Les Chevaliers d’Emeraude T12 d’Anne Robillard

Pas de résumé sur ce dernier tome mais juste mon analyse. Vous devez seulement savoir que la prophétie doit se réaliser. Le Porteur de Lumière doit sauver Enkidiev, aidé par la Princesse sans royaume et un de ses amis. Est-ce que tous les personnages sont en place, à vous de le découvrir.

Enfin, j’en vois la fin. Et j’en suis contente. Car 12 tomes, c’est franchement long. Je comprends le succès auprès des adolescents qui ont accompagné les Chevaliers d’Emeraude pendant de nombreuses années. Mais pour un adulte, certaines parties de l’histoire auraient pu être raccourcies, voire coupées. Mais cela n’enlève rien au charme de cette saga. Une saga qui se termine bien et qui m’a fait sourire. Mais je ne vous en dirai pas plus. Pour moi, elle se finit sur les deux, voire trois personnages principaux de la saga.

Tout s’accélère dans ce tome. La bataille fait rage contre les soldats de l’Empereur de plus en plus virulents. L’Empereur prend même des risques pour que la prophétie ne se réalise pas. Mais des risques calculés puisqu’il bénéficie d’immenses pouvoirs. Il est « aidé » par son sorcier. Je mets entre parenthèses parce qu’Asbeth veut régner et il n’aide pas trop son père et Empereur. La situation, rocambolesque, va se retourner contre lui et il finira de la plus belle des façons.

Tous ceux qui ont subi des maléfices seront sauvés et tant mieux. Car lorsqu’un sorcier meurt, son maléfice meurt avec lui. Je vous laisse imaginer donc tous ceux qui seront sauvés.

S’il y a bien quelqu’un qui ne me plait pas, c’est bien Fan. Mère de trois enfants, elle les aidera, certes, mais elle est trop ancrée dans son monde d’immortalité et elle ne veut pas déplaire aux Dieux, bien qu’elle soit devenue une déesse. Par le statut qu’elle s’est donnée, elle se trouve obligée de satisfaire un grand nombre de mortels. Elle a quand même pris le temps de l’expliquer à chacun de ses enfants. Mais les aime-t-elle ? Oui, puisqu’elle les a sauvés d’une mort certaine mais elle n’a aucun instinct maternel. Elle reste la femme qui veut obéir aux instances supérieures même si pour cela elle ne doit pas montrer qu’elle aime ses enfants.

Le Magicien de Cristal a compris qu’il devait désobéir ou qu’il était maître de ses actions. Faire le bien sans faire le mal avec ses immenses pouvoirs. Je pense qu’il a beaucoup appris en faisant la connaissance de son frère et en tombant amoureux.

Aucun temps mort dans ce tome. Tout va très vite mais pas trop vite. On alterne entre les différentes scènes de batailles, les interrogations des uns et des autres, la vie des uns et des autres, les péripéties, les moments plus ou moins tendres. Chaque personnage est à sa place. Personne n’est laissé sur le côté de la route. Chacun finit sa destinée.

Ce qui manque dans ce roman. La fin de l’histoire entre Hadrian et Jenifael. Et également entre Bridgess et celui qui était amoureux d’elle depuis de nombreuses années. Doit-on l’imaginer ?

La scène de la fin du règne de l’Empereur Noir est tout bonnement somptueuse. Mais comment Lassa, aidé par Kira, trouve-t-il autant de pouvoirs alors que ce jeune homme était tout sauf un guerrier. Peut-être que Kira l’a aidé à se dévoiler, de bien des manières.

La mort de certains soldats permet de ne pas trop s’attarder sur eux alors qu’ils ont eu des passages entiers dans les précédents tomes, comme Cassildey. Je trouve que c’est un peu dommage. 

Depuis le début, mon personnage préféré est Kira et je reste sur cette position avec ce dernier tome. Elle perd définitivement Sage, elle a gagné en compétences, en savoirs, elle est beaucoup plus adulte, même si elle conserve son caractère de rebelle, surtout face aux Dieux.

Parmi les plus petits, Nartrach me rappelle un peu Kira. Il est désobéissant mais c’est dû au fait qu’il lui manque un bras, qu’il a du sang d’insecte. En tous les cas, je pense qu’il est promis à un bel avenir.

Onyx semble s’être calmé par la force des choses. Il ne sera plus un grand guerrier. Il a énormément souffert, de par ses pouvoirs. Il devient humain.

Lecture commune avec Evilys.

Publicités

One thought on “Les Chevaliers d’Emeraude T12 d’Anne Robillard

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s