Trois femmes et un fantôme de Roddy Doyle

Trois femmes et un fantôme – Roddy Doyle – Source : Flammarion

Mary a 12 ans. Elle vit à Dublin chez ses parents.

Elle sort de l’enfance et commence à vivre son adolescence.

Par contre, elle vit un drame. Sa grand-mère adorée est à l’hôpital et vit ses dernières heures.

Mais une rencontre avec une personne, qui lui semble familière, va tout changer.

Je dois avoir des racines irlandaises, j’en suis sûre. Je n’ai jamais visité ce pays mais j’aime tout ce qui s’y rattache. Pour commencer, sa croix, pour continuer U2 bien évidemment qui a bercé mon adolescence et ma vie jusqu’ici et pour finir tous les auteurs irlandais. Quand j’ai l’occasion, je ne boude vraiment pas mon plaisir et je ne suis franchement pas déçue. Pour le moment, je n’ai jamais eu de critiques négatives à faire sur les romans lus et avec celui-ci je ne vais vraiment pas commencer.

Trois femmes et un fantôme raconte l’histoire de quatre générations de femme de la même famille. De l’arrière grand-mère, décédée très jeune et devenue fantôme, jusqu’à la dernière génération représentée par Mary. Tansey, donc, se présente à Mary qui semble la reconnaître même si elle ne sait pas qui est cette apparition. Ce sera sa mère qui comprendra tout.

Mary est une jeune fille un peu effrontée, honnête. Tout le long du roman, on se rend compte que Mary, niveau caractère, ressemble à toutes les femmes de sa famille.

Le fantôme va permettre à toutes de se retrouver et de vivre une aventure hors du commun, qu’elles n’oublieront jamais.

Une histoire de culpabilité d’être morte trop jeune, alors que son enfant est en bas âge. « Rester auprès de lui » pour le voir grandir et tenter de le protéger pour finir par l’accompagner jusqu’à la mort et lui montrer que ce n’est pas si difficile de mourir.

Une mère et sa fille, grâce à cette expérience, accepteront d’autant mieux ce départ.

Bien sûr, croire aux fantômes, c’est un peu tiré par les cheveux. Qu’une seule personne le voit, passe encore, mais que trois personnes le voient, on peut se demander si c’est bien réel. Mais l’auteur a su amener Tansey de façon tout à fait intelligente. On entre dans des croyances, dans le désir de voir ses proches rester en vie ou partir loin de soi en sachant qu’ils seront bien accompagnés. Le plus dur pour un enfant est de voir partir sa maman et de se le reprocher toute sa vie. Ce fantôme est donc là pour apporter cette paix à cette femme qui va mourir.

L’auteur nous propose un roman très humain, des sentiments que toute femme peut ressentir à un moment donné de sa vie. C’est tout en délicatesse, en finesse. Caractères, sentiments sont très bien narrés ainsi que les paroles de chaque génération, car là, on sent tout de même un décalage.

Je remercie les éditions Flammarion pour l’envoi de ce roman.

Publicités

3 thoughts on “Trois femmes et un fantôme de Roddy Doyle

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s