Positiver malgré tout ?

Dois-je comprendre que cet ouvrage de développement personnel va m’être utile pour m’aider à affronter ce que je suis en train de vivre depuis deux semaines ? En tous les cas, je vais le lire avec énormément d’attention et vous tenter de vous livrer ce que je peux en retirer de positif pour moi pour m’aider à avancer, ou tout simplement pour émettre des critiques constructives comme d’habitude.

Athomédia m’a informé que les Editions Belfond ont une nouvelle collection : L’esprit d’ouverture.

Je vais donc lire Comment devenir un optimiste contagieux, de Shawn Achor, dont voici la page Facebook.

Voici la présentation de l’éditeur :

Le saviez-vous ? Avoir un état d’esprit positif permet de gagner sept ans d’espérance de vie ; un médecin heureux fait de meilleurs diagnostics ; et les personnes âgées qui voient la vie du bon côté ont davantage de tonus et une meilleure mémoire. 
S’appuyant sur les découvertes les plus récentes en neurosciences et sur son expérience de professeur de bonheur, Shawn Achor offre un ouvrage incontournable pour devenir sur-le-champ un optimiste contagieux.
Proposant sept outils aussi ludiques qu’efficaces, Shawn Achor nous apprend à nous fixer des objectifs à notre mesure, à faire le choix des vrais plaisirs sans dépenser à tout va, à déployer mille ruses pour abandonner nos mauvaises habitudes, en bref à remodeler notre cerveau pour voir la vie sous son plus beau jour, donner le meilleur de nous-mêmes et en faire profiter tous ceux qui nous entourent.
Débordant d’humour et d’anecdotes scientifiques passionnantes, un ouvrage de référence en psychologie positive, par l’assistant de Tal Ben-Shahar à Harvard.

Sans avoir lu le livre, je pense qu’il faut tout de même une très grosse force de caractère pour ne pas se laisser abattre et c’est dans les épreuves que l’on s’en rend compte. J’en sais quelque chose et à ce niveau là, je peux en parler et surtout l’écrire. De caractère entier, je peux me laisser abattre très facilement mais ma nature fait que je reprends le dessus très rapidement. Ah, je ne dis pas, que tout est rose tout le temps, loin de là. Les fluctuations de l’humeur font tout. Je me demandais également comment je réagirai face à une agression. Et bien, là, je sais même si c’est une expérience que je ne souhaite à personne de vivre. Je sais également qu’il faut une grande force pour surmonter les problèmes de ses enfants. On se sent souvent démuni, mais on avance car on est obligé pour que l’enfant puisse guérir et devenir plus serein. L’enfant ou l’adolescent n’a pas à subir, il ne doit pas prendre la place de ses parents.
Alors je ne sais pas si j’ai une attitude positive qui me fera gagner sept ans de vie. Mais j’ai une attitude de battante. Et là, ça donne quoi ? Vais-je mourir plus tôt que les autres ?
Alors, c’est vrai que je vois toujours le côté noir des choses. Je suis tout de même d’un naturel pessimiste mais l’optimisme est toujours là, tapi et prêt à refaire surface pour me permettre de continuer à avancer.
Je ne vais pas continuer sans avoir lu cet ouvrage. Parce que cela peut être l’objet de ma critique.
 
Publicités

2 commentaires sur « Positiver malgré tout ? »

  1. je suis d’un caractère optimiste. Je ne sais pas si ça m’aidera à vivre plus longtemps, mais en tous cas, ça m’aide à surmonter les épreuves, sinon je m’écroulerais.

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s