Kill Screen de Joel A. Sutherland

Kill Screen de Joel A. Sutherland - Actes Sud Junior

Kill Screen de Joel A. Sutherland – Actes Sud Junior

Résumé Kill Screen de Joel A. Sutherland

Elle entre dans une cabane et ce n’est pas la première fois. Que va-t-elle trouver cette fois-ci ? Va-t-elle encore mourir face à cet esprit ancien ? Elle veut le tuer ou l’exiler car auparavant elle est déjà venue à bout de toues les autres esprits.

Sauf qu’elle meurt pour la 109ème fois.

Avis Kill Screen de Joel A. Sutherland

Eve, surnommée V, voit des fantômes et fait des rêves prémonitoires. La jeune adolescente culpabilise énormément car elle n’a pas pu empêcher la mort de ses parents dans un accident de voiture, il y a deux ans. Elle vit avec sa grand-mère et a laissé tomber le sport à l’école pour se consacrer aux jeux vidéos dont elle est addict, notamment ce dernier jeu Kill Screen, qu’elle recommence inlassablement jusqu’à vaincre La Fumerolle. Et lorsqu’elle y arrive, après avoir lu les mots sur l’écran, le monde bascule. Selon un fantôme, elle a permis à La Fumerolle, d’être libérée. Le but de cette dernière est d’anéantir le monde des vivants.

Après des menaces, certains fantômes se transformeront en alliés, notamment la conceptrice du jeu. Mais cela ne sera pas sans dégâts. Eve et son ami vont utiliser les moyens à leur disposition, sel et objets en métal pour tenter de détruire ceux qui veulent faire du mal. Pour Eve, ce n’est qu’un jeu qu’elle transpose dans le réel. Mais elle voit ceux qu’elle aime souffrir et tentera, par tous les moyens, de les sauver. Une belle entente, réciprocité pour vaincre le mal. Mais l’ont-ils réellement vaincu. La fin semble promettre une suite. Est-ce que je me trompe ?

On plonge dans l’histoire dès les premières pages. On s’interroge sur ce qui arrive car quand l’auteur aborde la mort et plusieurs essais pour vaincre, le lecteur ne s’imagine pas ce qui l’attend, surtout s’il n’a pas lu la 4ème de couverture comme moi. Suspense entier.

Un bon petit roman pour jeunes adolescents avec tous les ingrédients nécessaires, les jeux vidéos, deux ados très différents, mais amis depuis de nombreuses années. Mais aussi un ado qui a vécu un drame dans sa vie et qui ressent cette culpabilité qu’elle cache aux autres via une attitude un peu bravade. Ils n’ont pas besoin de se parler pour se comprendre. Rester ensemble côte à côte leur suffit. Ils vont unir leurs forces, leurs connaissances pour que leur monde ne soit pas anéanti. En plus, il y a un fond d’un monde caché, irréaliste pour nous. Forces obscures, esprits, fantômes sont toujours des sujets qui peuvent avoir du succès auprès des lecteurs et aussi pour certaines personnes. Une course contre la montre contre les méchants en espérant que ceux qui veulent le bien vont réussir. Ils oscillent tout de même entre doute et euphorie après certaines victoires. Mais ils repartent de plus belle et n’abandonnent pas.

C’est mon deuxième roman de cet auteur. J’ai réellement préféré le premier lequel je pense s’adressait à un public un peu plus âgé que pour Kill Screen. En tous les cas, j’ai passé un bon petit moment de lecture.

Je remercie Actes Sud Junior.

Kill Screen de Joel A. Sutherland

Date de sortie : 2 octobre 2019

Editeur : Actes Sud Junior

Nombre de pages : 166

ISBN : 978-2-330-12794-7

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.