TYPOS Fragments de vérité, Tome 1, de Pierdomenico Baccalario

TYPOS  Fragments de vérité, Tome 1, de Pierdomenico Baccalario
TYPOS Fragments de vérité, Tome 1, de Pierdomenico Baccalario

Typos permet d’imprimer clandestinement des tracts. Les hommes d’un laboratoire sont à leurs trousses.

Typos = Morph, Gipsy, Arlequin, Dusker, Sybil Grace, Seth fondateur et père d’Arlequin.

Ils se réunissent tous et vivent dans un souterrain pour éviter de se faire repérer.

Ils doivent protéger un médecin, Franck, torturé, révolutionnaire, qui veut faire passer un message lors de la visite, bien encadrée, d’un dirigeant africain qui va recevoir les honneurs.

Mais rien ne se passe comme prévu.

Un nouveau roman pour adolescent et même pour public un peu plus jeune qui sera initié au polar, au roman mêlant une très belle enquête. Le cadre futuriste ne peut que leur plaire. Pour un public averti, cela se laisse lire sans difficulté, même si pour ma part, je ne l’ai pas trouvé assez prenant malgré tout. Est-ce dû au fait que cela soit le premier tome et que nous faisons connaissance avec tous les personnages de l’organisation Typos et de K-Lab puisqu’Arlequin a eu la vie sauve ?

Tous les ingrédients du policier sont en place. De jeunes personnages atypiques, ayant chacun une particularité bien à lui, une sombre organisation, une autre qui tente de faire le bien, une société aux prises avec la corruption, des morts, des poursuites, des blessures.

Lorsque j’ai vu le titre du roman, je ne m’attendais pas à ce que cela se passe dans un monde futuriste. Mais comme je ne lis jamais les résumés des éditeurs, j’ai été agréablement surprise tout de même. Typos, pour moi, correspondait à la Grèce, à Rome.

Typos oeuvre pour la liberté. Ils veulent donner de l’espoir à ceux qui sont embrigadés, à ceux qui doivent faire face à la corruption des états, des régimes politiques totalitaires. Ils ne veulent plus que les informations soient falsifiées.

Cette organisation tente de rester cachée car si elle est découverte, tous seront emprisonnés, voire tuer. Leur chef principal, père d’Arlequin, est dans l’espace et il tente d’organiser de là haut toutes les opérations, en collaboration avec le docteur et professeur Sybil Grace, qui est là pour soigner les membres de l’organisation également. Etant donné que leurs adversaires sont de plus en plus près, n’y aurait-il pas un traître au sein de Typos ? Dès lors que les opérations peuvent être dangereuses, tout est arrêté et les communications coupées car le web 2.0 peut être étonnamment dangereux.

Entre les nouvelles technologies, nouvelles médecines avec extraction d’images, mémoire rétinienne, reprogrammation des cerveaux, changements morphologiques, tous les ingrédients du futur y sont.

Avec ce premier tome, l’auteur permet de nous interroger sur les Etats, ce qu’ils tentent de trafiquer, de couvrir. Il restera toujours des personnes pour tenter de faire le bien et elles sont peu nombreuses. Elles doivent se cacher pour survivre, faire attention. L’espoir, est malgré tout, toujours là dans les mots de Pierdomenico Baccalario. Il n’y a aucun temps mort, on ne s’ennuie pas. L’auteur a inventé des personnages qui semblent incompatibles, mais ils ont tous complémentaires dans leur caractère, dans leur art. Ces adolescents, pour la plupart, étudiants, sont bien encadrés, même s’ils tentent de conserver une part de liberté pour mener à bien la mission confiée.

Personne n’aimerait vivre dans cette ville du futur, sans âme, qui est très bien décrite par l’auteur.

Merci à Flammarion pour cette belle découverte.

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s