Dernier désir d’Olivier Bordaçarre

Dernier désir Olivier Bordaçarre
Dernier désir Olivier Bordaçarre

Avis Dernier désir d’Olivier Bordaçarre

Ce roman est de qualité par son écriture. Malheureusement pour moi, je ne suis pas arrivée à me mettre dans l’ambiance. Je n’ai constaté aucune dimension psychologique approfondie sur les personnages, notamment les deux personnages masculins, même si celui de Vladimir est plus fouillé. L’auteur nous dévoile petit à petit cet homme énigmatique qui devient très vite un clone de Jonathan pour prendre sa place au sein de la famille. Son but est de séduire par tout l’argent qu’il possède et les cadeaux qu’il peut leur faire.

Le but de ce roman serait donc l’argent qui pourrait apporter le bonheur ou y contribuer. Pourtant ! Sur le jeune garçon, qui est un jeune adolescent, au collège, je peux le comprendre. Mais sur les adultes et notamment la femme, je ne le comprends pas. Elle a choisi, avec son mari, de vivre une vie plus spartiate, sans tous ces gadgets qu’il faut posséder et ainsi avoir du temps pour sa famille. Mais tous ces cadeaux semblent lui démontrer qu’il lui manque quelque chose, qu’elle a envie de sortir de temps en temps, de prendre du bon temps. L’auteur met à mal le cliché de la femme intuitive, qui se méfie tout le temps. A un moment donné, je l’ai cru. Sauf que dans ce roman, c’est Jonathan qui voit très vite le danger et qui en a, très vite, la confirmation. Mais dans un endroit reculé, sans personne autour, aider son plus proche voisin, fait partie, si je puis dire, de la bonne éducation. Jonathan n’a pas pris ses responsabilités face à Vladimir. Il en a parlé à sa femme, certes, déjà embrigadée. Il n’a pas été épaulée par elle. De plus, il a très vite parlé sous le coup de la colère. Donc ses paroles n’ont pas eu de sens pour sa femme. Vladimir semble avoir avis romans Olivier Bordaçarretout le monde. Est-ce dû à ses yeux noirs charbon ? Est-ce dû à sa peau diaphane ?

Vladimir ne boit pas, il est insomniaque, il a beaucoup d’argent. Que cache-t-il de son passé ? En tant que lectrice, j’ai le sentiment que ce n’est pas la première fois qu’il s’immisce dans la vie des gens. Son plan semble avoir été longuement préparé, comme quelqu’un de psychopathe. Il ne semble pas avoir jeté son dévolu sur cette famille par hasard. Vladimir ne semble pas humain.

Parmi mes passages préférés dans ce roman, cela a été la narration de la pêche du point de vue du poisson. C’est long, haletant, cela fait monter l’angoisse pour ce poisson qui n’a, en définitive, rien demandé. Tout comme la famille Martin ! Moins de mots, moins de phrases pour la préparation de la viande. Mais le résultat est le même.

Même si je n’ai pas été emballée par ce roman, je pense tout de même persévérer avec un autre de l’auteur qui arrivera, peut-être, à me démontrer que je peux continuer à le suivre.

Pour info, ce roman m’a été envoyé via La Kube, je l’avais choisi dans ma bibliothèque.

Résumé Dernier désir d’Olivier Bordaçarre

Jonathan et Mina Martin vivent dans une maison qu’ils ont retapé dans un endroit isolé.

Arrive Vladimir Martin qui se présente à eux et qui a acheté une ruine à quelques centaines de mètres de chez eux.

Dernier désir d’Olivier Bordaçarre

date de sortie : 7 octobre 2015

Editeur : Livre de Poche

Isbn : 978-2-253-18416-4

Nombre de pages : 233

 

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s