Le pépin et les pépites Comment faire du burn-out une chance ! de Nadia GUINY

Le pépin et les pépites Comment faire du burn-out une chance ! Auteur : Nadia GUINY – Source Editions La Providence

Elle possède un poste à très haute responsabilité et délègue très peu car elle veut que tout soit parfait. Malgré quelques indices auparavant, elle n’en a pas tenu compte. Lors d’un rendez-vous, en 2007, elle s’écroule. Commence alors toute une batterie d’examens médicaux. Pratiquement impossible de mettre le nom sur la maladie dont elle souffre. Après plusieurs recherches sur le Net, elle arrive à recouper toutes les informations. Commencent alors plusieurs années de souffrance, de visites auprès de médecins, de voyages pour se soigner. Son but, réussir à guérir, être à l’écoute de son corps et changer de cap. Cela lui prendra cinq ans.

Outre cette volonté admirable de guérir, la pensée que le patient est le vainqueur, je trouve, tout de même, qu’il faut en avoir de l’argent pour tenter toutes ces médecines au cours des années, ces voyages lointains entrepris. Le patient est l’artisan de sa guérison. Certes, mais avec de l’argent, c’est encore mieux et plus facile, malgré le temps passé dans les transports, aller au rendez-vous… Par manque de moyens financiers, il est très facile de baisser les bras et également lorsque l’on n’a pas de réseau conséquent, comme l’auteur, qui a tout de même entrepris pas mal de recherches. Je trouve admirable son parcours. Elle a pu, à certains moments, baisser les bras, face à la douleur, face aux personnes rencontrées, face aux traitements ne fonctionnant pas ou très peu. Je remarque toutefois qu’en France, nous avons vraiment un train de retard par rapport à d’autres pays, comme les Etats-Unis, les pays du Nord de l’Europe, la Russie. Pourtant, ce n’est pas la faute à tous les médecins. Ils tentent de faire bouger les choses. J’en connais au moins un. Mais ils passent pour des cons car ils ne se laissent pas faire tentent de faire avancer la médecine, chacun dans leur domaine pour le bien de leurs patients. Car un médecin, malgré ses nombreuses années d’étude, apprend chaque jour avec chacun de ses patients. Rien n’est figé.

Même si le lecteur n’adopte pas tous les préceptes mentionnés et vécus dans ce livre, il n’est pas obtus et repart avec quelques pistes qui peuvent l’aider à vivre plus intelligemment, en accord avec lui-même. Travaillant dans le milieu de la formation, j’en connaissais pas mal. D’ailleurs, je me rends compte de plus en plus que les personnes ayant des soucis de santé ou autres font de plus en plus appel à la logothérapie. Naviguant également dans le milieu psychiatre, psychologue depuis plus de trois ans aussi, certaines thérapies ne me sont pas inconnues. Mais, tout ne convient pas à tout le monde. Cela dépend du praticien, de la confiance installée entre lui et son patient, de la méthode employée, du patient réceptif à cette méthode ou pas. Elle a pratiquement tout tenté, la médecine conventionnelle, la médecine alternative, la médecine ancestrale.

Est-ce que toutes les personnes impliquées autant dans leur travail, ne sachant pas déléguer, ayant envie que tout se déroule pour le mieux peuvent souffrir de burn-out (à ne pas confondre avec la dépression) ? Je le pense. Ce récit le confirme. Le corps a ses limites de défense. Quand il n’en peut plus, il stoppe tout. Et ça aussi je le pense, je le vis quotidiennement depuis près de dix ans. Un état d’anxiété, de stress permanent, de non confiance en soi peuvent entraîner des pépins physiques qui ne s’améliorent pas tant que le moral ne va pas ou qui reviennent quand le moral redescend au plus bas. J’ai également remarqué personnellement, et d’ailleurs elle en fait l’expérience, que lorsque le patient va beaucoup mieux, qu’il est prêt de guérir entièrement, la peur s’installe. Car guérir fait peur. Plus de prise en charge, plus de contacts avec les différents thérapeutes. La vie change et s’améliore mais il faut également passer ce cap.

J’ai lu ce document, non pour chercher des réponses à des questions que je me pose, mais plutôt pour avoir des confirmations. Chacun y trouvera matière à réflexion. Il suffit juste d’être ouvert d’esprit et ne pas tout prendre au pied de la lettre car ce n’est qu’un partage d’expériences personnelle et professionnelle. Elle insiste bien sur le fait que ce n’est que sa vérité. Ce qui peut se révéler intéressant pour faire le point sur ce qui a été écrit se situe à la fin de chaque chapitre.

Je remercie les Editions La Providence pour cette découverte qui m’a donné accès à de nombreux éléments intéressants.

Le pépin et les pépites Comment faire du burn-out une chance ! de Nadia GUINY

date de sortie : novembre 2015

Editeur : La Providence

ISBN : 978-2-930678-28-3

Nb de pages : 282

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s