi d’une mission car il est coriace, entêté et n’abandonne pas. L’auteur nous dévoile que les morts vont jalonner le livre. Sa famille compte plus que tout, notamment ses deux enfants. Will est, en définitive, très famille. Il doit garder le secret sur ce qu’il a trouvé. Et si sa survie dépendait des révélations qu’il a à faire.

D’enquêtes en rebondissements multiples, l’intérêt ne faiblit absolument pas. L’auteur plonge dans le monde actuel mais retourne dans le passé, là où tout a commencé et où tout semble finir. De plus, il se plonge dans l’histoire de la famille Cantwell pendant de nombreuses années avec des personnages connus comme Shakespeare, Nostradamus mais aussi Calvin. Même si l’histoire est romancée, c’est très intéressant de connaître ces personnages qui connaîtront la célébrité. Glenn Cooper nous rappelle certains éléments importants du livre précédent. Indispensables pour le suivi de l’histoire. Le lecteur, enfin moi, passe un très bon moment avec ce roman. Les pages ont défilé sans problème et surtout sans ennui.

Résumé Le Livre des âmes de Glenn Cooper

Toby Parfitt travaille pour une maison de ventes aux enchères. Il est spécialisé dans les livres rares. Il reçoit des livres dont un qui traite des morts et des naissances et daté de 1527. Il n’a aucune idée de ce que cela peut être.

Will Piper est retraité du FBI. Il est marié à Nancy et a un petit garçon. Il tente de ne plus boire. Il est suivi par un curieux 4×4 qui l’aborde. Les deux hommes à l’intérieur lui proposent une étrange mission. Mener à bien une mission à Londres, soit acheter un livre. Ils font tous les deux partie du Club 2027. Un a travaillé pour la zone 51 et sait qu’il va mourir d’ici une semaine.

Le Livre des âmes de Glenn Cooper

date de sortie : 17 février 2011

Editeur : Cherche Midi

Isbn : 978-2-7491-1672-3

Nombre de pages : 394

100 recettes de PRALINE Pascal Caffet

Pascal Caffet offre de belles créations chocolatées, mais aussi pralinées.

Livre 100 recettes de PRALINE Pascal Caffet
Livre 100 recettes de PRALINE Pascal Caffet

Pourquoi ne pas découvrir de nouvelles recettes Praline, pour tous les amateurs de chocolat et de praliné, grâce à Pascal Caffet et ses 100 recettes.

Ce livre sera disponible à l’automne 2016. Ce qui permettra déjà de tester des recettes pour Noël.

Dictionnaire égoïste des cosmétiques de Céline Couteau et Laurence Coiffard

Dictionnaire égoïste des cosmétiques de Céline Couteau et Laurence Coiffard
Dictionnaire égoïste des cosmétiques de Céline Couteau et Laurence Coiffard

Ecrire sur un sujet de façon ludique et qui change avec le Dictionnaire Egoïste des cosmétiques.

Je n’ai pas lu ce dictionnaire, donc je ne peux qu’une présentation actuellement avec le dossier de presse envoyé par les auteurs. Quand on me susurre cosmétiques à l’oreille, tout de suite, je bondis. Ma passion pour la beauté n’est pas du tout présente sur ce blog littéraire, mais comme je suis ailleurs aussi et que mon autre blog en parle forcément, je peux recouper les deux univers. Le Dictionnaire égoïste des cosmétiques de Céline Couteau et Laurence Coiffard pourrait donc me servir.

Présentation du Dictionnaire égoïste des cosmétiques de Céline Couteau et Laurence Coiffard

À la fois technique et divertissant, le dictionnaire des termes relatifs à la cosmétologie est une instructive source d’informations. Traitant de dermatologie, de beauté, d’hygiène, des matières premières, il rassemble plus de 200 définitions assorties de synthèses compilant des références aussi bien historiques que scientifiques ou littéraires. Des crèmes anti-rides et autres adoucissants aux grands noms de la médecine en passant par la fameuse crème Nivea, l’ouvrage souhaite faire « connaître l’origine des produits cosmétiques pour comprendre l’évolution de leur composition ». Tout en prônant les bienfaits des plantes, les auteurs font part des avancées récentes de la recherche et dénoncent l’usage de composants toxiques dans le passé, les scandales sanitaires, les laboratoires pharmaceutiques en quête de profits. Elles appellent surtout à la vigilance quant aux mésusages des produits de protection solaire, risquant de provoquer des cancers cutanés.

Céline Couteau et Laurence Coiffard

Laurence Coiffard (Professeur des Universités) et Céline Couteau (Maître de conférences des Universités) enseignent la cosmétologie, avec passion, à la Faculté de Pharmacie de Nantes, depuis une vingtaine d’années. Leur connaissance de la formulation, de la réglementation, du marketing leur permet d’appréhender la vie des cosmétiques du service Recherche & Développement où s’effectue le mélange des ingrédients entre eux au service marketing où s’établit la stratégie de vente mise en œuvre. Leur œil critique et acéré permet d’appréhender les cosmétiques qui nous entourent avec un autre regard.

Fruit des recherches menées par deux sœurs pharmaciennes passionnées de cosmétologie, cet ouvrage de vulgarisation est porté par le plaisir de transmettre. Dans une démarche didactique, elles sensibilisent les consommateurs aux répercussions de l’usage quotidien des cosmétiques sur leur santé et leur bien-être. Si elles pointent du doigt quelques dysfonctionnements de l’industrie cosmétique, elles s’émerveillent surtout de l’impact de ces produits dans la société au fil des époques, affirmant que le « rêve fait partie intégrante du métier ». Sans perdre son sérieux, l’ouvrage ne renonce pas pour autant à une touche d’humour, notamment par le biais d’anecdotes cocasses et de reproductions de publicités tirées des magazines d’autrefois.

Dictionnaire égoïste des cosmétiques de Céline Couteau et Laurence Coiffard

date de sortie : 27 mai 2016

Editeur : Edilivre

Isbn : 9782334112277

Nombre de pages : 246