Rush, Dette de sang, Contrat #1 de Phillip Gwynne

Rush – Contrat #1 Dette de Sang de Phillip Gwynne

Dominic fête ses 15 ans. Malgré son anniversaire, il se lève à 5h30 pour aller courir. Il lui manque 4 minutes pendant lesquelles il ne sait pas ce qui lui est arrivé. Son père le convoque pour le soir car il a une nouvelle à lui annoncer en présence de son grand-père Gus. L’ancêtre de Dominic faisait partie de la ‘N Dramgheta, pire que la mafia italienne. Il s’en était détaché pour aller faire fortune. Mais il est mort avant de payer sa dette de sang. Tous les mâles de la famille devront donc accomplir 6 contrats.

Imogen est la meilleure amie de Dom qui devra accomplir ses six contrats sans aide extérieure. A chaque victoire il sera marqué au fer rouge. Un contrat, une lettre, PAGATO.

Que demander à un roman destiné aux adolescents et lu par des adultes ? Une intrigue où on ne s’ennuie pas. Fait. Une histoire qui mêle le passé et le présent. Encore fait. Un roman qui se lit très facilement et accessible par ses mots, ses échanges. De nouveau fait. Et surtout un langage entre les jeunes qui ne mêlent pas les LOL, les formules SMS, les mots non compris. L’auteur n’est pas tombé dans le panneau et franchement cela fait du bien. Les titres de chaque chapitre sont très bien trouvés et conviennent bien au lecteur adolescent.

Le héros, Dom, issu d’un milieu très favorisé car son père a fait fortune, semble vivre très bien et il n’en profite pas. Là, j’apprécie réellement. Dom est proche de ses amis qui ont de l’argent mais il semble avoir plus de connaissances et il en fera d’autres qui n’ont pas les moyens que lui-même a. Il a choisi de se dépasser par la course. Et cela demande beaucoup. Il s’entraîne depuis des années et malgré sa jeunesse, sa motivation ne faiblit pas. Il apprendra l’horreur et la souffrance.

L’auteur, sans tomber dans le mélodrame, nous fait aimer tous ces personnages. Imogen, Tristan, Zolt, sa soeur et tous les autres jeunes qui naviguent auprès de Dom. Par contre, au niveau des adultes, ce n’est pas réellement le top avec ceux qui veulent se faire avant tout de l’argent. Mais les aléas de la vie vont faire que certains de ces adultes vont apprendre que la richesse ne fait pas tout et ne garantit pas les coups du sort.

La réalité de ce 15ème anniversaire sera dure à affronter pour Dominic puisqu’il apprend un secret de famille. Mais malgré la douleur physique et morale, il sait qu’il ne peut pas faire autrement et qu’il devra accomplir ses 6 contrats pour être libre face à cette mafia, plus terrible que celle que l’on peut connaître. Et même s’il vit en Australie, les ramifications vont jusque là. Il a, en plus, peu de temps, pour accomplir sa mission. Il devra se démener sans rien dévoiler, sans se faire aider. Comme il est assez débrouillard, il y arrivera. Mais les prochains contrats risquent d’être encore plus durs à accomplir.

Le roman est limpide, clair, tout s’enchaîne parfaitement sans redondance. L’auteur nous laisse maître de nous faire notre propre opinion. Son roman ne va pas dans un sens ou dans l’autre. Il se préoccupe de ses adolescents, de leurs petits travers, de leurs forces et de leurs faiblesses, entre amour naissant et surtout jalousie entre jeunes hommes. Dès le départ, nous apprenons ce qu’est le titre du livre, Rush, l’accélération à la course. Roman d’aujourd’hui avec avec les réseaux sociaux.

Il me tarde de lire Rush 2 qui sort le 7 mai. Merci en tous les cas à Casterman pour cette belle découverte.

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s