Ma vie n’est pas un roman d’Alina Bronsky

Ma vie n'est pas un roman d'Alina Blonsky - Editions Actes Sud Junio

Ma vie n’est pas un roman d’Alina Blonsky – Editions Actes Sud Junior

Résumé Ma vie n’est pas un roman d’Alina Bronsky

Kim a 14 ans. Elle a une meilleure amie Petrovna, depuis le CP.

Avec leur classe, elles assistent à une lecture à la bibliothèque de leur ville.

Avis Ma vie n’est pas un roman d’Alina Bronsky

Quand une jeune fille d’un roman, qui a de mauvais résultats scolaires, qui ne lit pas, se trouve être l’héroïne de ce roman. Elle trouve dans ce livre, qu’elle ne lâchera pas, tous les éléments de sa vie, passé et futur, détaillés et même ses expressions. Bien sûr, les personnages n’ont pas le même prénom. Outre la première surprise passée et surtout de la colère envers l’auteur, la jeune fille essaiera de faire tout le nécessaire pour que la fin de ce roman ne se réalise pas.

Dans ce roman, nous avons une jeune fille de 12 ans, Kim, dont la meilleure amie est Petrovna. Mais leur rencontre a mal débuté. Elles se connaissent depuis le CP. Les parents de Kim divorcent et elle est une des dernières à être dans ce cas. C’est tout nouveau pour elle. De plus, sa mère ne prend pas soin de sa fille. L’argent n’est pas un problème dans cette maison. J’ai trouvé Kim délaissée par ses parents. Surtout qu’un événement du côté de son père ne va pas arranger les choses. D’ailleurs, Kim n’est pas égoïste. Elle partage volontiers avec son amie, qui, elle, est beaucoup moins bien lotie à ce niveau-là. Kim se repose beaucoup sur son amie pour tout faire, tout lui faire. Elle doit être présente pratiquement à chaque moment de sa vie. Et c’est un tant soit peu réciproque. Avec ce livre qu’elle découvre, Kim a peur de se lire. Mais les pulsions sont trop fortes. Il faut qu’elle sache.

Les situations sont rocambolesques, surtout lorsqu’elles décident de contacter l’auteur et d’aller plus loin.  Quel personnage cette femme ! Elle ne donne pas franchement envie et on peut comprendre Kim à ce sujet. On assiste, bien souvent, à des dialogues de sourd. Kim a tellement peur qu’elle n’écoute pas ce qu’on lui dit. Elle est réellement centrée sur elle-même et certains indices ne lui mettent pas la puce à l’oreille. Bornée, peut-être, mais on peut aussi comprendre qu’elle s’est fixée une mission avec ce garçon.

Non, la vie n’est pas un roman. Même si on tente de l’arranger, il peut arriver toujours des impondérables. On en sort grandi d’une certaine façon, on revoit ses priorités, on peut prendre des décisions, sur le moment et le regretter. On doit faire face et tenter de comprendre l’autre. Rien n’est figé. Et, malgré son caractère, Kim en fera l’apprentissage.

Un petit roman sympathique que j’ai pris plaisir à lire mais cela a été sans plus. Je ne me suis pas trop attachée aux personnages, peut-être à l’amie de Kim Josephine, soit Petrovna. Est-ce dû aux révélations faites par ce garçon qui semble avoir mieux cerné que moi cette jeune adolescente ?

Je remercie les Editions Actes Sud Junior pour cette découverte.

Ma vie n’est pas un roman d’Alina Bronsky

Date de sortie : 6 mars 2019

Editeur : Actes Sud Junior

Nombre de pages : 192

ISBN :978-2-330-11851-8

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.