Il y aura du sang sur la neige de Sébastien Lepetit

 

Il y aura du sang sur la neige de Sébastien Lepetit

Il y aura du sang sur la neige de Sébastien Lepetit – Editions Flamant Noir

Résumé Il y aura du sang sur la neige de Sébastien Lepetit

Mois de février, c’est le départ de la Transjurassienne, célèbre course de ski de fond.

En janvier, à Besançon, Monceau, qui vient de Paris, ne se fait pas au froid.

Avis Il y aura du sang sur la neige de Sébastien Lepetit

C’est assez compliqué d’écrire une chronique sur un roman qui ne déçoit pas et qui plait sans plus. Malgré le nombre de pages, 206, je l’ai trouvé trop long à lire. Faute peut-être à ce sentiment de non urgence ressentie. Mais ce n’est que mon avis.

Le commissaire Morteau travaille à Besançon. Il est appelé par un ami d’enfance, si l’on peut dire, pour résoudre des appels téléphoniques menaçants en ce qui concerne la célèbre course de ski de fond La Jurassienne. Mais Morteau ne veut pas piétiner les traces de la gendarmerie et il attend le feu vert de la justice. Qu’il aura. Premier meurtre. Direction le Jura avec son lieutenant, jeune parisien, Monceau. Premier point, j’ai eu du mal à reconnaître l’un et l’autre. Il m’a fallu une centaine de pages. Les relations entre l’aîné et le jeune sont assez croustillantes. Monceau apprend le métier. Mais par rapport à son aîné, il veut aller vite. En soi, ce n’est pas trop mal mais il pourrait passer à côté de détails. Il ne supporte pas les éternelles réflexions de Morteau sur son intelligence, sur sa lenteur. Mais il y a tout de même du respect. L’un est là pour apprendre et l’aîné joue avec ça, il veut avoir la main mise sur tout. Mais d’un autre côté, cette forme d’apprentissage passe également par des compliments. Morteau cherche-t-il son futur successeur à former ? De plus, Morteau est tombé sous le charme de l’hôtelière. Et c’est vrai qu’entre celui qui a 50 ans et le plus jeune, les relations avec les femmes ne sont pas du tout les mêmes. Morteau s’interroge beaucoup à ce sujet. Passera-t-il à côté d’une relation car il n’ose pas ?

Personnellement, j’avais vite trouvé le coupable et je ne me suis pas trompée. L’auteur excelle pour nous faire visiter le Jura, ses magnifiques paysages, cette course célèbre dont plusieurs chapitres lui sont consacrés. Et puis, les références gastronomiques sont nombreuses et mettent l’eau à la bouche. Les références de personnalités plus ou moins connues de cette région. On sent l’auteur très érudit et c’est ce qui m’a plu. Il connaît son sujet à fond, même si son commissaire est un peu vieux jeu. Mais il a ses failles, comme tout un chacun. L’auteur développe des réflexions sur des thèmes de société qui se révèlent exacts de nos jours, sauf pour la guerre qui n’est pas encore là.

Et que dire de cette course, la Transjurassienne, qui fait froid dans le dos à cause de son climat. Elle demande beaucoup aux hommes, à ces champions mais aussi au simple participant. Elle permet d’aller au bout de soi-même, de voir ce dont le corps est capable.

Je remercie Netgalley et les Editions Flamant Noir.

Il y aura du sang sur la neige de Sébastien Lepetit

Date de sortie : 14 janvier 2019

Editeur : Flamant Noir

Nombre de pages : 206

ISBN : 979-10-93363-52-3

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.