Sépulcre de Kate Mosse

Sépulcre de Kate Mosse – Source Fnac

Mars 1891, à Paris, Léonie assiste à un enterrement. Quelques mois plus tard, elle doit assister à une représentation avec son frère. Ce dernier est secret. Il disparaît souvent, est endetté. Leur mère est une femme entretenue. La tante de Léonie les invite pour quelques semaines au Domaine de la Cade.

En 2007, Meredith veut terminer son livre sur Debussy. Elle se rend à Paris mais pour des raisons personnelles, elle a réservé un séjour au Domaine de la Cade.

Je ne connaissais pas du tout Kate Mosse. J’ai toutefois été agréablement surprise par ce roman, le style de l’auteur, ses recherches historiques. Je ne peux pas donner une note maximale à ce roman car ce n’est pas réellement un coup de coeur même si j’ai été happée par l’histoire. Happée est toutefois un bien grand mot. J’ai suivi les aventures de Léonie et de Meredith mais je n’ai pas dévoré les pages pour connaître les divers rebondissements de leur vie. Voilà pourquoi ce n’est pas vraiment un coup de coeur. Toutefois, j’ai été touchée par ce roman. En effet, après avoir lu quelques lignes de poursuites, mes rêves m’ont entrainé dans ce genre de cavalcades. Sachant que, bien souvent, je cours dans mes rêves, sans m’arrêter, pour tenter de m’échapper, il n’a fallu que ce petit coup de pouce.

Meredith et Léonie, deux femmes, deux parallèles. Il semblerait qu’elles vivent la même histoire à deux époques différentes. Elles n’ont pas le même âge. Léonie a 17 ans mais elle est vive, curieuse, romantique, avec un caractère bien trempé. Elle a grandi sans père, semble avoir peu d’attaches envers sa mère car elle ne la comprend pas. Elle est très attachée à son frère même s’il la traite comme une petite fille. Elle est également désobéissante car elle veut découvrir le monde. Meredith est à la recherche de sa véritable identité, de sa véritable famille puisqu’elle a été adoptée. Si Meredith développe depuis la mort de sa mère un véritable sentiment de culpabilité, pour Léonie ce sera bien plus tard. Toutes les deux auront à faire à un homme aux mauvaises intentions. Le parallèle peut également être fait par rapport au lieu. Meredith a grandi aux Etats-Unis. Léonie a grandi à Paris. Elles se retrouvent toutes les deux au Domaine de la Cade, dans le sud, près de Rennes-les-Bains. Pour moi le parallèle s’explique par le fait que la province, à l’époque de Léonie, était vraiment éloignée de la capitale. La vie, les gens n’étaient pas les mêmes. C’était un autre monde ! Toutes les deux ont baigné dans la musique.  Léonie était la voisine et l’amie d’Achille (Claude) Debussy. Meredith doit publier un livre sur le compositeur. De plus, Meredith détient une partition qui semble appartenir à Debussy. Partition qui semble avoir voyagé au fil des années. Le parallèle peut également être fait par rapport au moment de l’année où tout se décide. Octobre-novembre pour toutes les deux avec son lot de superstitions, de légendes.

J’aime beaucoup les romans qui traitent de sujets actuels. Mais je me rends compte de plus en plus que j’adore les romans mêlant des dimensions historiques où passé et présent se recoupent, où les histoires se rejoignent. Cela donne des livres vraiment documentés et me permettent de m’enrichir encore plus, sur l’Histoire française. En plus, quand l’auteur est de nationalité étrangère, cela donne encore plus de poids. Kate Mosse semble coutumière du fait. En lisant un résumé d’un autre roman, elle situe ses histoires dans la région de Carcassonne qui est tout de même très vaste. Il y a également cette insurrection contre les Prussiens. Nous avons donc ce côté historique avec les us et coutumes parisiennes mais aussi celles de la France entière avec ses superstitions, des personnes qui préfèrent croire au mal, de l’empire Wisigoth et de son trésor. Kate Mosse nous permet de voyager agréablement. Kate Mosse nous décrit également subtilement la vie des gens. Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne, nous le savons. En France, il existait des taudis, des gens qui n’avaient pas un toit, qui ne pouvaient pas se nourrir. En 2007, date à laquelle évolue Meredith, la situation a-t-elle changé ? Malheureusement non. A chaque époque, il y a également son lot de personnes qui font le mal, qui assassinent. Les méthodes changent plus ou moins. Mais l’appât du gain, être puissant, se venger, certains ne pensent qu’à ça et y arrivent.

Kate Mosse alterne donc les parties entre Léonie et Meredith. Le lecteur suit le destin de l’une et de l’autre pour qu’elles arrivent finalement à se retrouver car très vite on sait qu’il y aura quelque chose entre elles. Mais quoi ? Le lecteur pourra rester sur sa faim car un élément du puzzle n’a pu être dévoilé.

J’ai également aimé dans ce roman cette part de surnaturel, d’occultisme avec le tarot… Etant assez portée sur le sujet, cela ne pouvait que m’intéresser. Tout comme l’histoire donc du Sépulcre, de cette musique omniprésente car apprise, entendue. Mais les éléments naturels et autres sont sources de musique.

J’ai constaté une petite coquille vers le début dans l’histoire de Léonie et une date. Nous passons du mercredi 16 septembre, alors que nous étions au mardi 17 septembre.

Sépulcre de Kate Mosse

date de sortie : mai 2008

Editeur : Le Livre de Poche

ISBN : 978-2-253-12697-3

Nb de pages : 826

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s