Une seconde de trop de Linda Green

Une seconde de trop de Linda Green

Une seconde de trop de Linda Green

Résumé Une seconde de trop de Linda Green

Lisa passe l’après-midi avec sa fille au parc. Elle veut la voir monter au toboggan et jouer à cache cache avec elle.

Mais Ella disparaît. Lisa devient vite inquiète car cela ne ressemble pas à sa fille de ne pas revenir au bout d’un certain temps.

Avis Une seconde de trop de Linda Green

Dès le départ, le lecteur sait qui a enlevé Ella. Mais la question est de savoir pourquoi. Et cela, nous le saurons vers la fin.

L’histoire est donc construite autour de Lisa, la mère d’Ella, de Muriel et quelques chapitres consacrés à Matthew, le fils de Muriel. En premier lieu, la maman, Lisa, qui est mère de trois enfants. Deux filles, dont une jeune adulte, qu’elle a eu très jeune, un fils et une fille, eus avec Alex. La famille est très unie même s’ils ne roulent pas sur l’or. Lisa est une femme active, qui ne peut pas assister à tous les événements de ses enfants. Pourquoi est-elle autant fâchée avec sa fille Chloé. Lors d’un moment d’inattention, Une seconde de trop, sa fille va disparaître. Tout le long de ce roman, elle sent au plus profond d’elle que sa fille est vivante. Je pense que cela lui permet de ne pas s’effondrer. Elle doit jongler avec toute sa famille, être aussi un support pour son mari, et inversement, et surtout que son fils puisse continuer à vivre. Lorsque Chloe reviendra, la situation sera tout de même tendue entre la mère et la fille. L’auteur détaille très bien les sentiments des uns et des autres, leurs angoisses, les bêtises faites. On sent de toutes façons, très bien, tout l’amour qui est porté à cette petite fille. Malgré tout, même si les personnages m’ont plu car tous amplement différents et bien qu’ils soient très unis, je n’ai pas éprouvé de coup de coeur pour eux.

Muriel est professeur de musique à domicile. Elle semble être une femme avec des idées vraiment préconçues sur l’éducation des enfants. De toutes façons, tout ce que font les autres parents, c’est mal. Ils donnent trop de liberté, ils écoutent trop les enfants… Elle est psychorigide. C’est pour cela qu’elle veut garder cette petite fille et l’éduquer. Muriel passe par des phases où elle prend cette petite fille pour son fils. Cette femme est malade psychologiquement. Elle a toujours pensé que son fils était le meilleur, elle l’a fait dépendre d’elle. Elle ne l’a pas laissé grandir. Elle va distiller, petit à petit, dans l’esprit de cette petite fille, que sa mère est une femme mauvaise qui ne sait pas l’élever. Ce personnage est vraiment bien construit. L’auteur ne laisse rien au hasard et avance petit à petit dans les découvertes faites sur ce personnage et ce qui lui est arrivé. Mais, malgré les révélations, Muriel est une femme profondément antipathique. Pourquoi d’ailleurs a-t-elle enlevé Ella ? A cause des prétendues négligences vues ?

Quant aux chapitres consacrés à Matthew, le jeune garçon relate sa vie avec sa mère dès que le père est parti. Il va nous faire connaître Muriel de son point de vue et comment il a tout fait pour qu’elle ne lui en veuille jamais. Mais il arrive que certains événements anéantissent tout surtout lorsque l’on est amoureux.

Et Ella dans tout ça ? La petite fille respire la joie de vivre. Elle a vite reconnu celle qui l’a enlevée. Ella pleure, elle est triste et veut vite retrouver ses parents. Elle subit son sort. Heureusement qu’il y a le chat. Ella veut vite retrouver toute sa famille et surtout aller à la grande école. Un coup de coeur pour cette jolie gamine qui, j’espère, ne gardera pas de traumatismes sur ce qui lui est arrivé et des mensonges qu’elle a entendus.

Je ne repars pas de ma lecture avec un véritable coup de coeur même si le roman, très bien construit, est prenant. Je ne pensais pas que les révélations allaient m’amener jusque là. L’auteur est assez forte et même très forte. En effet, à force, elle est arrivée à me faire douter de la mère d’Ella. Cela venait, cela repartait. J’en ai lu des histoires d’enlèvements d’enfants. J’ai peur, à chaque fois, de retrouver une même matrice quant aux déroulés des faits et des réactions des uns et des autres. Là, il n’y a aucun souci. Jusqu’à la fin, je n’ai pas su où elle allait m’entraîner. Les quelques lignes du début sont assez dures à lire. Elles mettent dans l’ambiance et peuvent faire monter les larmes aux yeux. Mais à qui s’adressent-elles ?

Je remercie Netgalley et les Editions Préludes pour cette sélection.

Une seconde de trop de Linda Green

Date de sortie : 23 mai 2018

Nb pages : 448

Editeur : Préludes

ISBN : 9782253905073

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.