La famille Fang de Kevin Wilson

Un auteur, Kevin Wilson, que je ne connais pas et que je vais découvrir grâce aux Presses de la Cité et Athomédia que je remercie
La couverture nous en dit beaucoup, je trouve.

Des gens masqués. Mais qu’est-ce qui va bien se passer dans cette famille de quatre personnes, les parents et les deux enfants.

On remarque que la mère est debout près de son mari et le père trône comme un pacha sur son canapé.

Les enfants ont l’air jeune. Le petit garçon est près du père (enfin les jambes du père) et la fille est comme une pièce rapportée, les deux mains dans le dos.

La quatrième de couverture, La Famille Fang, nous informe :

Entraînés malgré eux dans les performances et autres happenings de Caleb et Camille Fang, leurs parents, dont l’ambition est de faire de leur propre vie une oeuvre d’art, Annie – surnommée « Enfant A »– et Buster –« Enfant B »–, n’ont jamais connu les joies de la normalité. Arrivés à l’âge adulte, ils comprennent que le chaos dans lequel ils ont grandi les a rendus pour le moins inadaptés à la société et au monde réel. Tandis qu’ils essaient tant bien que mal de réaliser leurs projets personnels et de trouver une forme d’équilibre, ils sont, une fois, de plus happés par la folie créatrice des deux artistes, qui, pour couronner leur carrière, ont imaginé une mise en scène dépassant de loin toutes les précédentes.
Dans cette comédie tour à tour grinçante et émouvante, Kevin Wilson brosse un tableau au vitriol du milieu de l’art doublé d’une réflexion amère sur les effets qu’ont les ambitions démesurées des parents sur leurs enfants.

Quand les enfants subissent les inepties et les volontés de leurs parents. Ils deviennent inadaptés face à la vie actuelle. On verra bien ce que cela va donner. Mais Caleb et Camille ne vont pas franchement me plaire. On verra leurs actes et on les jugera.

L’auteur, biographie « piquée » sur le site des Presses de la Cité :

Kevin Wilson vit dans le Tennessee avec sa famille. Il enseigne l’écriture fictionnelle à l’université. La Famille Fang, son deuxième livre, a été salué par la critique américaine.

Comme pour toutes mes lectures, je reviendrai vers vous donner mon avis.

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s