Par la grande porte de David Carnoy

Par la grande porte de David Carnoy

Beth Hill appelle le 911 car elle a retrouvé son mari mort chez elle.

Un mois avant, Richie Forman, ancien détenu, postule pour un emploi à la Fondation pour la réhabilitation.

Mais Richie qui se produit en chantant du Sinatra est vite considéré comme suspect, vu les liens qu’il possède avec la victime.

Cela fait du bien de lire un si bon policier. Je m’y plonge dedans avec délice et je suis les aventures des uns et des autres. Je ne suis pas comme certains lecteurs à découvrir pratiquement de suite le coupable. Ce n’est pas que je n’ai pas un esprit d’investigation mais j’aime que l’auteur nous emmène là où il veut avec des péripéties, en nous distillant les infos au fur et à mesure.

Déjà, on sait très vite qui ne sont pas les coupables. Et on se doute que pour le héros, c’est plutôt une histoire de vengeance, mais pourquoi ?

Le roman n’est pas très psychologique comme certains thrillers ou policiers peuvent l’être. Mais il s’attache à nous détailler les différents personnages qui ont tous un lien avec le passé. Certains ont changé de vie, d’autres ont dû continuer la leur envers et contre tout. Donc, ils ont tous un lien, amis, amants, policier et avocat qui ont condamné. Ils se retrouvent mêlés à cette histoire dont le coupable semble très vite connu. Je trouve dommage que la police ne s’interroge pas plus à ce sujet. Ils ont, d’après eux, celui qui a fait ça. Normal à cause de son passé mais Richie a toujours clamé son innocence sur ses faits.

J’ai bien aimé le fait que Caroline ait été choisie par Beth comme avocate. Elles ont également des liens elles aussi mais pourquoi cette rencontre et le fait que Caroline tente de la défendre. Pourtant elle ne s’interroge pas plus concernant les motivations de sa cliente. Caroline, comme avocate, va tenter par tous les moyens d’avoir les éléments nécessaires afin que sa cliente ne se rendre pas trop tôt auprès de la police pour être interrogée. Car Beth en a des choses à cacher, semble-t-il à moins qu’elle n’ait vraiment été manipulée.

Les personnages ne sont pas des cas sociaux, mais presque, en tous les cas des personnalités atypiques. L’avocate Caroline Dupuy est en congé forcé car elle avait conduit en état d’ivresse. De plus, elle profite de ce congé pour tenter de donner un nouveau sens à sa vie après sa rupture avec son petit ami. Madden, le policier, aurait pu prendre sa retraite et en profiter mais il veut rendre à sa ville ce qu’elle lui a donné. Pourtant, malgré sa finesse de raisonnement, son expérience, il semble être comme un bleu face à ce défi, cette mort. Abusé enfant, il compte tout de même à son actif, la mort d’un suspect.

Richie est bien évidemment le coupable idéal. Mais ils seront peu à le croire, malgré des menaces, des photos…

Il semblerait que tous les personnages soient manipulés. Et c’est bien le cas.

Un polar n’empêche en aucun cas l’humour. Et nous l’avons dans les titres chapitres qui sont repris. Tous les ingrédients sont donc là, un meurtre, des suspects, des témoins que l’on tente de faire parler, que l’on utilise pour faire avouer.

Je n’ai constaté aucun temps mort dans ce roman. Le fil conducteur est toujours là même s’il y a des retours à ce passé, indispensable à l’intrigues. Pour de l’argent, on peut tout faire, assassiner, tenter de se volatiliser et faire accuser des gens plus ou moins proches. En tous les cas, je n’aime pas le coupable, sa personnalité. Celui qui m’a fait le plus rire, si l’on peut dire, c’est ce blogueur qui profite de chacune des situations pour faire des chiffres d’audience sur son blog, en étant le premier à tout dévoiler, en donnant sa version des faits et surtout en tapant sur le dos de la police. Malgré ses airs de fanfaron et sa réussite, c’est réellement un peureux.

Je remercie les éditions Presses de la Cité pour la découverte de cet auteur

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s