Les hommes de paille de Michael Marshall

Les hommes de paille – Michael Marshall – Source J’ai Lu

Dans une ville tranquille, dans un fast-food, deux hommes tirent sur tout le monde avec des armes. Peu en réchappe.

Ward vient de perdre ses parents dans un accident de voiture. En allant chez eux, il trouve un mot qui le fait s’interroger.

Sarah est une jeune ado qui est partie dîner avec sa meilleure amie. Elle se fait enlever par un homme.

J’ai vraiment aimé la maîtrise du sujet de l’auteur concernant ces personnes qui veulent revenir à des temps ancestraux avant que le progrès ne fasse son apparition. Mais dans quel but, sous quelle forme ? Le souci, c’est qu’ils se mettent hors la loi et qu’ils sont vraiment des fanatiques, voulant faire passer leurs idéaux par la violence, le mépris de l’être humain. De toutes façons, ils exècrent ce genre de personnes. Ils cherchent une seule personne, la plus pure qui soit pour la façonner à leur image et pour créer un monde nouveau et meilleur. L’auteur mêle ce sujet avec l’enquête menée par Ward, pour retrouver les meurtriers de ses parents, et Zandt et Nina, pour retrouver la jeune fille enlevée.

Les enquêtes sont menées de main de maître avec des personnages atypiques, hors du commun, qui sont en marge de la société par leur vie antérieure, ce qu’ils ont vécu auparavant comme drames. Mais les secrets de famille sont lourds à porter et celui qui reste, notamment l’enfant, n’est pas souvent prêt à entendre la vérité, qui peut faire plus de mal que de bien, surtout lorsque l’on perd également un ami très cher. La remise en cause d’une famille, de son passé, est très dure à vivre, surtout lorsqu’on n’est pas au courant de tous ces éléments. J’ose toutefois espérer qu’ils vont y arriver.

Un bon policier, un bon thriller n’est rien sans ceux qui sont du côté de la loi mais qui par la force des choses ont dû renoncer à leur métier. Dans ce roman, on pourrait dire qu’ils se ressemblent plus ou moins. Ils cachent leur tristesse derrière une façade ou alors elle est là, bien présente. La description de la première tuerie se déroule comme dans un film. Le lecteur a ce qui se passe et devant ses yeux et dans sa tête avec ces morts qui essaient de fuir. On dirait que tout se passe au ralenti. L’auteur arrive également à nous faire sourire avec un humour noir qui se prête très bien à l’histoire.

L’auteur ne nous ennuie en aucun cas en remontant sur les enquêtes précédentes, pour voir si elles sont liées entre elles, car de nombreuses disparitions ont eu lieu. Il ne mâche pas ses mots pour nous raconter le calvaire, jour après jour, de Sarah, sa descente aux enfers. Mais la jeune fille semble, malgré tout, assez forte même si elle sombre petit à petit. J’ai bien aimé également qu’il s’attache à l’histoire de tous les personnages, à leur présent, leur vécu, leur passé. Cela leur donne un côté très humain et personnellement, je ne peux pas dire vers lequel va ma préférence.

Le lecteur se doutait qu’à un moment donné les deux histoires allaient être réunies mais sont-elles vraiment liées ?

Il y a toujours cette histoire d’armes aux Etats-Unis. Chaque personne, pratiquement, en possède une et en plus, il est très facile d’en acheter même pour celui qui nz peut pas car il suffit que cela soit un des ses amis qui achète = achat de paille.

Je remercie mon partenaire J’ai Lu pour sa confiance.

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s