Leona de Jenny Rogneby

Leona de Jenny Rogneby – Source Presses de la Cité

Présentation de Leona de Jenny Rogneby

Leona Lindberg a 34 ans. Elle est mariée et a deux enfants. Elle travaille comme enquêtrice à la brigade criminelle suédoise, RGB. Elle ne se sent toutefois pas intégrée. Elle refoule certains aspects de sa personnalité.

Braquage dans une banque par une petite fille. Lors de la réunion avec son chef, elle demande à être assignée sur l’affaire.

Avis sur de de Jenny Rogneby

Allons dans le nord de l’Europe plus précisément en Suède pour suivre les aventures de Leona, la lionne. Personnellement, j’aime les polars de ces auteurs nordiques, beaucoup plus ancrés dans la psychologie des personnages.

C’est le cas ici puisque tout tourne pratiquement autour de Leona, l’héroïne. Une jeune femme qui veut que tout soit au carré, bien arrangé. Elle n’éprouve pratiquement aucun sentiment, sauf un véritable amour pour ses deux enfants. Elle commence à se comprendre. Elle n’est pas libre mais veut l’être. L’auteur nous entraîne dans sa vie, dans son travail d’enquêtrice, ses soucis personnels avec un fils malade, ses problèmes familiaux avec son mari et ses parents. Est-ce dû à son enfance où elle a été si souvent enfermée que Leona agit de cette façon ? Au fil des pages, elle se révèle manipulatrice. Elle est acculée car accro au jeu qui entraîne des dettes. La pression monte de plus en plus pour Leona. Elle croit qu’elle arrive à tout maîtriser pour arriver à vivre la vie qu’elle souhaite, selon ses aspirations, même si pour cela elle devra prendre des décisions difficiles. Mais les évènements s’enchaînent. Elle n’a aucune prise sur eux. C’est la descente aux enfers. Sera-t-elle suivie par ceux qui l’aiment ? Pour bien suivre cette progression de Leona, l’auteur alterne avec certains passages en italique correspondant à l’enfance de Leona. Jusqu’à la fin, le lecteur se demandera si elle s’en sortira réellement.

Outre Leona, nous avons Olivia, la petite fille qui braque les banques. Son père est venu la chercher mais elle veut vite retrouver sa mère. Elle a froid, elle ne mange pas beaucoup et elle est malade. Son père est violent avec elle mais elle a très vite compris qu’elle doit l’écouter car elle a, en point de mire, cet ourson qu’il lui donne au moment des braquages. Pauvre petite fille qui ne rêve que de voir sa grand-mère, retrouver sa maman. Quelle souffrance vécue pour tenter d’avoir quelques instants avec son ours, avoir un repas chaud, un bon bain.

La procureur Nina est la meilleure amie de Leona. C’est du moins ce qu’elle pense. Travaillant sur l’enquête des braquages, elle sera surprise par les révélations de Leona. Quant à Christer Skoog, le journaliste, il enquête sur cette histoire de prostituées. Mais il exercera des pressions sur Leona car il a des révélations qui peuvent lui porter  préjudice.

Jenny Robnegy maîtrise les codes du polar en instillant au fur et à mesure les éléments qui permettent d’avancer avec quelques révélations. Mais ce n’est pas mené tambour battant puisque le lecteur connaît les avancées au fur et à mesure. Tout s’enchaîne à la perfection. Elle distille même quelques phrases en fin de chapitres afin que le lecteur puisse connaître la suite.

Nous avons également des éléments sur la vie politique en Suède où les prostituées sont laissées pour compte. Même si elles ont des révélations sur les moeurs des ministres, elles ne sont pas crues malgré les preuves avancées. La justice, la police tentent de faire leur travail mais elles sont soumises au manque de budget, aux pressions exercées plus haut. D’ailleurs, pourquoi les femmes ne pourraient-elles pas commettre le crime parfait ?

Je remercie les Editions Presses de la Cité pour cette découverte.

Leona de Jenny Rogneby

date de sortie : 4 mai 2016

Editeur : Editions Presses de la Cité

Isbn: 978-2-258-11686-3

Nombre de pages : 398

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s