La nouvelle dame aux camélias de Renaud Duval


22 janvier 2014, Julien est profondément malheureux. Il se rend sur la tombe de Camille avec un bouquet de camélias.

Quelques mois auparavant, Camille Gauthier a 30 ans. Elle se prépare pour une soirée. Elle rêve d’une autre vie. Elle rencontre son futur amant Jérôme mais aussi Julien.

En préambule, l’auteur plante de suite le décor. La nouvelle dame aux camélias est d’après l’oeuvre d’Alexandre Dumas fils. Renaud Duval veut que le lecteur voyage, qu’il exprime ses sentiments et ce sont avec ces recommandations que je suis partie pour lire ce roman.

Quelle que soit l’époque, l’amour peut nous tomber dessus, peut être beau, tout comme faire mal, à cause des conventions, du travail et de la famille. En transposant sa Nouvelle dame aux camélias à notre époque, l’auteur a trouvé toutes les facettes de cet amour. Quand la maladie s’y mêle, c’est pire encore.

Je n’ai jamais lu l’original de La Dame aux camélias mais avec ce court roman, je peux très bien imaginer ce qui est arrivé à son héroïne. Je dirai toutefois qu’il va bien falloir que je le lise pour trouver des similitudes ou pas.

Dès le départ, nous savons que Camille est morte puisque Julien se rend sur sa tombe. Alternent ensuite les chapitres concernant Camille et Julien, leur rencontre, le coup de foudre, la vie de Camille comme call-girl qui a des dettes et besoin d’argent pour vivre et mener le train de vie auquel elle est maintenant habituée, la maladie, sa décision de rompre avec Julien lorsqu’elle est forcée par les uns et les autres. Le lecteur s’attache à Camille qui a toujours été sous le joug des hommes, qui a connu la violence autant physique que psychologique, via également sa mère maquerelle. Même avant sa rencontre avec Julien, elle sait que cette vie n’est plus faite pour elle, mais elle se rappelle toujours tout ce qu’elle doit. En filigrane, le suicide car elle veut mettre fin à cette vie. Avec Julien, c’est clair dès le départ, ils tombent amoureux mais Camille avertit très vite le jeune homme. Toutefois, l’un et l’autre passent outre et vivent des instants d’amour merveilleux.

Les personnages sont beaux. L’auteur alterne des paragraphes très courts mettant en scène l’un et l’autre des deux protagonistes, ce qui se passe aussi à leur insu. L’auteur nous fait voyager dans le temps car même si l’action se passe de nos jours, le phrasé des personnages rappelle les échanges que l’on peut lire dans des romans écrits il y a de nombreuses années de ça. A moins aussi que cela ne soit le milieu où évolue Camille avec sa souteneuse, les hommes riches et portant des titres.

Dommage que les relectures laissent passer des fautes d’orthographe, de conjugaison, d’accords. Je n’aime pas ça, je dois bien le dire. J’en ai trouvé au moins trois. Cela me dérange beaucoup. J’ai toutefois appris que la nouvelle réimpression corrigerait les fautes. Tant mieux.

Je remercie les Editions Fortuna qui ont accédé à ma demande et m’ont envoyé ce roman.

La nouvelle dame aux camélias de Renaud Duval

date de sortie : février 2015

Editeur : Fortuna Editions

ISBN : 978-2-87591-044-8

Nb de pages : 158

Publicités

2 commentaires sur « La nouvelle dame aux camélias de Renaud Duval »

  1. Je souhaite remercier Angélita M, pour son article sur le blog ‘ Angélita M La Lecture ‘. C’est toujours un grand bonheur et tellement touchant.
    Merci Angélita d’avoir pris le temps de lire le roman ‘La nouvelle dame aux Camélias’, très amicalement

    1. @Renaud Duval, je suis vraiment touchée par votre commentaire. Merci à vous d’avoir pris le temps de lire ma critique

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s