Atom(ka) de Franck Thilliez

Cela va faire le troisième roman de Franck Thilliez que je vais lire.

Après les deux premiers, je me suis dit, il faut que je m’en achète d’autres. Sauf que, j’ai déjà pas mal de bouquins à lire et cela fait un petit moment que je n’ai rien acheté.

Mais là, je vais avoir l’occasion de lire et bien entendu de le chroniquer.

Personnellement, j’avais adoré l’univers très noir de Franck Thilliez. Je trouve que les auteurs français de thrillers ou de polars sont très prenants et ils ne mâchent pas leurs mots quand ils écrivent pour détailler de nombreuses scènes. En plus, les descriptions sont fournies, quitte à nous faire peur avant de nous endormir.

En plus, ce roman, je le vois à gagner partout sur différents sites avec énormément de questions sur Franck Thilliez.

Je vous présente donc Atom(ka). Obligée d’écrire le ka entre parenthèses car pas possible de trouver les crochets sur le clavier de mon macbook.

Ce roman est paru le 11 octobre 2012 aux Editions Fleuve Noir que je remercie pour l’envoi ainsi qu’Athomédia.

Voici le résumé de l’éditeur où j’ai remarqué une coquille. Pas top, tout de même.

Entre le moment ou s’arrête la vie et celui ou commence la mort il existe une frontière. Certains l’ont explorée…
À quelques jours de Noël une affaire d’envergure démarre pour Lucie Hennebelle et Franck Sharko, policiers dans la fameuse section criminelle du 36, quai des Orfèvres. Christophe Gamblin, journaliste de faits divers, est retrouvé mort de froid, enfermé dans son congélateur. Sa collègue est et amie a disparu, alors qu’elle enquêtait sur un dossier explosif dont personne ne connaît le contenu. Sa seule trace est son identité griffonnée sur un papier détenu par un enfant errant très malade, aux organes déjà vieillissants. En parallèle, une ancienne affaire de femmes enlevées refait surface : des victimes jetées vivantes mais inconscientes dans des lacs quasi gelés, et secourues in extremis grâce à des coups de fil mystérieux à la police.

Tandis que l’enquête s’accélère, Sharko est confronté à de vieux démons. Une ombre évolue dans son sillage, jouant avec lui de manière dangereuse. Un duel secret et cruel s’engage alors, détruisant le flic à petit feu…

Même si je n’aime pas lire les quatrièmes de couverture, celle-ci me ravit mais je veux vite l’oublier pour ne pas savoir à quoi m’attendre quand je vais ouvrir le roman et m’y plonger dès les premiers mots, les premières pages.

Voici le site officiel de Franck Thilliez et sa page FB.

Atom[ka] de Franck Thilliez par editionsfleuvenoir

Publicités

3 commentaires sur « Atom(ka) de Franck Thilliez »

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s