Le dernier rendez-vous de Catherine Briat

Pierre et Marie se rencontrent brièvement à Florence. Mais ils vont vite se revoir. Ils vont également être très vite attirés l’un par l’autre.

De là à vivre ensemble, c’est ce que souhaite Pierre mais Marie étant beaucoup plus jeune, elle préfère quand même se consacrer à sa vie, même si elle a décidé d’aider Pierre à l’accompagner pour les derniers mois de sa vie.

Pierre a près de 70 ans, il a quatre enfants qu’il voit très peu. Il a très bien réussi sa vie professionnelle aux dépens de sa vie familiale. Sa femme est morte d’un cancer. Il fait le bilan de sa vie et souhaite vivre un dernier amour.

Le titre de ce roman est très bien trouvé. Pour moi, Le dernier rendez-vous a plusieurs significations. Le dernier rendez-vous est aussi le dernier rendez-vous amoureux de Pierre. Il rencontre Marie et il a décidé qu’elle serait la dernière femme de sa vie. Il souhaite vivre avec elle. Le dernier rendez-vous est aussi le dernier rendez-vous de sa vie. En effet, il est malade. Il a eu une grosse alerte cardiaque et il sait qu’il vit les derniers instants de sa vie. Le dernier rendez-vous est aussi la dernière fois où ils vont se voir, le dernier voyage, avant l’inéluctable. Le dernier rendez-vous, c’est aussi les derniers instants merveilleux que l’on peut vivre avec l’être aimé, en voyageant pour le plaisir, en tentant de réaliser des rêves d’adolescents ou de jeune adulte que l’on n’a pas pu réaliser à cause du travail. Le dernier rendez-vous c’est aussi le rendez-vous avec la mort.

Mais Pierre, même s’il tente de faire ce qu’il faut, reste campé sur ses positions. Il a toujours voulu commander tout le monde. Et c’est ce qu’il tente de faire avec Marie. Mais je trouve qu’il y arrive plus que Marie. Il sait qu’il ne peut pas la contrôler, qu’elle peut partir à tout instant, faire sa vie sans lui et il n’aime pas ça.

Tous les deux se comportent au début comme des adolescents. Ce sont des questions sans cesse. J’y vais ou j’y vais pas.

Quant à Marie, elle a souffert, elle est réservée. Elle tente d’amener Pierre à être moins direct. Elle veut se laisser le temps et le choix. Elle profite tout de même de ce qu’il lui apporte, puisqu’elle a réussi à donner un nouvel élan à sa carrière et à sa vie personnelle grâce à cet homme. Elle a toutefois décidé de l’accompagner dans ses derniers instants. Sauf que la promesse n’a pas été tenue longtemps. Marie veut rester libre de faire ce qu’elle veut.

Ce roman, c’est donc le point de vue de deux personnes. Une qui s’engage profondément et l’autre beaucoup moins. Une qui en attend plus que l’autre et une qui va en profiter malgré elle. Car Marie se trouve enfin grâce à cette rencontre. Je trouve qu’elle joue tout de même trop à la timide, même si c’est son état. Tous les deux se ressemblent, ce sont deux solitaires.

Pierre pensait tout de même avoir un peu plus de temps pour vivre mais il est mort seul et je pense qu’il n’est pas mort heureux même s’il tentait de rejoindre la femme qu’il aimait. Mais Marie s’est toujours donnée des excuses pour ne pas rester auprès de lui. Même si elle avait fait voeu de l’aider dans les derniers instants, elle a été la plus égoïste. Elle est partie même si elle voyait qu’il était mal.

Catherine Briat nous fait de très belles descriptions. On sent que la peinture tient une grande place dans sa vie. Elle a su nous démontrer les sentiments de l’un et de l’autre. Pour ma part, j’aurais pu ressentir de l’attachement pour cette femme mais au fur et à mesure des pages, cet attachement s’est vite envolé. Je ne sais pas pourquoi. Je trouve qu’elle est renfermée (normal), elle a profité d’une situation, elle n’a pas tenu ses engagements. Pour aller plus loin, je dirai qu’elle a voulu se venger du mal qu’on lui a fait. On dit souvent que les hommes, à la quarantaine, remettent tout en question et veulent retrouver leur liberté. Là, Marie était déjà libre physiquement mais pas dans sa tête. Cette rencontre lui a permis donc de se libérer. Mais pour ma part, je trouve qu’elle a mal agi. 

Pierre a décidé qu’ils devaient se remettre quelque chose lorsqu’ils se retrouvent après leur premier voyage. On a tout un détail sur ce que Pierre remet à Marie mais rien sur ce qu’elle lui remet. Pourtant les parties du roman sont consacrées à tour de rôle à l’un et à l’autre.

On sait durant tout le roman que quelque chose va arriver et surtout dans les dernières pages.

J’ai lu ce roman sans arrière pensée. Je me suis laissée porter par les mots, l’histoire. Je n’en éprouve tout de même aucun attachement véritable.

Merci aux Editions J’ai Lu pour l’envoi de ce roman.

Publicités

One thought on “Le dernier rendez-vous de Catherine Briat

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s