Le sort en est jeté de Dermot Bolger

Le sort en est jeté de Dermot Bolger – Source Flammarion

Joey est un jeune garçon qui change de lycée. Il a perdu son père alors qu’il n’était encore qu’un bébé. Comme lui, il baigne dans la musique.

Dans son nouveau lycée, il rencontre Shane qui deviendra son ami et Aisling, une jeune fille qui le met en garde contre Shane et sa manipulation.

L’Irlande, toujours l’Irlande. Un pays que je rêve de visiter et dont j’ai toujours aimé les histoires, romans, se déroulant dans ce pays, qu’ils soient contemporains ou pas. Ici, nous avons du contemporain mais nous retrouvons des histoires de légendes, d’église, de superstitions propres à ce pays croyant. L’Irlande est un pays où la musique tient également une très grande place. Et nous la retrouvons au fil des pages avec le jazz de Thomas, la musique du père de Joey et ce dernier, musicien.

L’auteur présente ses personnages, le caractère de chacun et leur vie. Mais le lecteur sait-il réellement tout sur chacun d’eux. Si Joey semble être le personnage principal, Shane et Thomas prennent également une très grande place.

L’auteur s’attarde sur trois périodes. 1932 avec Thomas, la moins longue, 2007 avec Shane et Aisling et 2009 avec Joey. En effet, toutes ces périodes lient les personnages sur 2009. Le lecteur apprend au fil des pages ce qui s’est passé en 1932 et 2007. Cela trouve, bien entendu, un écho sur ce que vivent les trois adolescents en 2009 et cette histoire de sombre manipulation insidieuse. Cette manipulation trouve d’ailleurs un écho dans ma propre vie avec des expériences vécues par des amies qui sont mères.

Dans ce roman, il y a énormément de surnaturel, de magie,de fantastique avec cette histoire de changeling, de personnes qui prennent possession du corps de l’autre tout en gardant leur esprit. Cela peut ressembler à de la sorcellerie, de l’enchantement mais relève de la médecine puisqu’il y a dédoublement de personnalité. Immortalité quand tu nous tiens. Mais il y a également beaucoup de souffrance. Même si Shane semble manipulateur, il est bien seul. Ses airs de bravade trompent tout le monde. Il vit sa vie par les deux bouts. Mais n’est-il pas, lui aussi, manipulé ? Le lecteur y croit ou pas, se laisse transporté par la force de ce roman, dédié aux ados, mais qu’un adulte, porté sur ses questions, trouvera forcément à son goût. Car l’auteur sait nous emmener là où il veut. L’histoire ne possède aucun temps mort et les rebondissements sont assez nombreux.

L’auteur laisse à son lecteur se poser des questions. Qui est-on réellement ? Chacun est fait de bonnes et mauvaises personnalités qui se succèdent et qui peuvent rendre la vie si riche. Le lecteur ne s’ennuie pas, il suit les différentes histoires de bout en bout. Il s’attache aux personnages, à leur personnalité et aux histoires qu’ils vivent. Personnellement, aucun n’a eu ma préférence, sauf peut-être Aisling, mais dans une petite mesure.

Ce roman n’est-il qu’un rêve ? En effet, la fin et le début sur l’histoire de Joey est la même.

Je remercie Flammarion pour sa confiance.

Publicités

2 thoughts on “Le sort en est jeté de Dermot Bolger

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s