Typos, Tome 2, Poison Noir de Pierdomenico Baccalario & Guido Sgardoli

Typos, Tome 2, Poison Noir de Pierdomenico Baccalario & Guido Sgardoli

Depuis quelques années, toutes les propriétés agricoles font faillite à cause d’un champignon noir qui détruit toutes les cultures.

Mais on voit apparaître des prêts accordés, une culture qui lutte contre ce poison et qui enrichit sociétés et autres. Qui est derrière tout ça ?

Si j’avais été dubitative concernant le premier tome, je ne peux pas en dire autant du second. J’ai vraiment apprécié ce dernier. Quand je lis des séries, je suis attirée par les tomes impairs ou pairs. Cela dépend de l’histoire et de l’auteur.
Après cette digression, revenons à ce qui peut intéresser le plus, ma critique du deuxième tome de Typos. Même si quelques semaines ont passé, on sent que les personnages ont évolué et grandi. Ils sont plus matures.

Je m’attache de plus en plus à ces quatre jeunes gens, Arlequin, Morph, Duster, Gipsye mais aussi Sybil, leur prof de journalisme qui est le lien entre eux et le père d’Arlequin. D’ailleurs, les relations entre Seth et Arlequin sont plus intenses dans ce tome. Ils communiquent plus. L’un et l’autre souffrent de la séparation. Deux personnages prennent une plus grande part, le jeune homme qui tente par tous les moyens de savoir ce qu’ils font et qui enquêtent car tout cela ne lui semble pas clair. Je ne sais pas si cet étudiant ne leur posera pas un jour un sacré problème et l’habitante du désert, une vieille dame qui les aidera mais dont on se doute de l’issue dans les dernières pages qui lui sont consacrées.

Puisque Typos oeuvre pour le bien, il y a bien entendu les méchants, K-Lab, et ils ont de l’imagination à revendre pour ne pas être découverts. Toutefois, l’auteur nous informe dans ce tome que, par le passé il y a eu des liens entre les membres de Typos et eux. Mais si les premiers oeuvrent, dans l’illégalité, pour le bien, les autres sont bien installés dans les hautes sphères de l’Etat avec leur argent et leur pouvoir. Les premiers n’ont pas besoin d’armes pour se défendre. Ils ont besoin de hautes technologies et de tout leur courage. Ce n’est pas facile à démontrer les malversations mais il existe encore des personnes qui sont là pour les aider et qui veulent délivrer le monde. La vérité doit émerger.

J’ai été surprise et charmée par le style de l’auteur concernant les différences bien évidentes et travaillées lorsqu’il nous décrit les paysages, le désert et somme toute sa beauté et la ville où tout les protagonistes vivent. Elle est froide, pluvieuse et ressemble à un roman noir. On sent la misère, l’insécurité, la criminalité instaurée. Les gens ne sont en aucun cas libres de leurs mouvements et de leurs pensées. Même si le désert semble protégé, le lieu est propice à cacher également des activités illégales.

Le roman se révèle noir, l’étau est toujours resserré autour de ses membres. Ils doivent toujours faire attention.

L’auteur nous laisse imaginer un troisième tome encore plus prenant avec cet élément qui est publié juste à la fin de Poison Noir. Alors oui, le lecteur s’interroge. Est-ce un plan de Typos ou cet évènement est-il réellement arrivé ? Si c’est le cas, la vengeance risque d’être violente. Au cours de ce roman, le rythme a été plus rapide, plus enlevé, les mots sont incisifs.

On ne peut pas laisser de côté les sentiments dans Typos. En effet, une relation se profile entre deux membres du groupe. Le premier est réellement amoureux. La seconde commence à s’en rendre compte. On en sait plus sur les personnages. Là, Gipsy est bien détaillée. Le lecteur sait ce qui lui est arrivé.

Je remercie Flammarion pour sa confiance et ainsi m’avoir permis de découvrir la suite, en espérant que cela pourra continuer, même si j’ai rendu ma copie en retard.

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s