Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre
Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

Mon avis sur Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

Au revoir là-haut est un roman très bien écrit. Le sujet est également bien trouvé mais je suis restée sur ma faim. Ceci est mon deuxième roman de Pierre Lemaitre. J’avais lu Alex qui m’avait littéralement transporté. Je sais que certaines critiques n’ont pas été bonnes pour Alex mais personnellement, je n’avais eu rien à dire. Je ne m’attendais pas à retrouver une atmosphère sombre avec Au revoir là-haut. Je pense que je me dirigerai plus à l’avenir vers des romans plus psychologiques, plus sombres de Pierre Lemaitre. Ils correspondent plus à mes tendances de lecture même si je n’hésite pas à me diriger vers d’autres univers.

La période de la Première Guerre Mondiale n’est pas un sujet souvent traité par les auteurs. D’ailleurs, mes souvenirs d’école sont loin à ce sujet. A part quelques évènements emblématiques, les Poilus, je n’étais pas trop informée sur ces mois de démobilisation, ce retour plus que difficile à la vie civile. Je sais que ces hommes avaient souffert. Pierre Lemaitre le démontre même s’il s’attache plus avec ses trois personnages principaux à s’étendre sur leurs traits de caractère. Ce sont trois hommes amplement différents. Un, d’Aulnay Pradelle, s’en sort très bien, en plus gradé. Mais ce qu’il a révélé à la guerre et son appât du gain, coûte que coûte, en font un personnage plus que détestable. Albert, quant à lui, n’est pas un personnage qui inspire de l’affection sauf pour ce qu’il réalise pour celui qui lui a sauvé la vie. Albert n’a jamais pris de décisions par lui-même. Il a toujours été mené par sa mère qui a énormément d’ascendant et qui ne lui a pas apporté de réconfort, ni de confiance en lui. Il est extrêmement généreux. En revenant de la guerre et avec ce qui lui est arrivé, il est de plus en plus méfiant et peureux. Edouard Péricourt, quant à lui, est un jeune homme qui a toujours eu extrêmement de chance et de l’argent. Mais ili n’a jamais été compris par son père. Il a un côté artiste très scabreux. Mais il sera grièvement blessé et il charge Albert d’actes que ce dernier n’aurait pas réalisé tout seul.

A côté d’eux gravitent divers personnages peu recommandables, ou qui sont entraînés dans diverses histoires. Le père d’Edouard se rend compte, trop tard, de ce qu’il n’a pas pu faire pour son fils. Heureusement, il y a Madeleine, une femme qui sait ce qu’elle veut et je la trouve admirable.

Le roman traite de cette démobilisation, de ces morts qu’il a fallu enterrer pour que les familles puissent faire leur deuil. L’Etat a été floué, volé par ces histoires de cimetières, de Monuments aux Morts. Je ne sais pas si c’est la réalité, et j’espère que non. Ce roman démontre, également, que certaines personnes qui ont de l’argent, qui sont riches, mais qui se rappellent de leurs origines.

Résumé sur Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

Novembre 1918, la fin de la guerre est proche. Ils savent que l’Armistice doit être signé mais les hauts placés veulent un dernier baroud d’honneur et envoient les hommes au combat.

Albert se rend compte que deux de ses camarades ont été assassinés. Le lieutenant d’Aulnay Pradelle le jette dans un trou.

Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

date de sortie : 22 avril 2015

Editeur : Le Livre de Poche

Isbn : 978-2-253-19461-3

Nombre de pages : 620

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s