La disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker

La disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker - Editions de Fallois

La disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker – Editions de Fallois

La disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker, présentation

Jesse fête son départ avec ses collègues policiers. Il lui reste une semaine à faire. Cela faisait 20 ans qu’il travaillait avec eux. Quel est son projet ?

Stephanie Mailer vient voir Jesse. Elle lui annonce qu’il n’a pas trouvé le bon coupable dans une enquête d’il y a 20 ans. Mais elle ne veut pas en dire plus. Jesse décide de partir à Orphea sur les traces de ce quadruple meurtre. Mais Stephanie a disparu sans laisser de traces.

Avis La disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker

Stephanie Mailer a disparu après être allée s’entretenir avec Jesse, au moment où il fête son départ de la police. Elle l’informait d’un nouvel élément sur une enquête d’il y a 20 ans où il se trompait de coupable. Il restait 5 jours à Jesse avant de quitter la police. Après cette rencontre, il retourne à Orphea et reprend son enquête. Il contacte son ancien partenaire qui lui donne une fin de non-recevoir. Mais, comme il est un des meilleurs éléments de cette équipe, son chef lui donne carte blanche. A force d’interroger, il est intrigué par cet élément qu’il n ‘aurait pas vu. Après la disparition de Stephanie, celle-ci est retrouvée, morte, peu après. Quels éléments détenait-elle ? Pourquoi la police du coin n’a pas tenu compte de sa disparition ?

Le roman mêle des éléments du présent, par la narration de Jesse et notamment d’Anna, et des éléments du passé par la narration de Derek, le collègue de Derek. D’autres personnages vont se greffer car ils ont évolué pendant cette période de 20 ans. D’autres personnages vont également se greffer car leur histoire est tient une grande place en 2014. Que s’est-il passé il y a 20 ans, outre cette enquête, pour Jesse et Derek. Par toutes petites touches, l’auteur arrive à nous raconter ces éléments cruciaux où leur vie a basculé et on apprend pourquoi Derek s’est cantonné à un travail administratif et pourquoi Jesse traîne, derrière lui, cette souffrance. Mais, en tant que lectrice, je ne leur ai trouvé aucune dimension psychologique qui m’aurait fait aimer les personnages. Seule l’histoire de Dakota, qui ne tient pas un grand rôle dans le roman, a pu trouver grâce à mes yeux ou encore celle de ce grand critique qui n’est plus que l’ombre de lui-même et qui se rêve écrivain. Le roman foisonne donc de nombreux personnages, mais je ne me suis pas perdue car j’aurais lâché le livre avant la fin.

Vont-ils trouver la solution à ce quadruple meurtre de 1994  et à ceux de 2014 ? Le lien semble être le festival de théâtre. En 1994, c’était le premier et en 2014, après moules péripéties et défections, la pièce qui doit être présentée a attiré beaucoup de monde car elle doit faire toute la lumière sur les meurtres de 1994. 

Joël Dicker emmène son lecteur très loin et tente des recoupements, des liens entre des personnages qui ne semblent pas avoir de points communs. Pour noyer le poisson ? J’en ai bien l’impression. La seule chose qui m’a fait avancer est de connaître le coupable des meurtres de 1994 et de 2014. Quid du meurtrier d’Alice ? Jesse et Derek vont-ils faire la paix avec leur passé ? Tout comme Anna, à qui on a promis le poste de responsable de la police d’Orphea.

J’attendais avec grande impatience de lire un roman de Joël Dicker après le coup de coeur de La vérité sur l’affaire Harry Quebert. Mais dès le départ, j’ai eu l’impression de me plonger dans le même roman avec une histoire différente. C’est probablement dû à la construction qui oscille entre les éléments du présent et le meurtre d’il y a 20 ans. C’est clair que cela m’a gêné de bout en bout même si je me suis laissée également prendre l’histoire. En plus, j’ai eu l’impression que Joël Dicker avait réalisé moins d’efforts d’écriture, notamment lors des échanges entre les personnages. Cela me semblait téléphoné tout comme certaines situations. Long, très long, mais je voulais connaître la fin car Joël Dicker diffuse ses informations au compte goutte. J’ai trouvé que même la ville d’Orphea était un cliché de station balnéaire. La parution du dernier Joël Dicker a été repoussée à cause de la pandémie. Je l’ai commandé. J’espère que je ne vais pas être déçue.

La disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker

Date de sortie : 9 mai 2019

Editeur : Du Fallois

Nombre de pages : 638

ISBN : 9791032102237

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.