L’ITW d’auteur de Charline Quarré

C’est le troisième auteur que j’accueille en ces lieux. Je les remercie pour leur confiance. Comme vous avez pu le lire lors de ma dernière critique, Charline Quarré m’a contacté en direct pour me proposer son second roman. Nous avons échangé quelques mails et je lui ai proposée l’ITW d’auteur, la laissant répondre aux questions comme elle le souhaitait. Elle a bien voulu accéder à mes désirs. Et je trouve cela très sympathique qu’une relation entre auteur et lecteur s’instaure de cette façon. Cela prouve un respect réciproque. Dans ses réponses, je retrouve quelques éléments lus dans ses deux romans, Pas ce soir (le second) et A contre jour (le premier). Je vous rappelle la page Facebook du second roman de Charline.

Merci beaucoup Charline pour votre confiance. En lisant l’ITW, je trouve que nous avons beaucoup de choses en commun, surtout au niveau de la lecture et des parfums. Et comme vous êtes auteur et que vous aimez les senteurs, souhaitez-vous répondre à mon ITW parfumée ?

Ecrivez-vous depuis longtemps ?

Depuis que j’ai appris à écrire.

Quelle formation scolaire avez-vous ?

J’ai passé un bac littéraire. Puis j’ai hésité entre littérature et audiovisuel. Finalement j’ai fait les deux.

Mettez-vous longtemps à écrire vos romans ?

Il me faut quelques mois pour écrire un roman. Avec les multiples relectures, corrections et modifications, on peut arrondir à un an.

Etes-vous vous-même lectrice ? Quel style de livres, quels auteurs, pourquoi ?

Il y a des périodes où je ne lis pas du tout et d’autres où j’enchaîne les livres; quasiment que des romans, de tous genres à l’exception de la Science Fiction. J’aime particulièrement la littérature scandinave, les romans d’épouvante américains, l’humour noir des romans anglais, les classiques de la littérature française. J’ai un peu de mal avec les romans français et américains contemporains. Quand je veux me remettre à lire après une longue période, les thrillers sont le meilleur moyen de m’y remettre, le suspense me permet de rester concentrée et après, je peux passer à autre chose. Et quand je n’ai pas d’idée dans une librairie, je me tourne vers la collection « domaine étranger » des éditions 10/18.

Où trouvez-vous vos sujets d’inspiration ?

En observant les gens, en les écoutant parler entre eux. Les parfums, les ambiances et les paysages m’inspirent aussi beaucoup, je cherche les mots les plus précis pour les définir et il me permettent d’imaginer des situations. A part ça, les autres idées viennent d’elles-même.

Effectuez-vous des recherches ? Où ?

Quand j’en ai besoin pour ne pas dire n’importe quoi, je cherche des livres, des articles ou des vidéos sur le sujet. Mais je limite les recherches, ça donne un aspect scientifique à un travail qui ne l’est pas.

En moyenne, combien écrivez-vous de pages par jour ?

Très peu. J’écris tous les jours, et ça va d’une ligne à trois pages maximum. Je travaille dans le désordre et reviens des dizaines de fois sur chaque paragraphe jusqu’à ce que je me sente prête à ce qu’il soit lu.

La page blanche, est-ce que vous connaissez ?

Ça arrive. Mais le meilleur moyen de l’éviter, c’est de travailler tous les jours, même quand on ne le sent pas. Sinon on perd le fil et il s’échappe.

Publicités

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s