Etre blogueuse littéraire, le bonheur

Je chronique tous mes bouquins lus depuis que je blogue. Cela fait donc déjà pas mal d’années. La satisfaction retirée ? Lorsqu’un auteur commente la chronique d’un de ses livres sur mon blog et qu’un échange s’instaure.

J’ai commencé à chroniquer mes romans lus lorsque j’ai créé mon site. Je chroniquais mes auteurs de prédilection. De fil en aiguille, cela a été tous les bouquins lus et cela s’est fait sur mon blog principal. Mais à raison d’un ou deux livres par semaine, cela faisait pas mal. Mon blog principal était devenu trop généraliste et je l’ai consacré en définitive à mes autres passions. Je lis, tu lis, il lit a été créé il y a quelques années. Nous étions deux et répertorions tous les avis de lecture que nous trouvions car nous étions abonnées aux blogs littéraires. Mais à force cela demandait trop de travail et nous avons abandonné, ayant une vie active et familiale à côté. Ayant créé ce blog, je me le suis approprié. Toutes mes chroniques sont maintenant publiées ici.

J’ai également une page Facebook liée à ce blog. J’ai peu de mentions J’aime. Cela me gene un tant soit peu mais comme je n’ai pas envie d’acheter de  likes, comme certains, elle reste comme elle est.

Etre blogueuse littéraire m’apporte énormément. J’ai quelques contacts avec des maisons d’éditions qui m’envoie des SP de temps en temps. Alors oui, j’ai quelques SP par mois, mais pas tant que ça. Dans le mois, je peux en avoir trois et c’est déjà beaucoup. Par contre, tout SP arrivé est pratiquement lu et chroniqué dans la foulée. C’est un respect que j’entretiens avec ceux qui me font confiance et que je remercie à nouveau. J’ai été rappelée à l’ordre une fois et cela m’a suffi. De toutes façons, la maison d’édition avait raison. Donc, depuis, je respecte les conditions. A savoir à chaque SP reçu, la chronique est publiée pratiquement dès la sortie du roman. D’ailleurs, je ne comprends pas l’intérêt de publier une chronique d’un SP quatre ou cinq mois après la sortie du roman. Et cela arrive à certains blogs littéraires qui reçoivent jusqu’à 20 SP par mois et qui sont incapables de tenir la cadence car ils sont submergés par les programmes de parutions et sont incapables de dire non. Pourquoi le non ne vient-il pas des maisons d’éditions alors ?

Bref, après cette mise au point, outre ce côté SP, j’achète de nombreux livres. Chroniqués également. Lorsque je le peux, j’essaie de trouver le FB de l’auteur pour lui donner le lien de ma chronique. Et là, c’est le bonheur. Car un véritable échange peut s’instaurer entre l’auteur d’un roman et moi-m^^eme. Cela m’est arrivé et cela continue. Et outre le bonheur de ces mots partagés, l’auteur semble retirer une reconnaissance pour la chronique de ce roman et moi plus qu’une satisfaction. Je suis toute émue lorsqu’un auteur me remercie ou me laisse un petit mot sur ce blog ou sur sa page ou sur son compte FB. Tous les auteurs ne sont pas d’accord avec moi. Loin de là et tant mieux. Il y en a eu un seul qui a mal pris ce que j’avais pu écrire. Mais comme je le dis toujours, un livre lu c’est selon sa sensibilité, le moment… Si un auteur n’est pas content de mes chroniques car il a la grosse tête, tant pis pour lui. Je ne changerai pas ma façon d’être. Il est également arrivé qu’un auteur commente une de mes chroniques, négative mais pas de bout en bout, et apporte des précisions. Merci à elle car cela enrichit le dialogue et ce qu’un lecteur peut ressentir et trouver pour d’autres lectures. Il existe des auteurs tellement gentils, tellement sympathiques qui ont besoin de leurs lecteurs et qui leur rendent bien.

Mesdames et Messieurs les auteurs, merci de me faire voyager et continuez comme ça. J’aime lire et ce n’est pas prêt de s’arrêter .

Publicités

2 thoughts on “Etre blogueuse littéraire, le bonheur

  1. je ne suis pas un auteur mais lectrice de ton blog et j’ai beaucoup aimé lire cette chronique qui décrit bien la passion pour les livres. j’aime beaucoup également le pourquoi du comment de ce blog : je suis toujours curieuse de savoir comment il nait. Aujourd’hui ma curiosité est satisfaite alors merci. Pour ce qui est des like sur FB, je préfère autant laisser un commentaire sur le site. Avec Facebook, malheureusement les gens ont peu la curiosité d’aller directement sur le blog et découvrir un univers. C’est bien dommage je trouve car les commentaires, voire dialogues qui s’installent, sont à même de nourrir la réflexion. Pour ce qui est SP (et je ne sais pas si tu vas être jalouse… ou pas;) j’avais les nouveautés bien avant qu’elles ne paraissent, surtout les polars : les représentants me connaissaient bien). Il doit m’en rester encore dans les cartons.

    1. @Intrepide, merci pour ce commentaire. Je comprends ta position via FB. Il est vrai que lorsque je vois une critique sur une page, je vais sur le blog et je la lis. Pas jalouse concernant tes SP. Je connais le nombre de livres que je peux lire en un mois, bons et mauvais moments, et si j’en ai trop, je ne pourrai pas tenir la cadence.

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s