In Nomine d’Eric Giacometti et Jacques Ravenne

In Nomine de Giacometti et Ravenne – Source Babelio

 Minerve, Comté de Toulouse en 1209, les Croisés prennent la ville et brûlent les Hérétiques. Raoul de Presles a un secret à transmettre à son fils.

Paris dans les années 1990 à une vente aux enchères, une jeune femme surenchérit sur une vente. De retour chez elle, elle a décidé de tout dévoiler à son amie Edith. Mais elle est sauvagement assassinée.

Londres, immolation par la feu, des centaines de morts.

Et voilà, nous y sommes. Nous commençons réellement la sage d’Antoine Marcas, même si j’ai déjà lu le suivant et le dernier, Le règne des Illuminati. Même si je connais déjà Antoine, là, nous le découvrons réellement avec sa première enquête. Je regrette, toutefois, le peu d’explications concernant son passage, j’utiliserai ce mot, à la Franc-Maçonnerie. Est-ce dû à sa rencontre avec Edith, les explications données par celui qu’il poursuivait ? J’imagine diverses raisons mais aussi son souci d’aller beaucoup plus loin dans son histoire personnelle puisqu’il est en instance de divorce, il se sépare également, avec pertes et fracas, de sa maîtresse.

In Nomine est sorti beaucoup plus tard que le premier opus. Cela n’enlève rien à la qualité du roman et des auteurs, Eric Giacometti et Jacques Ravenne. En un peu plus de 100 pages, les rebondissements sont nombreux. La fin est digne d’un des meilleurs polars et In Nomine est un très bon polar. Il y a tous les ingrédients. Un flic, Marcas, une anatomie parfaite, Wanda (j’adore ces deux mots), une journaliste, des personnages mystérieux, des personnages sur lesquels il ne faut pas compter, des morts… Le rythme est mené tambour battant, je ne me suis pas du tout ennuyée. Les deux auteurs entretiennent le suspense de suite, des noms ne sont pas révélés, un mot également ne doit pas être prononcé. Pour connaître les premiers, il faut se plonger dans le roman, pour le dernier suspense.

Je remercie, en tous les cas, Eric Giacometti et Jacques Ravenne pour les explications données en fin de roman. Ils sont coutumiers du fait et cela donne une autre dimension à ce que le lecteur a appris ou tente de comprendre.

Par contre, je vais faire ma mauvaise. J’en ai marre de lire des bouquins, c’est pratiquement le cas à toutes mes lectures maintenant, avec des fautes. J’en ai décelé trois ou quatre. Problème d’impression, de relecture…?

Je n’abandonnerai en aucun cas Antoine Marcas. Il est devenu un des mes personnages préférés, comme peut l’être Kay Scarpetta dans un autre domaine ou d’autres héros d’auteurs. La famille, également, va suivre. Ma fille s’était déjà plongée dans Le règne des Illuminatis, le sujet l’intéressant énormément, elle va commencer avec In Nomine. Quant à l’homme, vu sa PAL, ce sera fait mais à quelle date ?

In Nomine d’Eric Giacometti et Jacques Ravenne

date de sortie : 8 avril 2010

Editeur : Pocket

ISBN : 978-2-266-19830-1

Nb de pages : 125

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s