Ce que l’on cache aux autres de Julie Galley

tous les livres sur Babelio.com

Ce que l’on cache aux autres de Julie Galley, présentation

Théa est toujours en retard. Elle veut être heureuse. Elle a 22 ans. Elle est propriétaire de son appartement.

Elle n’aime pas le bon garçon et le sait depuis 4 ans. Ils rompent et recommencbent leur relation. Mais elle n’en peut plus.

Elle ne se confie pas à sa famille car ils ont assez souffert.

Avis Ce que l’on cache aux autres de Julie Galley

Théa est une jeune femme qui a réussi sa vie professionnelle, même si ses relations avec sa chef directe ne sont pas au beau fixe. Elle a un bon cercle d’amis avec une meilleure amie à qui elle raconte tout et qui ne se prive pas pour lui dire ce qu’elle pense. Théa aime sortir, faire la fête. Tout serait au top si sa relation amoureuse, depuis 4 ans, avec Sébastien ne subissait pas des hauts et des bas. Entre ruptures et réconciliations, leur couple est en danger. Car Sébastien montre ce qu’il veut au monde mais face à Théa, ses plus sombres instincts prennent le dessus. Il est violent verbalement et physiquement. Malgré tout, Théa ne peut pas se détacher de lui et des promesses qu’il lui fait. Arrive Diego, un très beau gosse. Théa pense de suite qu’il a toutes les filles à ses pieds, qu’il joue de son charme. Mais ils vont très vite devenir amis, car Diego écoute Théa, s’interpose face à Sébastien. Ils vont très vite éprouver des sentiments l’un pour l’autre. Théa se cache, ne montre rien à Sébastien sur ce sujet.

Personnellement, je n’ai pas compris l’attitude de Théa. Si elle a si peur que ça de Sébastien, si elle ne veut pas revivre les violences physiques qu’il lui fait subir, pourquoi elle a une relation avec Diego ? Je comprends que l’attirance physique peut être la plus forte, que de se sentir épaulée peut être une source de jouvence. Mais face à un homme violent, est-ce que les femmes réagissent de cette façon ? Je n’en sais rien car je ne suis pas une femme battue. Mais cette partie du roman ne m’a pas laissé une bonne impression.

Pour tenter de pimenter le roman, la romancière a imaginé que Théa aurait des difficultés, d’ordre judiciaire, à son travail. Une bonne petite partie, puisque le roman est quand même très court. Théa, sur cette partie là, va tenter de prouver son innocence et elle va trouver de l’aide. Entre la violence de Sébastien et la peur qu’elle éprouve plus ses difficultés professionnelles, Théa pourrait perdre la raison. Mais c’est une battante et elle ne se laisse pas abattre, même si sa direction la met en congés forcés.

Théa devra prendre des décisions pour elle et faire la paix avec elle-même puisqu’elle se rend responsable de la mort de son père. Elle devra savoir à qui elle peut faire confiance.

Le roman est bien écrit. Les évènements s’agencent bien. Mais je n’ai pas eu d’affinités avec Théa ni les autres personnages. J’aurais aimé que cette relation toxique soit beaucoup plus développée d’un point de vue psychologique car à ce sujet il y a pas mal de répétitions. Les ennuis de Théa, dans son travail, sont bien amenés, semblent réalistes. Ils donnent un peu plus de consistance au roman.

Par contre, j’ai vraiment bien aimé toutes les références en début de chapitre.

je remercie Babelio pour cette opération masse critique.

Ce que l’on cache aux autres de Julie Galley

date de sortie : 22 septembre 2020

Editeur : SK Editions

Isbn : 978-2-213-67070-6

Nombre de pages : 184

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.