Le jeu du chuchoteur de Donato Carrisi

Le jeu du chuchoteur de Donato Carrisi - Editions Calmann Lévy

Le jeu du chuchoteur de Donato Carrisi – Editions Calmann Lévy

Résumé Le jeu du chuchoteur de Donato Carrisi

23 février, une femme, dans une ferme retirée, appelle la police. Il y a un intrus à l’extérieur. Son mari tente de lui parler. 

Intervention des forces de l’ordre le lendemain à 5 heures. Ils découvrent du sang partout mais pas de corps des quatre membres de la famille.

Avis Le jeu du chuchoteur de Donato Carrisi

Retrouver Mila Vasquez et Donato Carrisi dans ce roman mené de main de maître de bout en bout et qui apporte plus de questions que de réponses. Ce dont je suis à peu près sûre, c’est que je retrouverai Mila dans un prochain roman de Donato Carrisi. Car Mila a encore beaucoup à faire face à ces disparus et surtout l’évolution de sa fille de 10 ans, Alice.

Mila a pris sa retraite depuis un an. Elle s’est isolée avec sa fille. Mais elle est très vite retrouvée. Même si elle ne veut pas retourner dans la police, une seule photo d’un homme arrêté pour le massacre de toute une famille devient plus qu’un défi pour elle. Son prénom est tatoué sur le poignet de cet homme. Elle accorde quelques heures à la police pour écouter, donner son avis. Mais entre la peur, les questions et les quelques éléments découverts vont faire qu’elle va prolonger son séjour de quelques jours. A son retour, chez elle, avec sa fille, elle s’aperçoit qu’elle est suivie. Elle sera agressée et Alice disparait. Pour Mila, une course contre la montre s’engage. Retrouver Alice, même si Mila doit mourir. Et surtout quel est le jeu du chuchoteur dans tout ça ? Démontrer que Mila est réellement humaine, qu’elle peut éprouver des sentiments pour la chair de sa chair ?

Pour celles et ceux qui connaissent déjà Mila, ils savent qu’elle a travaillé pour découvrir des disparus, qu’à chaque photo, elle se mutilait puisqu’elle n’éprouvait aucun sentiment. C’était sa façon à elle d’avoir mal. Sa relation avec sa fille est assez compliquée face à ça. Elle n’a jamais voulu tomber enceinte, mais elle n’a pas voulu avorter. Elle prend soin de sa fille, c’est tout. Qu’est-ce que ressent Alice face au peu d’empathie de sa mère ? Ce sera à développer. En souffre-t-elle ? Mila semble en souffrir car elle se pose de plus en plus de questions sur ce comportement. D’ailleurs, le lecteur va en savoir plus sur le père d’Alice, que cette dernière souhaite de plus en plus voir et elle pose des questions incessantes à sa mère.

Un jeu de pistes dans le réel mais aussi dans jeu sur Internet qui pourrait ressembler aux Sims. Un jeu, au départ, qui permettait aux gens d’accomplir des actes dans une société altruiste, où tous les gens étaient égaux. Mais malgré la présence de modérateurs, ce jeu a dégénéré. Les plus bas et vils instincts se sont réveillés. Est-ce que ce jeu va permettre à Mila de retrouver Alice ? Il va lui permettre d’élucider quelques anciennes affaires. Elle retrouve Berish, son ami et enquêteur. Officieusement, en se cachant, ils vont essayer d’avancer. En effet, le retour de Mila n’est pas franchement bien perçu par ses anciens collègues. Il va donc falloir qu’elle enquête en faisant très attention à ne pas se faire remarquer. Mais seront-ils plus forts qu’elle ?

Mila est-elle manipulée et par qui ? Le roman entraînera le lecteur sur des pistes diverses et variées où elle ne va pas hésiter à mettre sa vie en danger. Mais qui la protège, qui est là lorsque la situation dérape ?

Le net donne énormément de matière aux auteurs. Mais dans ce roman, Donato Carrisi ne nous plonge pas dans le net d’aujourd’hui mais de celui d’il y a 20 ans avec des monstres comme ordinateurs, lesquels même désossés ont encore conservé des traces de ce qui a pu être réalisé. Et oui, tout reste, rien n’est effacé. Tout le monde le sait mais agit comme si ce n’était pas le cas.

Même si sur 10, je ne donne pas une note maximale à Donato Carrisi, même si j’ai avalé les pages en très peu de temps, Le jeu du chuchoteur n’est pas tout à fait un coup de coeur. L’auteur sait balader son lecteur, sait comment il doit suivre l’histoire. Aucun temps mort et malgré la quête de Mila, il m’a manqué un sentiment d’urgence pas assez développé. En tous les cas, l’étude psychologique est superbement bien menée. Et puis, Donato Carrisi n’aime pas trop le soleil dans ces romans. Toujours de la pluie, toujours des conditions atmosphériques apocalyptiques pratiquement et d’immenses endroits délabrés, à l’abandon. Quoi qu’il en soit, il me tarde réellement le prochain, même si Mila n’en est pas l’héroïne.

Je tiens à souligner quelques fautes au niveau de la traduction. Vraiment pas top.

Le jeu du chuchoteur

Date de sortie : 2 octobre 2019

Editeur : Calmann Lévy

Nombre de pages : 378

ISBN : 978-2-7021-6677-2

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.