Celle qui en savait trop de Linwood Barclay

Celle qui en savait trop de Linwood Barclay – Source J’ai Lu

Keisha Ceylon retrouve les disparus. Elle est femme de ménage. Elle est appelée par un couple pour retrouver leur fils de 22 ans. Ce qu’elle accomplit brillamment malgré la méfiance de la mère.

Ellie Garfield, ensanglantée, se retrouve coincée dans sa voiture, au milieu d’un lac gelé. La voiture bascule.

Un roman efficace dont l’auteur mène le lecteur par le bout du nez. Ce dernier pense avoir très vite trouvé le tueur avec les indices laissés. Mais il n’est pas au bout de ses surprises car l’auteur trouve un autre élément mettant à mal la théorie pour revenir vers ce suspect. Mais il faut s’attendre à tout avec Linwood Barclay car tout tombe petit à petit. Mais pourquoi, comment ? Quant on pense que tout est clair, net, précis, l’histoire continue et que va-t-elle apporter de plus avec la mort d’un des héros ? Il faut juste continuer à lire pour comprendre. Polar certes efficace, rondement mené, sans ennui puisque tout s’imbrique parfaitement, avec une histoire assez intéressante, mais je reste, malgré tout sur ma faim. Est-ce que cela signifie trop d’exigences de ma part ? Est-ce que c’est parce que je ne me suis attachée à aucun des personnages ? Pourtant le style de l’auteur est bien là. Il plante le tableau dès le départ, toujours avec une voiture et une femme morte à l’intérieur.

L’auteur s’est attaché à nous dépeindre les personnages. Keisha qui a travaillé en faisant des ménages mais qui est une arnaqueuse. Cela, bien sûr, lui a joué des tours en lui en jouera d’autres. Elle a du flair, elle est assez à l’aise dans les mises en scène pour jouer un rôle de compassion. Mais on sent bien que l’arnaque, qui lui permet de gagner un peu d’argent n’est pas un but réel. Est-ce son passé qui est la cause de ça ? Je ne porterai pas de jugements, comme l’auteur, ou même Keisha, mais je me demande si elle aura vraiment compris la leçon. Je la trouve, tout de même, assez opportuniste. Ensuite il y a le mari et le père, Wendell Garfield, qui se trouve balloté entre une fille au caractère difficile, une femme qui met son nez partout et qui a des idées arrêtées. La solution de facilité, l’adultère. Personnage qui ne m’a pas inspiré de sentiments, même s’il fait tout pour sauver sa fille. D’ailleurs, pourquoi ? Nous avons ensuite Melissa, 19 ans, enceinte, la fille d’Ellie et Wendell Garfield. Le lecteur n’a pas de mal à la cerner. Je pense qu’elle est écrasée par ses parents et cela a été une enfant qui s’est révoltée. Même si Ellie Garfield est la personne morte, je n’ai éprouvé aucune compassion pour cette femme qui semble être une mégère. Ensuite, il y a quelques personnages secondaires.

Entre les histoires d’adultère, le meurtre, l’arnaque, la crédulité des gens, ce qu’un parent peut faire pour son enfant, il y a de quoi faire. Juste un reproche sur lequel l’auteur ne s’est pas étendu, outre mesure, ce professeur qui a été arnaqué par Keisha. Il cache quelque chose, mais quoi ? En définitive, nous ne le savons pas.

Je remercie les Editions J’ai Lu pour ce bon moment.

CELLE QUI EN SAVAIT TROP
DATE DE SORTIE : 23 MARS 2016
EDITEUR : J’ai lu
ISBN : 978-2-290-10316-6
NB DE PAGES : 317
Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s