Manuel de survie en milieu judicaire de Jean-Philippe de Garate

Manuel de survie en milieu judicaire de Jean-Philippe de Garate

Manuel de survie en milieu judicaire de Jean-Philippe de Garate, Présentation de l’éditeur :

En vingt quatre lettres et cinq mille mots, Jean-Philippe de Garate, vieux routier du monde judiciaire mais d’abord esprit libre, nous livre son Manuel de survie en milieu judiciaire.

Abécédaire égrenant les définitions non conformes, ce vade-mecum aux vérités dérangeantes a pour but de permettre à celle ou celui confronté à un procès de comprendre ce monde bizarre, costumé et parlant une langue étrange, insensible et précieux, maniéré et brutal, inhumain mais satisfait.

Et surtout, en sortir ! Libre ! Vivant !

Le livre de Jean-Philippe de Garate mérite une préface
mais celle-ci ne pourra jamais être à la hauteur du livre lui-même. Roland Dumas.

Préface de Roland Dumas

Roland Dumas a été ministre des Affaires étrangères (1984-86 et 1988-1993), président du Conseil Constitutionnel (1995- 2000 ), et avocat du Barreau de Paris, depuis 1950.

Le livre de Monsieur Jean-Philippe de Garate mérite une préface mais celle-ci ne pourra jamais être à la hauteur du livre lui-même.
Ce livre, en effet, est très drôle.
Il traite, comme son titre l’indique, «de survie en milieu judiciaire» et dans ce domaine, il y a de quoi faire.
C’est un abécédaire «insolent» à l’usage des présents et futurs justiciables.
Tout est fantaisie. Tout est jeu de mots et tout attire la plaisanterie, donc le sourire.
A vous de l’apprécier.

A la rubrique « Rousseau et Robespierre », il est écrit : «L’un et l’autre ont en commun une vie enserrée dans la plus étroite des solitudes et une totale misanthropie voilée derrière les abstractions : l’Homme, le Droit Naturel. Avec en fin de course le tribunal révolutionnaire.»
La rubrique « Défense de rupture» est consacrée à mon ami défunt Jacques Vergès. Il est indiqué : « Système de défense formalisé et mis en oeuvre par Jacques Vergès, avocat, ancien membre des forces française libres, avocat du FLN puis «disparu» durant huit ans (1970-78, peut-être auprès de proches amis khmers rouges, peut-être pas)…»
Jacques Vergès s’en est allé avec son mystère, avec ses doubles mots, avec son sourire malicieux, son cigare immortel.
Et le livre est là, plein d’anecdotes, plein de simulations, plein de plaisanteries.

A vous de le lire, de l’apprécier.
Mon ami Marcel Aymé, disparu lui aussi, n’est pas en retard :
« Auteur entre autres pièces d ethéâtre de «La Tête des Autres», immense succès populaire qui lui valut de virulentes attaques de nombre de magistrats, sans doute touchés par tant de vérités.»
L’idée fait partie du dialogue.
Marcel Aymé, avec son sourire malicieux, son visage glabre, est immortalisé.

Mon avis sur Manuel de survie en milieu judicaire de Jean-Philippe de Garate.

Ayant une fille en études de droit, ce petit manuel m’intéresse fortement et lui est destiné également. Même si elle trouvera quelques informations sur l’Ecole Nationale de la Magistrature qui pourraient la faire réfléchir. La présentation de l’éditeur est très riche, forcément suffisante tout comme la préface de Roland Dumas.

Comme tout abécédaire, celui-ci commence à la lettre A pour finir à la lettre Z. Les mots consacrés concernent le milieu judiciaire mais également la vie courante de tout justiciable, qu’il soit innocent ou présumé coupable. Nombreuses définitions sont communes, les rappels sont également effectués sur chacune.

L’auteur nous permet d’apprendre comment aborder un procès, comment il peut se dérouler. Ses conseils doivent être suivis car, à la lecture, cela tombe sous le bon sens. Mais la personne est tellement prise par ce qui lui arrive qu’il est difficile de penser à soi, à ce qui pourrait être dit et entendu. Car tout est pratiquement joué avant un procès.

Malgré le milieu, l’auteur arrive à traiter certains éléments avec beaucoup d’humour, des anecdotes et des citations de grands auteurs comme Balzac avec Une ténébreuse affaire. Où le lecteur apprend que le système judiciaire français est très lourd, qu’il remonte aux Romains et que celui d’Angleterre semble mieux. En effet, celui qui est appelé à la barre, en France, reste debout et cela des heures durant.

L’auteur a été révoqué par Christine Taubira début 2015. Il la tacle assez souvent sans la nommer mais les dates permettent de la reconnaître tout comme les références à son livre. La justice est peu libre. Ceux qui tentent d’avoir un peu d’humanité en font les frais.

Je remercie les Editions Fortuna pour cette lecture.

Manuel de survie en milieu judicaire de Jean-Philippe de Garate

date de sortie : avril 2016

Editeur : Editions Fortuna

Isbn: 978-2-87591-101-8

Nombre de pages : 155

 

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s