Mémoires Fauves de René Guitton

Mémoires Fauves de René Guitton – Source Calmann-Lévy

 

Fauves est un chanteur qui sort un nouvel album. Il est en couple avec Aurélie, grand reporter à la renommée internationale, suite à une interview où elle a vu mourir sous ses yeux celui qu’elle interrogeait.

Michel travaille dans l’industrie du disque. Il est natif du Liban. Il doit rappeler Fauves mais ne sait pas pourquoi. Il a 55 ans.

Michel rencontre enfin Fauves et surtout Aurélie. 

Après lecture de ce roman, mon sentiment est que Fauves est là du début jusqu’à la fin. Ce roman lui est dédié essentiellement. Pourtant on se laisse happer par l’histoire de ce trio, par les sentiments qui naissent. Mais la démesure de Fauves, ses mots, ses concerts, son comportement, son ascendant sur les autres, tout est grandiose chez lui. Tout s’exacerbe lorsque le lecteur arrive vers la fin et lit le témoignage de Fauves, son journal ou ses Mémoires, comme le montre le titre. Le lecteur comprend, en définitive, tout. L’auteur ne joue pas, ne laisse pas durer le suspense. On comprend très vite ce qui a pu arriver même si cela est révélé au fil des pages. Les cris de Fauves, sa douleur qui mettent en transe des millions de fans dans le monde ont une raison bien précise. Outre la politique et la liberté qu’il revendique, il veut se libérer de ses douleurs. Est-ce que ses fans l’ont compris ? Car comme tout artiste, il cache sa part d’ombre.

L’auteur manipule, à merveille, son lecteur, de révélations en révélations, les moins importantes, pour moi car j’ai l’esprit ouvert, aux plus sordides qui concernent un enfant, un jeune adolescent en train de se construire. Fauves manipulait son monde, cadeaux, mails tombant au bon moment, et les raisons prennent tout leur sens lorsqu’on arrive à la lecture de ce journal. Il veut être aimé absolument mais il veut également aimer, avoir confiance pour pouvoir mieux se construire. Il est prêt, si l’on peut dire, à partager mais cela ne se fera pas sans dommages car malgré tout, sa jalousie reprendra le dessus même s’il tente de la freiner et parler avec les personnes concernées.

Nous assistons à la naissance de l’amour entre un homme déjà âgé, qui a ses habitudes et qui sait assurément que cela ne durera pas, mais il veut y croire. Il veut vivre ses instants précieux auprès d’Aurélie. Il veut revivre, connaître l’amour avec un grand A. Avec Fauves, ce sont deux mâles aux abois qui s’épient, se tournent autour, pas un mot plus haut que l’autre, pas un geste déplacé. Très vite, j’ai ressenti qu’Aurélie, dont on apprend un peu le passé, semble vouloir chercher une figure paternelle auprès de Michel. Il y a tout de même une sorte de manipulation. Joue-t-elle le jeu de Fauves ? Est-elle honnête ? Ressent-elle vraiment des sentiments pour cet homme ? J’avoue que je suis assez mitigée avec cette jeune femme. 

Ah les mots de René Guitton ! Que c’est beau ! Il nous offre des personnages amoureux. Michel, ce sont les livres. Fauves, ce sont les mots et la liberté. Aurélie, c’est également la liberté et son travail. René Guitton sait donc faire parler les livres, la musique, les pays racontés, l’Orient, Israël, les expositions parisiennes, les animaux, les concerts. Tout est prétexte à la découverte et franchement c’est comme si j’y étais à chaque fois. Le livre est aussi politique avec les révoltes arabes, les désastres, les artistes qui peuvent tenter quelque chose à leur niveau, mais aussi cette ombre de l’extrême droite européenne qui plane.

On entre dans ce roman, on lit les pages. Mais on en sort plus ou moins bouleversé par cette fin.

Je remercie My Boox car j’ai été tirée au sort lors d’un jeu et aussi Calmann-Lévy qui m’a permis de faire cette découverte.

Mémoires Fauves de René Guitton

date de sortie : 19 août 2015

Editeur : Calmann-Lévy

ISBN : 978-2-7021-5806-7

Nb de pages : 271

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s