Darling #automne de Julien Dufresne Lamy et Charlotte Erlih

Darling #automne de Julien Dufresne Lamy et Charlotte Erlih - Editions Actes Sud Junior

Darling #automne de Julien Dufresne Lamy et Charlotte Erlih – Editions Actes Sud Junior

Darling #automne de Julien Dufresne Lamy et Charlotte Erlih, présentation

Y va commettre l’inexcusable. Ne présentera pas d’excuses et assumera toutes les conséquences.

Néo en a marre de sa famille, de ses camarades d’école. Il est à moitié vietnamien. Il est geek et matheux. Sa jumelle lui manque.

Avis Darling #automne de Julien Dufresne Lamy et Charlotte Erlih

Une série en quatre tomes, soit quatre saisons, écrite à quatre mains, par les talentueux Charlotte Erlih et Julien Dufresne-Lamy. La première concerne l’automne puisque c’est la rentrée des classes et sortie de Darling pour la rentrée littéraire. Nous y voyons de nombreux adolescents, dont May, Néo – son frère – et Frederika, jeune allemande que May a rencontré dans un camp pendant les vacances et qui se trouve scolarisée dans le même lycée que May à Bordeaux.

May est la fille la plus populaire du lycée depuis qu’elle a été élue l’année précédente. Elle est très heureuse de ce statut vu que pour une fois, elle peut faire table rase de son passé où elle était moquée, harcelée à cause de son poids. Mais à force de volonté elle a pu maigrir. Ce harcèlement a provoqué un changement de lycée. Elle y a trouvé des amis qu’ils soient garçons ou filles. Quant à Néo, son frère, il semblerait que son poids ne le dérange pas. De toutes façons, il est invisible, il n’a qu’un seul ami, il passe tout son temps libre à jouer devant les écrans. May et Néo sont jumeaux et depuis que May est populaire, ils ne passent plus de temps ensemble et ne s’adressent pratiquement plus la parole. Néo va s’inquiéter pour sa soeur lorsqu’elle va recevoir, tous les jours, d’étranges SMS. Est-ce un pervers, un prédateur sexuel ? Il va mettre en pratique tout ce qu’il connait pour tenter de débusquer cette personne et surtout protéger sa soeur. Ils retrouveront leur complicité, leur gémellité.

Les adolescents sont cruels entre eux, à l’heure des réseaux sociaux. Mais y a-t-il réellement que les adolescents ? Dans ce roman, oui, mais les adultes ne font pas mieux, à se mousser sur IG et autres, à chercher le nombre de like, à balancer à tort et à travers, à harceler, à annoncer des faits comme véridiques, à s’immiscer dans la vie privée des uns et des autres, à critiquer à tort et à travers, à ne pas accepter une personne différente.

Ce roman aborde l’homosexualité à cet âge, au collège, comment il est ressenti par celui ou celle qui ne trouve pas d’affinités avec le sexe opposé, un adolescent qui peut se chercher sexuellement également. Ce qui se passe dans ce roman fait écho à ce que j’ai expérimenté il y a plus de 30 ans au lycée. Une jeune fille était homosexuelle. Il y avait de nombreuses rumeurs à ce sujet. Elle s’affichait plus ou moins. Je pense que ce que May et Frederika vivent, cette jeune fille l’a vécu également, mais il y a plus de 30 ans, il n’y avait pas tous ces réseaux sociaux. Est-ce que c’était mieux ? Je ne sais pas. Est-ce que les adolescents, de nos jours, acceptent plus facilement l’homosexualité ? S’ils vivent dans un milieu réactionnaire, ils peuvent tout de même se faire leur propre opinion, je le sais et je le pense. Mais des adolescents entre eux peuvent être comme des moutons, suivre une tendance pour ne pas se retrouver à l’écart.

Comment s’accepter soi-même ? Comment accepter cette sexualité avec ses nombreux tabous ? Alors, oui, May, malgré la peur des débuts, malgré la peur de ne pas savoir comment faire avec son amie, elle décide de s’afficher, que sa relation ne soit pas secrète. Elle a beaucoup de cran face à ceux qui étaient ses amis. Mais peut-on également parler de cran lorsque Frederika souffre de cette relation car May cherche, sur les réseaux sociaux, comment aborder sa relation, pour elle, mais aussi face aux autres. Prend-elle en compte les sentiments de Frederika ? Cette dernière souffre, elle se trouve dans l’ombre de la lumineuse May. Frederika est d’une façon perdue.

J’ai beaucoup aimé ce premier trimestre avec tous ces personnages. J’ai beaucoup aimé la plume des deux auteurs. Comme je ne sais pas qui a écrit quoi, c’est un peu difficile. Déjà, j’aime beaucoup Julien Dufresne-Lamy dont j’ai lu quelques uns des romans. Je suis moins habituée à Charlotte Erlih mais j’ai lu PLS, un livre qui m’avait pas mal remué, surtout la fin à laquelle je ne m’attendais pas. Je souhaite beaucoup de succès à cette série et j’espère pouvoir lire les autres saisons. Franchement, c’est très agréable de lire des romans aboutis de cette façon, des romans qui peuvent instruire, des romans qui permettent de se questionner. Ce n’est pas toujours le cas pour des romans pour adultes.

Je remercie Actes Sud Junior pour l’envoi des ces épreuves non corrigées qui méritent d’être publiées comme ça.

Darling #automne de Julien Dufresne Lamy et Charlotte Erlih

date de sortie : septembre 2020

Editeur : JC Lattès

Isbn : 978-2-330-14036-6

Nombre de pages : 361

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.