Les Chroniques de Hallow Tome 1 Le Ballet des ombres de Marika Gallman

Abby commence sa semaine très difficilement. Dans le métro, elle est attirée par un homme à qui elle vole son porte feuille. Mais une course poursuite s’engage et arrive un très gros carambolage. Abby est complètement déboussolée, surtout qu’elle doit affronter la colère de son père et sa remise en selle le soir même pour voler un bijou.

J’ai vraiment adoré ce premier tome. J’ai aimé cette histoire, dont le thème est bien trouvé, le style de l’auteur, les personnages qu’ils soient bons ou méchants. Ils sont nombreux et aucun n’est secondaire. Ils jouent tous un rôle et seront, je le pense, bien présents, à l’avenir car ils vont de pair avec les personnages principaux qui sont Abby et Wallace…

Malgré les péripéties vécues par Abby depuis ce fameux lundi, le ton est enjoué, souvent les paroles et certains actes prêtent à sourire. Mais il y a du noir, bien évidemment. En tous les cas, cela commence très fort et cela va crescendo. Abby n’a pas la possibilité de se reposer sur ses lauriers et tenter d’analyser posément les situations. Elle doit intervenir même si elle n’est pas préparée. Heureusement qu’elle n’est pas toute seule, qu’elle peut être aidée à certains moments. Mais elle ne se laisse pas abattre. Elle est très forte. Elle tente de protéger avant tout les siens. En effet, avoir des contrats pour dérober des choses précieuses, valant de l’argent amène, bien souvent, le chantage. Et elle doit y faire face. Qu’elle aille en prison, peu lui importe. Mais son père et son frère doivent être protégés. Malgré l’amour qui les unit et aussi la confiance, elle ne peut pas tout leur révéler.

Abby est une jeune femme qui a souffert. Elle a perdu sa mère qui avait le même don qu’elle. Elle a perdu son petit ami et elle se rend responsable de sa mort. Elle vit quelques relations tendues, comme avec Lupita, mais ce sont souvent ceux qui paraissent froids sur lesquels on peut compter. La palette des personnages est assez conséquente. Mais à qui Abby peut-elle vraiment faire confiance ? Car le but est de maîtriser le monde, quitte à ce que des gens meurent.

Cette histoire de don, absorber l’énergie des gens, n’est pas difficile à croire. Il semblerait que celui d’Abby ait évolué, surtout à son insu. Elle va devoir apprendre à connaître ce qui lui arrive, à le maîtriser et surtout tenter de comprendre pourquoi Wallace est partie prenante des plus grosses catastrophes. J’ai bien aimé également Wallace. On imagine très vite qu’entre Abby et lui, il pourrait se passer quelque chose de sentimental. Sauf que l’auteur est une véritable coquine. Leurs courses poursuites sont très bien pimentées.

Qui aimerait vivre à Hallow, un endroit où il ne fait pas vivre ? Un endroit pollué avec ses riches dans les beaux quartiers et les autres. Il y a ceux qui tentent de se fondre dans la masse. Le gris des vêtements est très important. La violence est également présente tout comme la noirceur des bas fonds. Pourtant le maire a l’air d’être un personnage sympathique. J’ai vraiment aimé cette société très hétéroclite avec ses différentes cultures.

J’ai passé un très bon moment. Le style de l’auteur est fluide. Elle arrive à nous trouver de très belles situations et on attend la suite avec impatience.

Lu dans le cadre de #massecritique de Babelio.

Les Chroniques de Hallow Tome 1 Le Ballet des ombres de Marika Gallman

date de sortie : 16 septembre 2015

Editeur : Bragelonne

ISBN : 978-2-35294-873-5

Nb de pages : 359

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s