Tu n’as jamais été vraiment là de Jonathan Ames

Joe se fait agresser alors qu’il est en mission. Il s’en sort en neutralisant son agresseur.

Il vit à New-York auprès de sa mère. Il est un ex-Marine et ex du FBI. Il a 48 ans. Il travaille en free-lance auprès d’une société qui accepte des missions spécifiques afin que les autorités ne soient pas prises en flagrant délit.

Les missions de Joe, l’esclavage sexuel. Mais lors de son agression, il se rend compte qu’on veut le tuer et cela ne va pas aller en s’arrangeant.

J’ai été sélectionnée pour lire en avant-première des livres, en tant que juré, pour la rentrée littéraire 2013 de la FNAC. Tu n’as jamais été vraiment là de Jonathan Ames en fait partie.

C’est le premier roman (en épreuves non corrigées) que j’ai lu dans le cadre de ce jury. Pourquoi ? Car ces livres ont été reçus début juin et j’avais un mois pour lire les cinq romans reçus. De plus, c’était le seul livre court.

Mais un roman court ne veut pas dire un roman qui n’est pas réussi. Loin de là ! Tu n’as jamais été vraiment là fait partie de mes coups de coeur de la rentrée.

Jonathan Ames, en quelques pages, va à l’essentiel. L’histoire est condensée, certes, mais tout à fait plausible. Car on sait tout sur Joe, sur son passé, sur sa vie actuelle, sur son parcours professionnel et pourquoi il en est arrivé là.

L’humour est noir. Joe veut se suicider, mais pas tant que sa mère est vivante. Il ne veut pas laisser de cadavre non plus. Joe en est arrivé là car il a eu un père violent, qui n’hésitait pas à le frapper et à le rabaisser. Un père qui a fait la Corée et dont on sait comment sont devenus les soldats qui sont revenus. 

Joe est également devenu paranoïaque à cause d’une mission car il n’a pas réussi à sauver des femmes victimes d’esclavage sexuel. Donc, depuis toujours, il pense qu’il ne sert à rien, qu’il fait souffrir les autres. C’est pourquoi il n’a aucune relation sentimentale, qu’il ne veut pas qu’on le reconnaisse et qu’il coupe tout lien avec ses intermédiaires lorsqu’il y a danger. Il n’a aucun ami, à part peut-être son patron pour lequel il semble avoir de l’affection. Et le danger arrive très vite lorsque le fils de son intermédiaire arrive à savoir où il habite. Joe ne veut mettre personne en danger de mort. Mais les aléas de la vie font qu’il ne va pas pouvoir y parvenir. Il se rend compte qu’on s’est servi de lui.

La politique, les pots de vin, la mafia, les organisations gouvernementales véreuses ou tout comme les flics, les liens sont ténus. Surtout lorsqu’il y a enlèvement d’un enfant. Mais Joe sera manipulé. Et il va perdre beaucoup dans cette histoire.

Mon avis donc en tant que membre du jury, un roman à sélectionner absolument sans aucun point faible. Et je suis très heureuse d’avoir découvert au auteur que je ne connaissais pas.

Publicités

2 commentaires sur « Tu n’as jamais été vraiment là de Jonathan Ames »

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s